Critique : Karkwa – Les chemins de verre (CD)

(Par Maxime Pagé)

Karkwa est sûrement mon groupe québécois préféré. Des mélodies aériennes agrémentées de paroles parfois très sombres et lourdes, voilà un mélange gagnant! Ça fait plus d’un an que j’écoute en boucle tous leurs albums, du « Pensionnat des Établis » jusqu’au « Volume du Vent », en passant bien sûr par « Les Tremblement S’immobilisent » (mon album préféré). J’attendais donc avec impatience la sortie de leur nouvel album intitulé « Les Chemins de Verre ». Après avoir entendu la critique à l’émission Voir et les gens crier au génie à sa sortie, disons que la barre était haute!

 

La journée de la sortie du disque, soit le 30 mars 2010, je délaisse mon Ipod et m’arme de mon vieux Discman pour pouvoir savourer sur place. J’ai la copie entre les mains, je l’insère dans mon antiquité, j’appuie sur play et…

Je dois avouer qu’à la première écoute, j’ai aimé ce que j’ai entendu. J’ai été sans doute aveuglé par la fébrilité et l’attente, car à la deuxième, ça se corse. Je me rends compte assez rapidement que plusieurs choses clochent. Si l’on compare cet album aux précédents, on remarque un grave manque de profondeur. C’est un album… »tout gentil »…rien à voir avec des chansons comme « Le coup d’état » ou « L’épaule froide ». Ils ont mentionné en entrevue qu’ils commençaient à devenir « pépères ». Je commence à les croire.

« Tu pourras dire que je t’aime, que je t’aime à mort »‘ – Le Pyromane

Les gens scandaient que les différentes expérimentations sonores étaient grandioses, et que l’album avait quelque chose de spontané. C’est justement cette spontanéité qui a tué la profondeur. Plusieurs diront qu’il y a quand même des chansons tristes comme « Dors dans mon sang » ou « 28 Jours ». La tristesse y est, mais la musique manque cruellement de lourdeur, voire de mélancolie. Une petite pincée de sel vous pinçant le coeur. Ils ont même délaissé leur côté rock (que j’appréciais beaucoup) au profit de sonorités plus électroniques. Pour en revenir à cette fameuse spontanéité, on dirait tout simplement que le groupe à enregistré différents jams et se sont dit: « Voilà! On fait notre album avec ça! ». Bref, je me suis lassé très rapidement de cet album, « Les Chemins de Verre ».

Après cette amère déception, je me console en réécoutant leurs vieux albums. J’espére qu’ils vont revenir à la raison un jour. Je préfère m’éloigner de « Les Chemins de Verre », c’est trop souffrant à mon goût…

 

Votre opinion?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s