Archives de catégorie : Critiques

Critique de The Evil Within (jeu vidéo)

(Par Pascal Provost)

Qui aurait pu croire que le genre survival horror serait un jour dans une situation aussi précaire qu’il ne l’est de nos jours. Vers la fin des années 90, début 2000, le marché était pourtant envahi par ce type de jeu. Resident Evil, Clock Tower, Silent Hill, Parasite Eve, Fatal Frame et j’en passe. Rien ne semblait pouvoir arrêter les jeux d’horreur. Pourtant, suite au succès massif de Resident Evil 4, les compétiteurs vont adopter son approche beaucoup plus focalisée sur l’action. Cette métamorphose nous amènera d’excellents jeux d’action/horreur tel que Dead Space, sauf que l’aspect principal au cœur du survival horror, le sentiment d’impuissance causé par des ressources limitées et des ennemis souvent redoutables, n’était plus au rendez-vous. Près de 10 ans plus tard, les seuls vestiges du genre ne se trouvent pratiquement plus que sur la scène indépendante sur PC. Continuer la lecture de Critique de The Evil Within (jeu vidéo)

Aperçu de Pokémon Alpha Sapphire et Omega Ruby

(Par Joannie Leblanc)

Nous sommes donc de retour à cette époque de l’année, remplis de joie, où l’on perd notre vie sociale pour devenir maîtres dresseurs. Continuer la lecture de Aperçu de Pokémon Alpha Sapphire et Omega Ruby

Critique de Danganronpa 2 : Goodbye Despair (jeu vidéo)

(Par Pascal Provost)

La première fois que j’ai joué à Danganronpa : Trigger Happy Havoc, j’étais sceptique. Étant un grand fan des jeux de mystère comme 999 : Nine Hours, Nine Persons, Nine Doors ainsi que sa suite Zero Escape : Virtue’s Last Reward, j’étais un peu dubitatif du coté plus ouvert que proposait Danganronpa pour l’exploration et le développement des personnages, au lieu d’offrir les traditionnels choix et fins multiples. N’est-ce pas justement cette capacité de prendre des décisions ayant des répercussions sur l’histoire qui est l’attrait de ce type de jeu? Mon scepticisme n’aura pas duré longtemps, croyez-moi. Même si l’histoire était beaucoup plus linéaire, la recherche d’indices et la reconstruction des crimes étaient passionnantes et demandaient beaucoup de réflexion par moments. J’attendais donc la suite, Danganronpa 2 : Goodbye Despair de Spike Chunsoft, avec impatience. Fort heureusement, elle ne déçoit pas! Continuer la lecture de Critique de Danganronpa 2 : Goodbye Despair (jeu vidéo)

Middle-earth : Shadow of Mordor (critique)

(Par Pascal Provost)

L’oeuvre de Tolkien fait rêver ses fans depuis près de 80 ans maintenant. La sortie au cinéma des trilogies du Seigneur des Anneaux et du Hobbit n’ont fait que raviver l’intérêt de la population générale pour la Terre du Milieu. Plusieurs tentatives ont été faites par le passé de recréer ce monde imaginaire fantastique grâce aux jeux vidéos, avec des résultats plus ou moins mitigés. Certes, l’excellente version Lego de Traveller’s Tales était très réussie, mais on rêvait depuis longtemps de pouvoir explorer ce monde riche et détaillé dans toute sa splendeur. Warner Bros nous fournit un vaillant effort en ce sens avec leur dernier opus, Middle-earth : Shadow of Mordor. Continuer la lecture de Middle-earth : Shadow of Mordor (critique)

Critique vidéoludique : Destiny

(Par Philippe Crête)

En brisant les records en coûts de production, Destiny est débarqué sur nos consoles de salon avec un budget de 500 millions de dollars. Pour un jeu vidéo, c’est énorme. GTA V vient en deuxième position avec un peu plus de la moitié de celui de Destiny. Le studio Bungie, notamment connu pour sa série Halo nous offre donc un FPS aux allures de RPG grandiose rempli de promesses.

Continuer la lecture de Critique vidéoludique : Destiny

Critique vidéoludique : Super Smash Bros. 4 sur 3DS (DEMO)

(Par Joannie Leblanc)

Les combats entre les personnages de la compagnie Nintendo durent depuis plus de 15 ans. En partant de Super Smash Bros. sur la Nintendo 64 en 1999 jusqu’à maintenant avec la 3DS en 2014, cette série a accompagné la plupart d’entre nous durant toute notre enfance. Bien que la nouvelle version de ce jeu sorte le 3 octobre, j’ai été parmi les chanceux à recevoir un code pour pouvoir tester la démo et ainsi vous faire part de mes impressions. Bien entendu, la version démo ne contient qu’une partie du jeu, soit 1 niveau de combat « Battlefield », 5 personnages avec 4 costumes chacun ainsi que le mode smash avec 2 minutes de jeu.

Continuer la lecture de Critique vidéoludique : Super Smash Bros. 4 sur 3DS (DEMO)

Critique vidéoludique : Battlefield 4

(Par Marc-Olivier Lalonde)

 

Introduction

La guerre entre Call of Duty et Battlefield dure depuis quelques années maintenant. Un jeu de chaque franchise sort annuellement. Inutile? Tout à fait. Payant? Vous n’avez aucune idée à quel point. Je vous présente donc ici ma critique du jeu développé par DICE. Pour votre information, je n’avais pas joué à un Battlefield depuis le deuxième. Continuer la lecture de Critique vidéoludique : Battlefield 4

Critique vidéoludique : Bound by Flame

(Par Jérémie Bernard)

Le studio Spiders est plutôt inconnu dans l’industrie vidéoludique. Ce petit studio français a pris de l’expérience en faisant quelques portages de franchises connues sur Xbox 360 (comme Sherlock Holmes), puis il s’est lancé plus récemment dans quelques titres originaux qui ont pu renflouer ses coffres et la confiance en soi de ses employés (Of Orcs and Men, Mars : War Logs). Maintenant dotés d’une certaine réputation, Spiders ont décidé de se lancer dans son premier très gros jeu sur l’ancienne génération de consoles, ainsi que sur Playstation 4. C’est le grand saut pour ce petit studio français. Bound by Flame est leur plus récente création : un jeu de rôle médiéval fantastique à saveur Dark Souls et Dragon’s Dogma. Ce titre est-il à la hauteur de ces deux piliers du jeu de rôle à la troisième personne sur consoles? Voyons voir. Continuer la lecture de Critique vidéoludique : Bound by Flame

Critique jeu vidéo : Wolfenstein : The New Order

(Par Marc-Olivier Lalonde)

Plusieurs attribuent la naissance des jeux de tir à la première personne (first person shooter, FPS) à Doom, sorti en 1993. En fait, l’honneur revient plutôt à Wolfenstein 3D, paru en 1992. Bien que le titre ne fût pas la premier à utiliser le point de vue, il a cependant établi les bases afin de populariser le genre. Après Wolfenstein 3D, la franchise a pris une pause pour de nombreuses années. Par la suite, Return to Castle Wolfenstein est sorti en 2001. Le nouveau Wolfenstein, paru il y a peu de temps, se veut un mélange entre les jeux de tir de l’époque et ceux d’aujourd’hui. Tout est tellement sérieux dans le genre de nos jours qu’on dirait que les développeurs ont oublié l’aspect plaisir. Ce n’est pas le cas ici. Voici ma critique d’un jeu qui met surtout en vedette les armes utilisées plutôt que l’histoire un peu loufoque.

Continuer la lecture de Critique jeu vidéo : Wolfenstein : The New Order

Critique : Outlast (jeu vidéo)

(Par Jean-Christophe Dagenais)

Depuis le 4 septembre sur PC et le 5 février sur Playstation 4, la toute nouvelle compagnie montréalaise, Red Barrels, a donnée naissance à l’héritier du diable, le terrifiant Outlast. Sursauts et insomnie sont au rendez-vous, j’en ai encore du mal à dormir! Continuer la lecture de Critique : Outlast (jeu vidéo)

Critique : Alan Wake (Jeu vidéo)

(Par Jérémie Bernard)

Plusieurs longues années de développement ainsi qu’une escalade médiatique non négligeable ont créé l’extra-terrestre vidéoludique qu’est Alan Wake  (Remedy Entertainment, 2010). Ce jeu cinématographique (ou télévisuel) mettant en scène un écrivain fut remarqué par ses mélanges de genres et d’influences, mais en déçut plusieurs par sa jouabilité répétitive et son récit malhabilement expliqué. Approchons ce jeu d’horreur unique avec un peu de recul, question de voir si le célèbre écrivain parvient toujours à nous divertir quelques années plus tard. Continuer la lecture de Critique : Alan Wake (Jeu vidéo)

Critique de FarSky (Jeu Vidéo)

(Par Olivier Leclair) Explorer un monde inédit, construire des bâtiments et survivre dans un milieu hostile: la recette offerte par Minecraft est alléchante. Elle propose une grande rejouabilité et des expériences diversifiées. Plusieurs titres, tel que Terraria, se basent sur un système semblable. Minecraft est presque devenu un genre à part entière. FarSky, créé par Tim Spekler, s’inscrit dans cette lignée. Ce jeu disponible sur PC, Mac et Linux offre toutefois un contexte bien différent puisque l’action prend place dans les fonds océaniques. Continuer la lecture de Critique de FarSky (Jeu Vidéo)

Critique : Goat Simulator (Jeu vidéo)

(Par Alexandre Poirier)

Un verre de jus d’orange à la main. Une paire de pantalons de pyjama carotté brun aux fesses. Une haleine de café dans la bouche. Une face que l’on pourrait facilement qualifier comme étant « de cul » et comprenant les caractéristiques suivantes : barbe pas faite (pour le peu que j’ai), acné de stress, cernes sous les yeux et cheveux en bataille. Vous l’aurez deviné : je suis bel et bien en fin de session. Et pourtant, comme tous les étudiants qui, comme moi, souffrent d’un rare cas de procrastinatite aigüe, je préfère doublement procrastiner en jouant à Goat Simulator et en écrivant une critique sur cette « œuvre » vidéoludique; un grand philosophe grec a un jour dit que « même regarder un mur devient intéressant lorsque l’on étudie. » Vous vous demandez certainement, chers lecteurs, chères lectrices, si, en me levant du pied gauche ce matin, je suis tombé sur la tête, de même que ces deux autres questions, intrinsèquement liées : Continuer la lecture de Critique : Goat Simulator (Jeu vidéo)

Critique : Donkey Kong Country Tropical Freeze (Jeu vidéo)

(Par Philippe Crête)

Pour faire suite à mon article traitant de la trilogie Donkey Kong Country sur SNES, pourquoi ne pas m’attarder davantage maintenant sur le dernier opus sorti sur WiiU en fin février? C’est Retro Studio qui se charge de cette version, eux qui avaient fait un excellent hommage à la série avec Donkey Kong Country Returns sur la Wii régulière. Donkey Kong Country Tropical Freeze va dans la même direction en proposant une petite pelleté d’éléments franchement intéressants. Continuer la lecture de Critique : Donkey Kong Country Tropical Freeze (Jeu vidéo)

Critique : The chronicles of Riddick : Assault on Dark Athena (Jeu vidéo)

(Par Jérémie Bernard)

La franchise Riddick est plutôt connue au cinéma. Avec trois films à son actif, l’épopée écrite sous le nom des Chroniques de Riddick s’est plutôt bien développée avec le temps. Centrée autour d’un personnage, cette série de récits fermés a aussi été déclinée en jeu vidéo. J’ai donc testé sur Xbox 360 la version la plus récente des aventures vidéoludiques de Riddick, The Chronicles of Riddick: Assault on Dark Athena (Starbreeze Studios, 2009), qui se
veut une revisite du populaire The Chronicles of Riddick: Escape from Butcher Bay (Starbreeze Studios, 2004), paru sur Xbox. Continuer la lecture de Critique : The chronicles of Riddick : Assault on Dark Athena (Jeu vidéo)

Critique : South Park : The Stick of Truth (Jeu vidéo)

(Par Alexandre Poirier)

D’la vulgarité, en veux-tu? Bi’n en v’là!

Je ne peux pas vraiment me considérer comme un « fan fini » de la série télévisée de Trey Parker et Matt Stone, qui en est désormais à sa 17e saison. Oui, j’ai vu le fameux épisode de World of Warcraft (« Mommy, bathroom! »), de même que celui où Cartman, Kyle, Kenny, Stan et Butters se prennent pour des ninjas (« Taisetsu na mono protect my balls! »), mais je ne peux pas vous dire le nombre de fois où Jésus est apparu pour sauver tout le monde (encore une fois) ou bien comment se fait-il que Kenny ne meurt plus à chaque épisode, contrairement à tous mes amis qui regardent la série assidûment. Est-ce que cela veut dire que je suis dans l’obscurité la plus totale lorsque vient le temps d’apprécier cette œuvre vidéoludique? Bien sûr que non! Chaque épisode que j’ai eu la chance de regarder a réussi à me faire esclaffer au moins une fois, moi qui suis, bizarrement, une personne très difficile à divertir au niveau de l’humour. Il semblerait que les jokes de « pipipéniscrottetotonsfoufounes » me font bien rire, même si j’essaye (parfois, mais souvent en vain) d’être un adulte responsable qui met des chemises propres pour travailler et qui se couche à des heures raisonnables. Continuer la lecture de Critique : South Park : The Stick of Truth (Jeu vidéo)

Critique : The Legend of Zelda : Wind Waker HD (Jeu vidéo)

(Par Philippe Crête)

Nintendo n’a pas hésité à proposer un remake HD de l’excellent Zelda Wind Waker sorti sur la Gamecube en 2003. La console tardant à s’affirmer à cause d’une playlist vidéoludique limitée à la sortie, le constructeur nippon décide d’utiliser sa grande franchise de Zelda pour pousser un peu la vente. Qu’en est-il réellement de cette version? À qui convient-elle? Quels sont les ajouts? Continuer la lecture de Critique : The Legend of Zelda : Wind Waker HD (Jeu vidéo)

Review : Thief (Video game)

(By Joannie Leblanc)

I am a big fan of the Thief/Dark Project franchise. Those games are part the reasons why I’m studying video game creation. Everything in those games are amazing: the dark ambiance they put you in, like if you are a master of the shadow, the greed you have by trying to get 100% of the loot, the fun you have by creating a diversion to escape from the guards… They force you to think about every possible strategy to enter a building and discover every secret. So far I’ve finished the Thief series a multiple of times, a 100% complete without getting spotted or having to knock out anyone, and I was very happy when I learned that Thief 3 would have a sequel. Thief 4 was very fun to play, and the graphics were amazing, but a few things were missing, and I hope to see those things in a Thief 5. Here is my full review of Thief 4, playing on Master difficulty, ghost gameplay… Continuer la lecture de Review : Thief (Video game)

Critique : Luigi’s Mansion Dark Moon (Jeu vidéo)

(Par Philippe Crête)

Après un opus formidablement exploité sur Gamecube, Luigi’s Mansion se paie une nouvelle version sur 3DS plus de dix ans plus tard. On accompagne encore une fois notre cher ami Luigi, un peu fifon, dans l’exploration de manoirs hantés par des fantômes. Il est difficile de classer ce jeu dans une catégorie particulière. Sans être purement action ou puzzle, le soft est unique et propose quelque chose de vraiment différent. Son penchant humoristique est intéressant et le courage de Luigi est encore une fois plutôt déficient. On en pense quoi chez Jestermind.com de ce nouveau volet? Continuer la lecture de Critique : Luigi’s Mansion Dark Moon (Jeu vidéo)

Critique : The Last of Us : Left Behind (Jeu vidéo)

(par Joey Delisle)

ATTENTION: Si vous n’avez pas  complété The Last of Us, ne lisez pas cette critique du DLC, car elle contient des «spoilers» du jeu principal.

Le studio Naughty Dog replonge dans son succès de The Last of Us en nous offrant un tout nouveau DLC à un joueur (single player) intitulé Left Behind. Comme c’est une extension d’un jeu dont Marc-Olivier Lalonde a déjà fait la critique, je ne réécrirai pas tout l’analyse du jeu, puisque le DLC garde les mêmes attributs de jouabilité que son grand frère. Continuer la lecture de Critique : The Last of Us : Left Behind (Jeu vidéo)

Critique : Final Fantasy XIV : A Realm Reborn (Jeu vidéo)

(Par Pascal Provost)

La pression sur les épaules de l’équipe de Final Fantasy XIV : A Realm Reborn était considérable.  Après l’échec cuisant essuyé lors de sa sortie en 2010, peu de gens croyaient que Square-Enix avait la moindre chance de convertir le dernier opus de sa série phare en un produit respectable qui parviendrait à attirer les consommateurs ayant été échaudés la première fois.  La charge de travail était colossale.  Essentiellement reconstruire entièrement un jeu de rôle en ligne massivement multijoueur (massively multiplayer online role-playing game, MMORPG) sur deux plates-formes différentes en moins de temps que la majorité des grands studios de développement prennent pour un jeu en solo!  La santé financière de la compagnie était en jeu.  Rarement voit-on une entreprise de cette envergure prendre un tel risque.  Est-ce que le jeu en valait la chandelle? Continuer la lecture de Critique : Final Fantasy XIV : A Realm Reborn (Jeu vidéo)

Critique : Knack (jeu vidéo)

(Par Pascal Provost)
Lors du lancement d’une nouvelle console, les développeurs de jeux vidéo se voient souvent octroyer une plus grande liberté créatrice.  On laisse les esprits les plus brillants de l’industrie tenter de concevoir des expériences inédites qui sauront attirer les consommateurs réticents à l’idée d’adopter une nouvelle technologie qui en est encore à ses premiers pas.  C’est souvent lors de ces moments que naissent les franchises et mascottes qui vont marquer la génération.  Super Mario Bros. pour la NES, Halo pour la Xbox, Crash Bandicoot pour la PS1 et Jak and Daxter pour la PS2 en sont quelques exemples.  Il y a clairement une recette qui fonctionne derrière cette tendance et il n’est pas surprenant de voir Sony tenter le coup à nouveau avec sa nouvelle PS4.  Est-ce que Knack, développé par Japan Studios, a ce qu’il faut pour devenir une franchise à succès digne de ses précurseurs pour Sony? Continuer la lecture de Critique : Knack (jeu vidéo)

Critique : Rain (jeu vidéo)

(Par Olivier Leclair)

Je ne suis pas un grand amateur de la scène indépendante. Bien que j’éprouve un profond respect pour le travail de ces développeurs, je ne possède pas le matériel nécessaire pour en profiter, c’est-à-dire un compte Xbox Live ou un compte Steam. Je dois, dans ce cas ci, me référer uniquement au Playstation Store pour en jouir. La Playstation 3, toutefois, n’a pas une sélection de jeux indépendants aussi impressionnante que sur Steam et la Xbox 360. Or, ce magasin en ligne offre en exclusivité des titres tels que Journey et Papo & Yo, considérés comme des classiques de la scène. Cela va sans dire que même si la proposition est limitée, la qualité est belle et bien présente. Depuis un moment, un titre exclusif à la console semblait vouloir s’inscrire parmi les incontournables du milieu. Rain, un jeu du studio Acquire, après avoir éveillé notre curiosité au fil des bandes annonces, est-il à la hauteur de nos attentes? Cette oeuvre marquée par la poésie est-elle digne d’un poète ou d’un poétastre ? Continuer la lecture de Critique : Rain (jeu vidéo)

Critique : The legend of zelda – A link between worlds (jeu vidéo)

(Par Francis Méthot)

Nous sommes en 1991. La guerre des jeux vidéo fait rage. D’un côté nous avons la consoleSNES (Super Nintendo Entertainment System) et ses mascottes (Mario, Donkey Kong, Link, Samus, etc.), de l’autrem nous retrouvons la Sega Genesis avec ses icônes de l’époque (Sonic, Alex Kidd). La compagnie Nintendo lance alors le 21 novembre de cette année-là une nouvelle entrée dans la franchise de Zelda : The Legend of Zelda : A Link to the Past. Tout comme son ancêtre (The Legend of Zelda, 1986), le jeu nous offre une perspective « vue du dessus » nous permettant de voir le jeu de façon omnisciente. Encore une fois, le jeu nous amène dans le monde fictif d’Hyrule où Ganon, le prince des ténèbres, désire conquérir le monde. Par le biais de son bras droit, le sorcier Agahnim, il va enlever les sept descendants des sages de la période de grands troubles. Durant cette période, Ganon (alors connue sous le nom de Ganondorf) disparut dans les terres sacrées et mit la main sur le pouvoir des dieux, la Triforce. Alors, les sept sages scellèrent l’accès au monde de la Triforce. Continuer la lecture de Critique : The legend of zelda – A link between worlds (jeu vidéo)

Critique : Rayman Legends (jeu vidéo).

(Par Marc-Olivier Lalonde)

Rayman existe depuis plusieurs années déjà. La création de Michel Ancel s’est distinguée de ses compétiteurs en partie grâce à un style qui la caractérise. De l’aveu même d’Ancel, Rayman n’a pas de bras ou de jambes car il aurait été trop difficile d’en faire l’animation lorsque le premier jeu est sorti sur les tablettes. Un autre aspect qui le rend particulier est le monde dans lequel il évolue. Autant les niveaux que les ennemis ont une personnalité particulière. On n’a pas l’impression d’affronter des drones tout simplement. C’est une franchise que j’aime bien et qui merite que plus de gens s’y attardent. Continuer la lecture de Critique : Rayman Legends (jeu vidéo).

Critique : Forza horizon (jeu vidéo)

(Par Martin Boudreault)

Je l’ai déjà dit, et je le répète. Les simulateurs de course ne sont pas ma tasse de thé. Mes connaissances de la mécanique automobile et des véritables techniques de course sont terriblement limitées. C’est pourquoi je me suis toujours tenu loin de chacun des opus de Forza Motosport, leur préférant à tous coups la légèreté de Sega All-Star Racing. Toutefois, lorsque j’ai entendu parler de Forza Horizon, je n’ai pu m’empêcher d’embrasser l’expérience. Continuer la lecture de Critique : Forza horizon (jeu vidéo)

Critique : Faster than Light (Jeu vidéo)

(Par Joey Delisle)

FTL (Faster Than Light) est un jeu indie de stratégie en 2D où vous êtes aux commandes d’un vaisseau spatial qui doit traverser la moitié de l’univers pour apporter des renseignements vitaux à la Fédération concernant l’attaque imminente des Rebels. C’est aussi un des jeux les plus difficiles qu’il m’a été donné de jouer. Continuer la lecture de Critique : Faster than Light (Jeu vidéo)

Critique : Pokémon X et Y (Jeu vidéo)

(Par Philippe Crête)

Pour tous grands fans de Pokémon qui se respectent, la transition vers une esthétique en 3D sur une console portable était espérée depuis des lustres. Après plusieurs opus semblables qui ne proposaient pas de nouveautés particulièrement intéressantes, Pokémon X et Y nous promet de belles avancées techniques, stratégiques et rafraichissantes. Une toute nouvelle génération proposant un peu plus d’une soixantaine de nouvelles bestioles ainsi qu’une joyeuse nouveauté : les mégaévolutions. Continuer la lecture de Critique : Pokémon X et Y (Jeu vidéo)

Critique : Game Dev. Tycoon (Jeu vidéo)

(Par Jérémie Bernard)

Je déroge aujourd’hui de mes habituelles critiques vidéoludiques d’un des nombreux jeux de la Xbox 360 pour vous parler d’un petit jeu de gestion indépendant sur PC. J’ai toujours eu un faible pour ces jeux depuis le très connu Roller Coster Tycoon. Ce petit simulateur de studio de développement de jeu vidéo, basé sur un jeu que je n’ai toujours pas essayé qui s’appelle Game Dev. Story est la première œuvre des deux gars de Greenheart Games. Voyons voir si ce dix dollars était bien investi ou non. Continuer la lecture de Critique : Game Dev. Tycoon (Jeu vidéo)

Critique : Saints Row IV (Jeu vidéo)

(Par Jonathan Latendresse)

Depuis quelques années, on découvre vraiment une forte popularité pour les jeux à monde ouvert, Elder Scrolls, Grand Theft Auto, la liste de grands succès est longue. Parmi cette liste, la compagnie Voliton et leur série Saints Row se placent dans une catégorie à part. Alors que les puristes seront tentés vers un jeu plus proche de la réalité tel un GTA, d’autres, même s’ils adorent la franchise de Rockstar, se réjouissent quand même d’une session de baston délirante avec un bâton de baseball en forme de vibrateur! Telle est la volonté des joueurs de cette génération. Continuer la lecture de Critique : Saints Row IV (Jeu vidéo)

Critique : The Legend of Zelda – A Link to the Past (Jeu vidéo)

(Par Philippe Crête)

On ne peut pas penser à Nintendo sans penser à la série The Legend Of Zelda. Une saga où se succèdent les blockbusters vidéoludiques d’opus en opus. L’un des plus marquants reste celui sur Super Nintendo, A Link To The Past. Le troisième de la série et le deuxième qui s’approprie les dispositifs d’un jeu vue de haut. Dans cette version, Link est amené, encore une fois, à sauver la princesse du mal incarné. Voici les points importants de ce jeu qui a révolutionné le genre. Continuer la lecture de Critique : The Legend of Zelda – A Link to the Past (Jeu vidéo)

Critique : Metro 2033 (Jeu vidéo)

(Par Jérémie Bernard)

Suite à l’excellente critique de Metro : Last Light par Marc-Olivier Lalonde, j’ai eu le goût de me plonger dans les débuts de cet univers livresque transposé en jeu vidéo. C’est avec un désir profond de constater le talent des gars de 4A Games que je me suis lancé dans cette aventure sombre, malpropre et pleine de traumatismes graves. Metro 2033, c’est l’humanité dans ses derniers retranchements. Comment puis-je être un héros dans une telle situation? Là est la question. Continuer la lecture de Critique : Metro 2033 (Jeu vidéo)

Critique : Assassin’s Creed II (Jeu vidéo)

(Par Jérémie Bernard)

Après le premier Assassin’s Creed, le joueur se retrouvait avec un univers historique plutôt original et une fin abrupte qui l’empêchait de répondre à ses nombreuses questions. Retourner dans ce combat épique entre les templiers et les assassins est une vraie quête pour des réponses à des interrogations par rapport à ce que tout le monde tente de retrouver, ces morceaux d’Éden extraordinaires et magiques. Cette fois-ci, Ubisoft fait un bond dans le temps et amène Desmond dans la peau d’un nouvel ancêtre : Ezio Auditore Da Firenze. Le joueur quitte les Croisades pour se retrouver dans la florissante Italie du XVe siècle. L’aventure ne fait que commencer ! Continuer la lecture de Critique : Assassin’s Creed II (Jeu vidéo)

Critique : Brutal Legend (jeu vidéo)

(Par Jérémie Bernard)

Je me suis lancé dans Brutal Legend sans grandes attentes. Oui je savais que c’était un jeu d’aventure avec des références à la musique Heavy Metal. Oui je savais que Jack Black y était pour quelque chose. Quelle fut ma surprise lorsque je fus plongé dans cet univers bucolique, fou à lier, et attachant comme jamais! Alors que je m’attendais à un petit jeu qui allait me divertir après l’expérience traumatisante que j’ai vécue dans Metro 2033Brutal Legend parvint à me faire rire, à me raconter une excitante histoire et à me donner le goût de l’explorer de fond en comble! Continuer la lecture de Critique : Brutal Legend (jeu vidéo)

Critique : Beyond : Two Souls (jeu vidéo).

(Par Marc-Olivier Lalonde)

Introduction
Quand vient le temps de comparer les différents concepteurs de jeux vidéo, David Cage mérite sa propre catégorie. Certains le perçoivent comme un visionnaire, un être bien en avance sur son temps. D’autres voient en lui un égo surdimensionné qui met au monde des idées qui n’exploitent jamais leur plein potentiel. Je me situe quelque part entre ces deux pôles. Les jeux de Cage sont un pas en avant pour l’industrie et se distinguent de tous les autres produits sur le marché. Par contre, je crois qu’il manque toujours quelques éléments pour que les titres deviennent de véritables classiques. L’histoire se répète en ce qui concerne Beyond : Two Souls. J’avoue candidement que j’ai apprécié le jeu, mais des défauts ont fait en sorte de miner mon expérience quelque peu. Continuer la lecture de Critique : Beyond : Two Souls (jeu vidéo).