Critique : Lincoln (film)

(Par Martin Gioffre)

Voici l’œuvre cinématographique qui aurait dû gagner, selon moi, l’oscar du meilleur film pour la cérémonie de 2012. Mais les juges ont décidé de nommer Argo gagnant à la place. Pourquoi  est-ce mon choix? Pour l’authenticité ; Argo étant inspiré de faits vécus (saupoudrés de sauce blockbuster) et Lincoln étant une biographie de la vie d’un des hommes les plus importants de l’Histoire avec un grand H, le choix était facile pour moi. Malgré tout, le film qui nous intéresse a quand même été remercié avec deux oscars bien réels.

Daniel Day-Lewis, dans son rôle d’Abraham Lincoln, a su faire comprendre au téléspectateur que je suis que la vie de Président des États-Unis n’est pas rose du tout. Encore moins il y a 150 ans. Encore moins quand le pays est déchiré par une guerre civile, entre frères. Toutefois, l’acteur a su donner un côté humain au personnage, sans l’image parfaite et sans reproche, politique et dirigeante que l’on se fait toujours d’un grand leader. Lincoln est un homme optimiste. Il est quelqu’un de déterminé. Mais parfois on sombre dans le vide, on tombe dans le pessimisme parce que les choses sont trop difficiles, tardent à montrer du succès ou parce que l’on ne sait plus quoi faire, qu’on est tiraillé entre deux idéaux.

Le président Abraham Lincoln veut faire passer un amendement à la constitution américaine. Pour ce faire, il doit obtenir l’appui d’au moins les deux tiers du sénat. La partie la plus importante (question de point de vue, hein) du texte est l’abolition de l’esclavage aux États-Unis. La guerre dure depuis déjà quelques années et tire à sa fin. Il s’agit donc d’une course contre le temps puisque si la paix arrive avant que le treizième amendement puisse passer, les états sudistes vont tout faire pour l’en empêcher. Toutefois, une paix précoce pourrait potentiellement sauver des milliers de soldats. C’est donc un choix déchirant à faire pour le bon vieux Ab. Quel choix prendre ? Libérer un peuple ? Obtenir la paix et sauver l’Union ? Attendre et prendre un risque de voir encore beaucoup de soldats tomber ? Le film Lincoln est une véritable incursion à l’intérieur de l’esprit d’un président déchiré entre ses priorités et ses convictions. D’ailleurs, Lincoln avait dit, signifiant ainsi que son objectif principal était de protéger l’intégrité de l’Union :

« Si je pouvais sauver l’Union sans libérer aucun esclave, je le ferais ; si je le pouvais en libérant tous les esclaves, je le ferais ; et si je le pouvais en libérant quelques-uns sans toucher au sort des autres, je ferais cela aussi. »

Le travail historique derrière la caméra (Steven Spielberg) est  vaste. Les acteurs ressemblent beaucoup aux vraies personnes de cette époque pas si lointaine, il y a 150 ans, où l’on pouvait posséder quelqu’un.  La plus vieille personne au monde a présentement 116 ans. Bref. C’est une histoire véridique, des personnages authentiques et une œuvre qui permet de mieux comprendre les implications qu’un projet de société peut avoir. Parfois il faut faire énormément de sacrifices pour changer une société, même si c’est clairement pour le mieux. Bonne journée à tous, et bon film !

 

Votre opinion?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s