Archives de catégorie : Maxime Pagé

Critique CD : In Flames – Siren Charms

(Par Maxime Pagé)

In Flames est un groupe qui n’a plus besoin de présentation. Véritables piliers du melodic death metal suédois, ils ont créé un son unique appelé « Gothenburg » avec d’autres groupes de renom comme Dark Tranquillity et At The Gates. Leurs albums sortis dans les années 90 sont souvent cités comme étant les meilleurs albums du genre. Que ce soit du légendaire The Jester Race, des magnifiques parties acoustiques de Whoracle, de la mélodie et de la vitesse de Colony ou des ambiances plus électro de Clayman, tout ça fait partie des albums que j’écoute encore régulièrement.

Continuer la lecture de Critique CD : In Flames – Siren Charms

Critique : Shadows of the Dying Sun – Insomnium (CD)

(Par Maxime Pagé)

Parfois, on a l’impression que la scène métal est complètement saturée, que tous les genres ne font que répéter les mêmes sonorités et les mêmes thèmes, ce qui rend le tout quelque peu déprimant. Mais, souvent par hasard, on tombe sur des groupes qui sont un véritable vent de fraîcheur et qui nous redonnent espoir quant à l’avenir du genre. C’est le cas du groupe finlandais Insomnium qui vient de sortir son sixième album intitulé Shadows Of The Dying Sun. Continuer la lecture de Critique : Shadows of the Dying Sun – Insomnium (CD)

Critique : Shogunate Macabre par Whispered (CD)

(Par Maxime Pagé)

La Finlande a toujours été un pays associé au métal. Avec de gros noms comme Nightwish, Sonata Arctica, Ensiferum et Children Of Bodom, ce pays est une véritable mine d’or de groupes de qualité. Mais malgré cet aspect de paradis sur Terre pour les métalleux à travers le monde, une ombre plane. En effet, avec une quantité industrielle de bands, tout finit par s’uniformiser et les sonorités ont tendance à toutes se ressembler, donnant des pseudo-copies de groupes plus connus. Continuer la lecture de Critique : Shogunate Macabre par Whispered (CD)

Critique : The Unguided – Fragile Immortality (CD)

(Par Maxime Pagé)

Il y a des groupes qu’on écoute pour les  mélodies accrocheuses, les paroles emplies d’émotions ou pour les prouesses incroyables des musiciens. Puis, il y en a d’autres… qu’on a un peu honte d’aimer, soit par nostalgie ou par excès de « cheesiness »,  des p’tits plaisirs coupables! Dans mon cas, c’est un peu ça avec le groupe suédois The Unguided (composé d’anciens membres de Sonic Syndicate) qui viennent de sortir leur nouvel album, Fragile Immortality. Nous avions eu un aperçu de leur nouveau matériel à la fin 2012 avec le court EP InvaZion qui comprenait les chansons Singularity et Eye of the Thylacine. Pour être totalement honnête, j’écoute ça et je me sens comme dans Megaman X! Continuer la lecture de Critique : The Unguided – Fragile Immortality (CD)

Critique : Alcest – Shelter (CD)

(Par Maxime Pagé)

Une ambiance aussi lourde que légère, une voix aérienne et des textes oniriques, voilà une très bonne description de ce qu’est Alcest. Ce groupe français, composé de Neige à la voix, guitare, basse et clavier ainsi que de Winterhalter à la batterie, roule sa bosse depuis 1999 et a su faire sa place sur la scène métal en mélangeant judicieusement l’agressivité du black métal et la légèreté du shoegaze. En 2014, ils nous reviennent avec un nouvel album intitulé Shelter, dont le premier extrait Opale est sorti à la mi-décembre. Continuer la lecture de Critique : Alcest – Shelter (CD)

Critique : Karkwa – Les chemins de verre (CD)

(Par Maxime Pagé)

Karkwa est sûrement mon groupe québécois préféré. Des mélodies aériennes agrémentées de paroles parfois très sombres et lourdes, voilà un mélange gagnant! Ça fait plus d’un an que j’écoute en boucle tous leurs albums, du « Pensionnat des Établis » jusqu’au « Volume du Vent », en passant bien sûr par « Les Tremblement S’immobilisent » (mon album préféré). J’attendais donc avec impatience la sortie de leur nouvel album intitulé « Les Chemins de Verre ». Après avoir entendu la critique à l’émission Voir et les gens crier au génie à sa sortie, disons que la barre était haute! Continuer la lecture de Critique : Karkwa – Les chemins de verre (CD)