Critique : Les aimants (film)

(Par Panda)

« L’amour, c’est des mots « cucul » pour raconter une histoire de cul ». C’est ce qu’on pourrait croire en regardant la pochette simpliste de ce film. Pourtant, cette satire sociale raconte plus qu’une simple histoire d’amour.

Montréal, 2004. Julie revient d’un voyage humanitaire, n’ayant pas remis les pieds au Québec depuis 5 ans. Elle vit chez sa sœur, Jeanne, la raison pour laquelle elle était partie. Cette dernière, fiancée à Noël, part la fin de semaine de l’arrivée de Julie à Ottawa avec son amant, Manu. Chose qu’elle ne sait pas : pendant que Julie camoufle sa disparition, Noël est remplacé par son ami, Michel, pour faire acte de présence à l’appartement durant les heures de travail de Jeanne ainsi que pour cacher un autre adultère. Ouf, c’est compliqué comme gamique (en bon québécois) ! L’histoire se corse davantage lorsque Julie rencontre Michel, croyant qu’il est Noël, et tombe amoureuse de lui…

On pourrait croire qu’il s’agit d’une histoire banale, linéaire, sans variété. Par contre, Yves P. Pelletier s’est donné à cœur joie dans l’écriture de cette comédie romantique. On y traite d’argent, d’infidélité, d’amour, d’amitié, d’art, de tromperie, de jeu. Même si ce film commence à dater, il est toujours d’actualité. Le monde capitaliste dans lequel nous vivons nous pousse à prendre des décisions selon le capital que cela apportera, et non plus pour le simple plaisir de faire des folies. S’engager dans une relation pour l’argent du conjoint plutôt que de s’engager dans une relation pour la passion? On en voit encore beaucoup trop. Ce film montre donc que ce n’est pas tant l’argent qui importe, mais plutôt les vrais sentiments qui animent les personnages.

Les personnages se questionnent aussi quant à la définition de l’amour. Qu’est-ce que l’amour? Comme mentionné plus haut, Jeanne croit qu’il s’agit que de mots en l’air pour raconter qu’une histoire de sexe. D’autres, comme Julie, croient que c’est une raison de vivre, que l’amour est plus fort que tout. D’autres, plus pragmatiques, croient qu’il s’agit d’une création de l’esprit, que c’est le cerveau qui guide nos décisions. Selon vous, est-ce le cœur, le cerveau ou le sexe qui domine les relations amoureuses de notre génération?

Dernière question : est-ce le hasard ou le destin qui pousse la rencontre entre de parfaits inconnus? C’est à vous de le découvrir!

 

Votre opinion?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s