Critique : The Legend of Zelda : Wind Waker HD (Jeu vidéo)

(Par Philippe Crête)

Nintendo n’a pas hésité à proposer un remake HD de l’excellent Zelda Wind Waker sorti sur la Gamecube en 2003. La console tardant à s’affirmer à cause d’une playlist vidéoludique limitée à la sortie, le constructeur nippon décide d’utiliser sa grande franchise de Zelda pour pousser un peu la vente. Qu’en est-il réellement de cette version? À qui convient-elle? Quels sont les ajouts?

Le jeu original était déjà au départ un chef-d’œuvre sur Gamecube grâce à son aventure pittoresque, son style graphique particulier en cel shading ainsi qu’à la fidélité distinctive de la série. Beaucoup plus expressif et intuitif que les versions précédentes, ce Zelda apporte quelque chose de beaucoup plus naïf et instinctif. Il fallait que notre jeune Link parte à la conquête de la Triforce et de l’épée de légende en y parcourant les mers et différentes îles. Ce soft utilisait à la merveille le gameplay porté sur la direction du vent. Bref, il était déjà à l’époque un autre exemple de la série Zelda qui ne cessait de proposer des jeux qui révolutionnaient. Cependant, est-ce que sa version remake en vaut la peine?

WindWaker2Tout d’abord, malgré le transport vers une esthétique en haute définition, le cel shading apporte ses limites en termes de graphisme. Proposant un style orienté un peu plus cartoonish, le design en cell-shading ne peut pas proposer quelque chose d’optimal, à la hauteur de la puissance d’une console HD. Un choix judicieux de Nintendo d’utiliser ce jeu en particulier, probablement parce qu’il fêtait le dixième anniversaire de sa sortie. Toutefois, on voit quand même une réelle différence grâce à l’ajout des ombres et lumières plus variées et une gamme de couleurs plus large. Les textures sont plus détaillées, mais on doit réellement porter une attention particulière pour les remarquer. Le jeu au départ proposait un système esthétique parfaitement maitrisé, mais dix ans plus tard, ces suppléments visuels ne sont pas plus impressionnants que ça.

Par contre, c’est l’utilisation du Gamepad si spécial de Nintendo qui permet au jeu d’avoir une bonne valeur. La gestion des objets via le menu de l’écran de la manette est vraiment intéressante. Les cartes en mer sont vraiment plus ergonomiques qu’à l’époque, où c’était vraiment pénible à utiliser. La fonction gyroscopique permet aussi de viser plus précisément malgré des petits accrochages ici et là. On apprécie aussi le petit bouton select nous permettant de jouer directement dans notre manette si d’autres personnes dans la maison ont besoin de la télévision pour écouter les sports ou des téléromans poches. Outre quelques éléments négligeables, le gameplay général reste pratiquement inchangé. On n’aurait pas craché sur un temple supplémentaire ou des quêtes annexes différentes un peu plus relevées. Surtout que les fans étaient au courant qu’à sa sortie originelle, Nintendo avait supprimé un ou deux temples par manque de temps. Bref, le contenu reste identique à 99% et c’est décevant pour un fan de la série.

Si quelqu’un n’a pas toujours pas joué à Wind Waker sur Gamecube et qu’il possède une Wii U, jouez à ce jeu-là s’il-vous-plait. Par contre, pour les habitués du jeu, ce remake HD n’est qu’une version plus embellie, sans ajout qui en vaut la chandelle. Toutefois, on peut toujours y éprouver du plaisir en retrouvant Toon Link dans une aventure aussi attachante qu’épique.

Votre opinion?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s