Archives de catégorie : Jean-Christophe Dagenais

Critique : Outlast (jeu vidéo)

(Par Jean-Christophe Dagenais)

Depuis le 4 septembre sur PC et le 5 février sur Playstation 4, la toute nouvelle compagnie montréalaise, Red Barrels, a donnée naissance à l’héritier du diable, le terrifiant Outlast. Sursauts et insomnie sont au rendez-vous, j’en ai encore du mal à dormir! Continuer la lecture de Critique : Outlast (jeu vidéo)

Advertisements

Critique : L’opéra de la terreur (film)

(Par Jean-Christophe Dagenais)

Un classique de l’horreur revisité sans néanmoins en perdre sa qualité.

Afin d’aider Mia à surmonter sa dépendance à la drogue, David et ses amis décident d’aller s’isoler dans une vieille cabane perdue dans les bois. Ce séjour de sevrage tournera rapidement au vinaigre alors que Mia est persuadée d’être poursuivie par son double diabolique. Comme de fait, personne ne la croit et il blâme son état psychologique instable. Pourtant, des manifestations diaboliques se multiplient suite à la découverte d’un livre mystérieux trouvé dans les sous-sols lugubres de ce soi-disant chalet sorti tout droit de l’enfer. Continuer la lecture de Critique : L’opéra de la terreur (film)

Critique : Mama (film)

(Par Jean-Christophe Dagenais)

En cette semaine suivant la fête des Mères, pourquoi ne pas souligner cette journée et prendre quelques minutes pour s’attarder sur ce dernier film produit par le créateur du populaire Labyrinthe de Pan, Guillermo Del Toro. Continuer la lecture de Critique : Mama (film)

Critique : Massacre à la tronçonneuse 3D (film)

(Par Jean-Christophe Dagenais)

Cachée dans le placard, retenant son souffle, elle contient les larmes et les cris, se débattant à l’intérieur de son être. L’homme masqué de peau humaine traversa la pièce enragée d’avoir perdu sa proie. Scie à chaine à la main, il avait l’odeur de la mort collée à la peau. Soudainement, il quitta la chambre. Heather sentit une larme couler le long de sa joue, alors qu’elle ressentit, pour la première fois, un véritable espoir. Elle sortit de sa cachette, tout en marchant silencieusement et avec précaution. Alors qu’elle sortait de la pièce, un craquement se fit entendre derrière elle. Elle se retourna brusquement et aperçu l’homme à la scie planté devant elle. Une douleur intense la traversa des pieds à la tête. Il était déjà trop tard, la scie mutilait son abdomen en lambeaux, réduisant son jeune corps à rien de plus que de la chair humaine. Elle ne quitta pas le regard du boucher, jusqu’à ce que celui-ci retire la scie de son corps. Enfin libérée de cette souffrance, Heather quitta son corps soulagé. Continuer la lecture de Critique : Massacre à la tronçonneuse 3D (film)