Archives de mot-clé : slider time

Critique CD : « Yes » par Jason Mraz

(Par Marie-Pier Boursier Soucy)

Jason Mraz se passe de présentation, du moins je l’espère. Autrement, Wikipédia fera le travail si vous êtes un ou une des rares à ne pas le connaître. Peut-être avez-vous eu la chance de visionner et écouter les quelques vidéos live de certaines pièces présentes sur son nouvel album avant sa sortie le 15 juillet dernier? Pour ma part, je n’en ai pas manqué un! L’attente fut ainsi moins longue, mais encore plus intense suite à mon intérêt ascendant.

Continuer la lecture de Critique CD : « Yes » par Jason Mraz

Advertisements

Le top 25 Nintendo 64 de Philippe Crête

(Par Philippe Crête)

Après mon dossier portant sur la SNES, j’ai organisé un nouveau top25; les meilleurs jeux de la Nintendo 64 (N64). La Nintendo 64 était la console qui permettait d’avoir une puissance assez relevée pour pouvoir accueillir les jeux en trois dimensions. Les critères de mon top25 sont orientés vers le succès populaire et critique des jeux, leurs ventes et un minimum de subjectivité, le tout avec une touche d’humour. Je prends en compte la direction artistique, le développement ainsi que les influences du jeu en question. L’univers du jeu vidéo est de prime abord une version subjective du cinéma, où l’histoire est générée par le joueur. Donc, impossible de rédiger une version d’un top25 parfaitement adéquate étant donné que ce domaine n’est viable que s’il est accompagné du joueur! Bref, commençons.

Continuer la lecture de Le top 25 Nintendo 64 de Philippe Crête

Leadership

(By Sophie Vaillancourt)

I don’t know if most of you guys are aware, but I work for the biggest book company in Canada: Indigo books & music. At the beginning of the month of June, our CEO, Heather Reisman, went on tour and stopped in each major area of the country. The last stop, but in no way the least, was Montreal. So last week of June, we were gathered at the Scotiabank Theatre on Saint Catherine Street for an official meeting with our CEO. How many of you can say that they’ve met theirs? Not many, right? That’s what I thought.

Anyways. We’re sitting in the theatre, eager to know what this meeting’s all about. And then she appears on the stage, in a cute lilac dress, high heels on, perfect blonde hair. Heather Reisman is really a beautiful woman. And the more I look at her, the more I see it. She is the Indigo brand.

So we’re listening to this woman who has her face everywhere within the company. I’m sitting in the back row thinking : that’s the woman who built the most profitable book company in the country. She is, from now on, my idol. I will do whatever I can to resemble her, professionally speaking that is. That’s when it became clear in my mind that I wanted to be a businesswoman and not an employee anymore. It became clear that I wanted to be a leader, to be someone people look up to.

Mrs. Reisman showed a leadership that was so contagious that I’m sure every person in the room that day thought the same way I did. Everything that woman said made all of it sound so easy. I guess when you have the right team, it is easy.

Truth is, it is not a simple thing to start, or even take back, a company. I’m not telling you anything new here. But listening to that woman was inspiring in a way I didn’t think was possible. Her speech raised my hopes. Hope that, one day, I’ll have my own publishing company. Hope that I’ll be able to help emerging authors be published.

I’m quite far from that objective, though. I’m only 23, no experience in editing, no contacts, no money to invest… How could that possibly work out for me? I have no idea if my dream will come true one day, but I’ll do everything I can to make it happen.

I will probably need your help at one point, people. I’ll need your honesty, your needs, your desires. You will probably be the readers that will buy the books I’ll publish. I want to listen to my readers as much as my writers. Will you be there to help? I hope so.
Till then, wait for me.

By the way, I rode down the escalator with her and talked to her a little. She really is a lovely person!

Critique télé : The FLASH

(Par Pierre-Luc Latour)

Comme il est coutume dans le monde des séries télés, le tout premier épisode est primordial. C’est lors de ce dernier que le spectateur tombera (ou pas) en amour avec le programme en question. Du moins, peut-il seulement s’y montrer intéressé. Bref, pour les créateurs d’une série dramatique, il est de mise de présenter adéquatement l’histoire, les personnages et la mise en contexte. En résumé : j’ai toujours vraiment peur de voir une série dont j’appréhende le fait qu’elle ne livrera pas la marchandise.

Continuer la lecture de Critique télé : The FLASH

Critique littéraire : Maxime St-Georges – Génome

(Par Jérémie Bernard)

Le 12 août dernier, j’ai acheté plusieurs livres québécois. Génome, par Maxime St-Georges, est un de ceux-ci. Originaire de Sept-Îles, ce policier/écrivain offre au monde un premier roman qui mélange justement les genres du polar et de la science-fiction. Pour un premier essai, il faut dire que ce jeune auteur s’en sort plutôt bien. Le récit qu’il propose est difficile à poser et ses personnages sont aisément aptes à retenir la curiosité du lecteur.

Continuer la lecture de Critique littéraire : Maxime St-Georges – Génome

Critique d’ici : Camomille Cancer (Spectacle)

(Par Jérémie Bernard)

Camomille Cancer est un groupe rock alternatif de la région de Montréal. J’avais très hâte d’enfin pouvoir assister à un de leurs concerts, vu que mon collègue musicien de longue date Thierry Bélanger a joint la formation il y a environ un an. J’étais donc là tout ouïe, lors du lancement de leur premier album, La Boite, à la Salle Jean-Pierre Houde de Châteauguay le 23 août dernier. Entrons dans leur univers.

Continuer la lecture de Critique d’ici : Camomille Cancer (Spectacle)

Critique : La marche des Dinosaures

(Par Jérémie Bernard)

Le samedi 16 aout dernier, j’ai réalisé un rêve d’enfant. J’étais au Centre Bell pour assister à une représentation de « La marche des dinosaures ». Ce spectacle grandiose à travers le temps m’a rappelé pourquoi, plus jeune, j’étais autant passionné par ces créatures issues d’une autre ère. La majesté et la puissance des dinosaures m’ont toujours fasciné, et ce ne fut pas différent lors de la représentation de ces géants téléguidés qui marchaient sur la glace réchauffée du Canadiens de Montréal.

Continuer la lecture de Critique : La marche des Dinosaures