Archives de catégorie : Critiques

Critique : Sonata Arctica (Spectacle)

(Par Jérémie Bernard et Mimi)

Bonus : Commentaires d’une fleur parmi les Vikings.

Un des groupes qui a bercé mon enfance musicale jouait à Montréal en septembre dernier (pendant que je me faisais bercer sur des chansons de Passe-Partout). Sonata Arctica fut pour moi la base du métal et une grande inspiration au clavier. C’est pourquoi j’ai gentiment demandé à ma copine (en achetant un billet sans mon consentement) de m’accompagner voir ce groupe légendaire (dont je n’ai jamais entendu parler). Contrairement à ma petite sœur totalement vendue à mon style de musique, voici ce qu’ont pensé de cette soirée mémorable deux esprits musicaux totalement contradictoires (vraiment totalement contradictoires).

Continuer la lecture de Critique : Sonata Arctica (Spectacle)

Critique CD : Stal – Gone EP

(Par Jean-Maxime Touzel)

Encore la musique d’aujourd’hui rend hommage à Hurry Up, We’re Dreaming, dernier album du populaire groupe M83.  Certains artistes tels Porter Robinson n’hésitent même pas à afficher l’influence puissante du groupe au sein de leur plus récente sortie.  On peut ainsi affirmer que le groupe est au sommet de son jeu.  Imaginez-vous alors la difficulté de se départir d’un projet musical aussi ambitieux et adoré pour en amorcer un autre sans se faire inévitablement comparer au groupe en question. 

Continuer la lecture de Critique CD : Stal – Gone EP

Critique CD : « Yes » par Jason Mraz

(Par Marie-Pier Boursier Soucy)

Jason Mraz se passe de présentation, du moins je l’espère. Autrement, Wikipédia fera le travail si vous êtes un ou une des rares à ne pas le connaître. Peut-être avez-vous eu la chance de visionner et écouter les quelques vidéos live de certaines pièces présentes sur son nouvel album avant sa sortie le 15 juillet dernier? Pour ma part, je n’en ai pas manqué un! L’attente fut ainsi moins longue, mais encore plus intense suite à mon intérêt ascendant.

Continuer la lecture de Critique CD : « Yes » par Jason Mraz

Critique d’ici : Camomille Cancer (Spectacle)

(Par Jérémie Bernard)

Camomille Cancer est un groupe rock alternatif de la région de Montréal. J’avais très hâte d’enfin pouvoir assister à un de leurs concerts, vu que mon collègue musicien de longue date Thierry Bélanger a joint la formation il y a environ un an. J’étais donc là tout ouïe, lors du lancement de leur premier album, La Boite, à la Salle Jean-Pierre Houde de Châteauguay le 23 août dernier. Entrons dans leur univers.

Continuer la lecture de Critique d’ici : Camomille Cancer (Spectacle)

Critique : Coldplay – Ghost Stories

(Par Renaud Leduc)

J’ai toujours eu une relation spéciale avec Coldplay. C’est le groupe qui a, il y a une douzaine d’années, pavé le chemin de centaines d’autres groupes vers ma bibliothèque. Dès les premières notes de Clocks, je savais que l’album de 2002 A Rush of Blood to the Head serait un de mes préférés, et il l’est toujours. Je me souviens d’avoir écouté 150 fois en une journée Speed of Sound, premier single de X&Y à sa sortie ou de m’être levé au beau milieu de la nuit pour écouter Violet Hill, premier single de Viva la Vida, sur un Stream de mauvaise qualité, mais en direct. Le sixième album du groupe, Ghost Stories, paru le 19 mai 2014, représente une évolution légitime, mais réussit à me perdre dans ma définition de ce qu’est Coldplay. Continuer la lecture de Critique : Coldplay – Ghost Stories

Critique : Mogwai (Spectacle)

(Par Jérémie Bernard)

Vous connaissez la série télévisée française Les Revenants? Si oui, sachez que Mogwai est le groupe qui a fait la superbe bande sonore de la série. Sinon, approchez et venez découvrir ce groupe unique à travers l’énergie qu’ils dégagent en spectacle. Continuer la lecture de Critique : Mogwai (Spectacle)

Critique : Shadows of the Dying Sun – Insomnium (CD)

(Par Maxime Pagé)

Parfois, on a l’impression que la scène métal est complètement saturée, que tous les genres ne font que répéter les mêmes sonorités et les mêmes thèmes, ce qui rend le tout quelque peu déprimant. Mais, souvent par hasard, on tombe sur des groupes qui sont un véritable vent de fraîcheur et qui nous redonnent espoir quant à l’avenir du genre. C’est le cas du groupe finlandais Insomnium qui vient de sortir son sixième album intitulé Shadows Of The Dying Sun. Continuer la lecture de Critique : Shadows of the Dying Sun – Insomnium (CD)

Critique : Série Noire (Télévision)

(Par Samuel Bourassa)

Je ne regarde pas beaucoup de séries télé. Encore moins celles qui sont québécoises. J’ai toujours eu de la difficulté avec celles-ci. C’est assez difficile à expliquer… j’ai toujours trouvé la télévision québécoise lourde, larmoyante, dramatique et teintée d’une froideur. Pour ma défense, je n’ai pas développé d’aversion. Je me suis toujours dit prêt à embrasser la télévision québécoise lorsqu’une de ses séries viendrait me captiver. Ceci nous amène au mois de janvier dernier, durant lequel j’entends le nom d’une nouvelle série au moins une vingtaine de fois, et ce, des lèvres de plusieurs personnes différentes: Série Noire. Continuer la lecture de Critique : Série Noire (Télévision)

Critique d’ici : Darkaeon – Nihilism (CD)

(Par Jérémie Bernard)

Le métal d’ici ne cessera jamais de me surprendre. J’adore trouver des groupes locaux et les analyser pour Jestermind. Cela permet à nos lecteurs de découvrir quelque chose bien de chez nous, et à ces artistes de gagner un peu de visibilité. Lorsque j’ai appris que mon vieil ami Hugo McSween avait été admis dans un nouveau groupe, je croyais au début que ce n’était malheureusement qu’un autre projet qui allait être tué dans l’œuf. Et bien, cette fois-ci, il m’a surpris énormément en me présentant le premier album avec la formation Darkaeon, de Lanaudière. Soyez prêts à découvrir quelque chose de très gros calibre : Darkaeon n’a rien à envier aux plus grandes pointures du métal mondial. Je suis très sérieux. Continuer la lecture de Critique d’ici : Darkaeon – Nihilism (CD)

Critique : Perception – Breakdown of Sanity (CD)

(Par Philippe Crête)

En manque d’adrénaline, de violence auditive pure et de brutalité harmonieuse? Breakdown Of Sanity, ce merveilleux groupe TrashCore hyper technique et violent vient d’entrer dans ma vie comme un douze-roues écrapoutissant une grenouille. Ma découverte de l’année 2014, et de loin. Leur album, Perception, sorti en 2013 est facilement le meilleur album Core de cette année-là. Qu’ont-ils de si exceptionnel ? Continuer la lecture de Critique : Perception – Breakdown of Sanity (CD)

Critique : Memphis May Fire – Unconditional (CD)

(Par Philippe Crête)

Le groupe de metalcore texan, Memphis May Fire, nous offre un nouvel album en ce début d’année. Deux ans depuis l’honnête album Challenger, MMF propose un autre disque classique metalcore digne d’un mélange de chant guttural puissant et de chant clair harmonieux. Qu’est-ce que j’en pense, de ce nouvel album, Unconditional? Continuer la lecture de Critique : Memphis May Fire – Unconditional (CD)

Kaiser quoi? Une critique d’Education, Education, Education & War (Musique)

(Par Pierre-Luc Latour)

Je suis curieux, très curieux. Cette curiosité qui m’habite depuis que je suis jeune me force évidemment à assouvir ma satisfaction de connaissance. Comme j’adore la musique, je ne me répugne jamais à utiliser tous les moyens possibles pour découvrir de nouveaux genres, de nouveaux artistes, de nouvelles voix. Et je sais que tu me vois venir. Continuer la lecture de Kaiser quoi? Une critique d’Education, Education, Education & War (Musique)

Critique : Temples – Sun Structures (CD)

(Par Pierre-Luc Latour)

Un coup de poing du passé.

Fin février. Alors que s’abattait une de ces mi-sessions qui ne semble jamais vouloir se terminer, je sentais ma motivation (et ma santé mentale) me quitter peu à peu. On a tous déjà vécu ces moments où tous les différents travaux que l’on doit remettre n’avancent pas, ces moments où tous les problèmes techniques et logistiques arrivent, ces moments où est-ce que tu te dis que t’étais vraiment trop cozy à la maternelle quand t’as aucune mémoire de cette époque où la sieste était une matière scolaire. Bref arrivent ces moments où tu te dis que tu dois passer à l’étape suivante pour te motiver. Si pour plusieurs, c’est le doux parfum d’un café classique vanille-française un peu cheap, mais tellement réconfortant ou le frétillement d’une boisson énergisante qui semble vouloir un peu trop fraterniser avec le palet, moi, ce qui me motive, c’est de pouvoir faire cliqueter mon clavier au rythme de la musique. Loin de moi l’idée de me plaindre de la qualité motivationnelle de mon mélange habituelle Elton-John/Macklemore/Notorious B.I.G/la-trame-originale-de-Star-Wars, je dois avouer qu’un gars, ça se tanne… et ça se tanne encore plus quand il neige. Continuer la lecture de Critique : Temples – Sun Structures (CD)

Critique : Funk Files Vol. II par Child in Disguise (CD)

(Par Jean-Maxime Touzel)

La contribution au monde de la musique par Child In Disguise est encore très peu mature, entre autre puisqu’elle a connu ses premiers moments de grandeur seulement en 2013 par l’apparition de son tout premier EP, Funk Files Vol. I. Le titre à lui seul laisse présager un avenir intéressant aux projets de l’artiste, or c’est la qualité de ce court EP de quatre chansons qui accomplit la chose avec une force impressionnante. Le style central à l’ouvrage est clairement illustré et se traduit comme un funk entraînant, presque caricatural des années d’effervescence du genre, pourtant remanié sous une construction semblable au complextro. Il était rare d’observer un style aussi particulier, exercé avec autant de brillance. Continuer la lecture de Critique : Funk Files Vol. II par Child in Disguise (CD)

Critique : Shogunate Macabre par Whispered (CD)

(Par Maxime Pagé)

La Finlande a toujours été un pays associé au métal. Avec de gros noms comme Nightwish, Sonata Arctica, Ensiferum et Children Of Bodom, ce pays est une véritable mine d’or de groupes de qualité. Mais malgré cet aspect de paradis sur Terre pour les métalleux à travers le monde, une ombre plane. En effet, avec une quantité industrielle de bands, tout finit par s’uniformiser et les sonorités ont tendance à toutes se ressembler, donnant des pseudo-copies de groupes plus connus. Continuer la lecture de Critique : Shogunate Macabre par Whispered (CD)

Critique : Le feu de chaque jour – Patrice Michaud (CD)

(Par Marie-Pier Boursier-Soucy)
Avant de débuter votre lecture, je dois vous avertir d’une chose :

  1. Je ne m’y connais absolument pas en critiques musicales, mais j’ai le désir profond de promouvoir le talent d’ici!

Continuer la lecture de Critique : Le feu de chaque jour – Patrice Michaud (CD)

Critique : Wedding Bells par Cashmere Cat (CD)

(Par Jean-Maxime Touzel)

Le trap reste un genre qui, dans sa recherche d’identité propre, tend à s’incliner vers un caractère brusque, accaparant.  Peut-être va-t-il de soi qu’on peut ainsi l’appeler immature, si bien qu’il prend trop peu de formes uniques hormis celles qui lui sont associées de façon iconique.  Bien qu’ingénieux, le trap qui prend forme sous la production d’UZ, Baauer, RL Grime ou Bro Safari correspond à une forme qui s’épanouit trop peu lorsqu’il s’affronte à la sonorité méconnaissable d’artistes comme Rustie, Birdy Nam Nam ou encore TNGHT.  Il devient ainsi impressionnant d’assister à la popularité grandissante de Cashmere Cat, artiste français qui sculpte le genre sous une toute nouvelle forme : la délicatesse, ou plutôt la jovialité.  Au travers son premier EP, Mirror Maru, le DJ donne un jour nouveau au trap, revigoré de façon lumineuse.  Sa touche française combine des instruments élégants tels la harpe ou le piano avec l’aspect synthétique d’une basse puissante ou d’un snare percutant.  Wedding Bells EP arrive donc dans la meilleure des optiques, sinon peut-être la pire : guider la finesse déjà coutume de Cashmere Cat vers un encore plus haut niveau de qualité. Continuer la lecture de Critique : Wedding Bells par Cashmere Cat (CD)

Critique d’ici : Upon your grave – Eponym (CD)

(Par Jérémie Bernard)

La formation de Lévis s’introduit avec une première pièce instrumentale intitulée Crooked. D’emblée, Upon your Grave mélange le métal au carnavalesque. Il y a dans leur son un désir de représenter les torts et les travers de la vie avec une façon particulière; d’user de la violence sans perdre le côté divertissement que la musique peut apporter même lorsqu’elle traite des sujets les plus sombres. Sans s’éloigner de certains rythmes rock, la musique d’Upon your Grave se situe plutôt au niveau du Death métal mélodique. Continuer la lecture de Critique d’ici : Upon your grave – Eponym (CD)

Critique : Post-Tropical – James Vincent McMorrow (CD)

(Par Jean-Maxime Touzel)

Un débat contemporain survient couramment lorsqu’il est question de la production musicale : un artiste devrait-il composer sa musique en fonction des goûts de son public, après l’avoir acquis, où devrait-il composer en fonction de ses goûts, en espérant qu’on les comprenne?  La première considération s’assure d’un suivi généreux envers les adorateurs d’un artiste, qui s’attendent à un résultat similaire à la satisfaction déjà ressentie auparavant.  L’autre option devient un risque impressionnant lorsqu’il est pris en compte l’appréciation de son ensemble final.  Or, le choix le moins avant-gardiste devient le plus garant de succès, en particulier selon plusieurs artistes se voyant répéter la même formule musicale en espérant une surprise nouvelle. Continuer la lecture de Critique : Post-Tropical – James Vincent McMorrow (CD)

Critique : Véronic Dicaire (Spectacle)

(Par Jérémie Bernard)

Qui ne connaît pas Véronic Dicaire? Cette dame énergique a su conquérir le Québec par ses imitations renversantes. Puis vint le tour de l’Europe, et plus récemment, comme pour Céline Dion, un spectacle à Las Vegas. Deux chanteuses québécoises dans la même ville du vice, me direz-vous? Ce n’est qu’un début, vous répondrai-je. Continuer la lecture de Critique : Véronic Dicaire (Spectacle)

Critique : The Unguided – Fragile Immortality (CD)

(Par Maxime Pagé)

Il y a des groupes qu’on écoute pour les  mélodies accrocheuses, les paroles emplies d’émotions ou pour les prouesses incroyables des musiciens. Puis, il y en a d’autres… qu’on a un peu honte d’aimer, soit par nostalgie ou par excès de « cheesiness »,  des p’tits plaisirs coupables! Dans mon cas, c’est un peu ça avec le groupe suédois The Unguided (composé d’anciens membres de Sonic Syndicate) qui viennent de sortir leur nouvel album, Fragile Immortality. Nous avions eu un aperçu de leur nouveau matériel à la fin 2012 avec le court EP InvaZion qui comprenait les chansons Singularity et Eye of the Thylacine. Pour être totalement honnête, j’écoute ça et je me sens comme dans Megaman X! Continuer la lecture de Critique : The Unguided – Fragile Immortality (CD)

Local Review : The Chrysalide Project – Myth of the Capullo

(Written by Jérémie Bernard)

After being introduced to the world of The Chrysalide Project when I wrote a french review of the EP, A Place for Silence, I couldn’t wait to hear the entire album. Myth of the Capullo is the completion of that musical EP. Twelve mystical songs now upgraded with lyrics for a journey into the unknown. Let’s see how the story unfolds with this album. Continuer la lecture de Local Review : The Chrysalide Project – Myth of the Capullo

Critique : Alcest – Shelter (CD)

(Par Maxime Pagé)

Une ambiance aussi lourde que légère, une voix aérienne et des textes oniriques, voilà une très bonne description de ce qu’est Alcest. Ce groupe français, composé de Neige à la voix, guitare, basse et clavier ainsi que de Winterhalter à la batterie, roule sa bosse depuis 1999 et a su faire sa place sur la scène métal en mélangeant judicieusement l’agressivité du black métal et la légèreté du shoegaze. En 2014, ils nous reviennent avec un nouvel album intitulé Shelter, dont le premier extrait Opale est sorti à la mi-décembre. Continuer la lecture de Critique : Alcest – Shelter (CD)

Critique : Karkwa – Les chemins de verre (CD)

(Par Maxime Pagé)

Karkwa est sûrement mon groupe québécois préféré. Des mélodies aériennes agrémentées de paroles parfois très sombres et lourdes, voilà un mélange gagnant! Ça fait plus d’un an que j’écoute en boucle tous leurs albums, du « Pensionnat des Établis » jusqu’au « Volume du Vent », en passant bien sûr par « Les Tremblement S’immobilisent » (mon album préféré). J’attendais donc avec impatience la sortie de leur nouvel album intitulé « Les Chemins de Verre ». Après avoir entendu la critique à l’émission Voir et les gens crier au génie à sa sortie, disons que la barre était haute! Continuer la lecture de Critique : Karkwa – Les chemins de verre (CD)

Critique : Sonata Arctica – Live in finland (DVD)

(Par Jérémie Bernard)

Il était temps que le célèbre groupe de « Power Metal » finlandais s’offre un nouveau DVD. Les admirateurs de la formation n’avaient aucune séquence filmée à se mettre sous la dent depuis l’arrivée d’Elias Viljanen à la guitare. Les pionniers du genre vous invitent donc dans une salle remplie et agrémentée d’un décor absolument féérique. Tout cela dans le but d’admirer la versatilité de leur musique et l’inventivité de leurs mélodies. Continuer la lecture de Critique : Sonata Arctica – Live in finland (DVD)

Critique : M Machine et Alvin Risk (concert)

(Par Dominic Carignan)

Je vous ai déjà parlé de mon admiration pour le groupe M Machine d’OWSLA, j’ai même auparavant écrit une critique sur leur album Metropolis pt2, que j’ai profondément adoré. Par contre, je n’avais pas encore eu la chance d’aller apprécier leur musique en spectacle live et de voir leur style au niveau du mix. Par chance, la label OWSLA a décidé de faire une mini tournée, qui s’arrêtait justement à Montréal, au théâtre Telus le 30 novembre dernier.  Pas besoin de vous faire un dessin, j’étais là. Continuer la lecture de Critique : M Machine et Alvin Risk (concert)

Critique : Phuture doom – Phuture doom (CD)

(Par Jean-Maxime Touzel)

Le métal et l’EDM ne sont plus une dichotomie.  Peut-être ne l’ont-ils jamais été, surtout en voyant les racines musicales d’artistes populaires dans le monde du dubstep comme Bassnectarou Skrillex, celui-ci ayant été, à priori, connu comme étant le chanteur du groupe From First To Last.  Notons également l’effort important du groupe Korn de concilier le dubstep avec le métaldans son album The Path of Totality, sujet aux collaborations significatives du groupe avec des artistes tels Kill The Noise, Feed Me, Datsik, Excision et Noisia, importants à l’évolution de la scène de l’EDM au fil des dernières années. Continuer la lecture de Critique : Phuture doom – Phuture doom (CD)

Critique : Bare (concert)

(Par Dominic Carignan)

Récemment, avec le fameux chroniqueur Philippe Crête, je suis allé voir un spectacle de dubstep(enfin, c’est ce que s’était supposé être) au Belmont sur St-Laurent à Montréal. L’artiste invité était Bare, qui fait partie du label de Borgore, BuyGore. Bien que je sois un fan du genre, je dois malheureusement débuter la critique en admettant que j’ai été déçu par sa performance et du spectacle en général. Continuer la lecture de Critique : Bare (concert)

Critique : Céline Dion – une seule fois (concert)

(Par Jérémie Bernard)

Ah Céline Dion! Qui ne connaît pas cette unique dame qui réinvente tous les jours les mots succès et passion? Sans doute une des plus riches artistes de toute l’histoire du Québec, Céline accumule les records et les exploits dans sa carrière encore jeune et pourtant plus garnie que vos trois discographies préférées mises ensemble. J’ai eu la chance d’assister à son concert spécial sur les Plaines d’Abraham à Québec le 27 juillet dernier. Voici le compte-rendu de mon expérience devant ce monument de la chanson internationale. Continuer la lecture de Critique : Céline Dion – une seule fois (concert)

Critique : Crossfaith – Apocalyze (CD)

(Par Philippe Crête)

On peut difficilement nommer un groupe de musique qui réussit à mixer l’électro et le métal ensemble. Le groupe Crossfaith tendait, lors de sa création, à s’approprier le titre d’un premier band électrocore assumé. Après deux albums intéressant et pleins de promesses, Crossfaith a pu s’établir en tant que vedette montante. Avec l’album éponyme Zion, que je conseille à tous, le quintet japonais avait déjà fait un premier pas vers ce triomphe. J’ai pu agréablement mettre la main dessus la version importée nippone qui est sortie au début du mois. Le plus récent album Apocalyze, qui est lancé le 20 août au Japon, leur permet-il de revendiquer cette identité musicale qui leur était pressentie? Continuer la lecture de Critique : Crossfaith – Apocalyze (CD)

Critique : The faceless – Autotheism (CD)

(Par Hugo Mcsween)

Nous ne sommes pas gâtés ces derniers temps par les comédies familiales au cinéma. Nous Sommes Les Miller n’est pas un mauvais film en soi, même qu’il apporte un peu de rafraichissement.  Sans pour autant redéfinir le genre, cette petite comédie sympathique et simple apporte quelque chose d’intéressant. Cependant, ce long métrage mettant en scène Jennifer Anniston et Jason Sudeikis tombe rapidement dans la banalité et les blagues de mauvais goût. Continuer la lecture de Critique : The faceless – Autotheism (CD)

Critique : Iced Earth – Live in Ancient Kourion (DVD)

(Par Jérémie Bernard)

Disons la vérité : Iced Earth était sans doute très près du fond du baril avec les deux albums concepts Something Wicked. Même si le premier était à mon sens plus intéressant que le deuxième (qui était pourtant enrichi de la présence du mythique Matt Barlow), ces deux albums avaient perdus de l’énergie et du sens du rythme qui ont fait le succès de ce groupe. Jon Schaffer est arrivé avec une solution miracle pour remettre sa formation sur pieds : combler la place de chanteur encore une fois vacante suite au deuxième départ de Barlow par nul autre que le très respecté Stu Block (Into Eternity). Après un premier album absolument revigorant et une tournée mondiale plus près de leurs racines que jamais, voici le tout premier vrai DVD d’Iced Earth en tant que groupe principal à être officiellement enregistré. Et c’est, mes amis, toute une pièce d’histoire. Continuer la lecture de Critique : Iced Earth – Live in Ancient Kourion (DVD)

Critique : Woodkid (Spectacle)

(Par Olivier Leclair)

En tant qu’amoureux de l’univers vidéoludique, j’écoute principalement des bandes originales de jeux. Je ne suis pas fermé aux autres genres de musique, mais il est rare qu’ils réussissent à me toucher. Or, un artiste est parvenu à me rejoindre il y a de cela deux ans. Il s’agit de Yoann Lemoine, mieux connu sous le nom de Woodkid. Ce chanteur, popularisé par sa prestation dans la bande-annonce d’Assassin’s Creed Revelations, s’inspire fortement des jeux vidéo lors de la rédaction de ses chansons. Les paroles, le rythme, la tonalité et la réalisation des clips relèvent souvent de cet univers que je chéris tant. C’est pour cette raison que je n’ai pas hésité une seule seconde à me rendre au Métropolis le 17 octobre pour assister à son spectacle. Un spectacle qui laissera certainement sa marque. Continuer la lecture de Critique : Woodkid (Spectacle)

Critique d’ici : The Chrysalide Project – Myth of the Capullo (CD)

(Par Jérémie Bernard)

Après m’être plongé dans l’univers de The Chrysalide Project avec ma critique de leur EP A place for silence, j’avais plutôt hâte de m’attaquer à l’album complet. Myth of the Capullo est l’aboutissement officiel de ce projet solo. Douze chansons mystiques, cette fois agrémentées de paroles, pour un voyage hors de l’ordinaire. Voyons l’histoire que cet album raconte dans son ensemble. Continuer la lecture de Critique d’ici : The Chrysalide Project – Myth of the Capullo (CD)