Archives de mot-clé : rpg

Critique vidéoludique : Destiny

(Par Philippe Crête)

En brisant les records en coûts de production, Destiny est débarqué sur nos consoles de salon avec un budget de 500 millions de dollars. Pour un jeu vidéo, c’est énorme. GTA V vient en deuxième position avec un peu plus de la moitié de celui de Destiny. Le studio Bungie, notamment connu pour sa série Halo nous offre donc un FPS aux allures de RPG grandiose rempli de promesses.

Continuer la lecture de Critique vidéoludique : Destiny

Critique vidéoludique : Bound by Flame

(Par Jérémie Bernard)

Le studio Spiders est plutôt inconnu dans l’industrie vidéoludique. Ce petit studio français a pris de l’expérience en faisant quelques portages de franchises connues sur Xbox 360 (comme Sherlock Holmes), puis il s’est lancé plus récemment dans quelques titres originaux qui ont pu renflouer ses coffres et la confiance en soi de ses employés (Of Orcs and Men, Mars : War Logs). Maintenant dotés d’une certaine réputation, Spiders ont décidé de se lancer dans son premier très gros jeu sur l’ancienne génération de consoles, ainsi que sur Playstation 4. C’est le grand saut pour ce petit studio français. Bound by Flame est leur plus récente création : un jeu de rôle médiéval fantastique à saveur Dark Souls et Dragon’s Dogma. Ce titre est-il à la hauteur de ces deux piliers du jeu de rôle à la troisième personne sur consoles? Voyons voir. Continuer la lecture de Critique vidéoludique : Bound by Flame

Critique : The legend of zelda – A link between worlds (jeu vidéo)

(Par Francis Méthot)

Nous sommes en 1991. La guerre des jeux vidéo fait rage. D’un côté nous avons la consoleSNES (Super Nintendo Entertainment System) et ses mascottes (Mario, Donkey Kong, Link, Samus, etc.), de l’autrem nous retrouvons la Sega Genesis avec ses icônes de l’époque (Sonic, Alex Kidd). La compagnie Nintendo lance alors le 21 novembre de cette année-là une nouvelle entrée dans la franchise de Zelda : The Legend of Zelda : A Link to the Past. Tout comme son ancêtre (The Legend of Zelda, 1986), le jeu nous offre une perspective « vue du dessus » nous permettant de voir le jeu de façon omnisciente. Encore une fois, le jeu nous amène dans le monde fictif d’Hyrule où Ganon, le prince des ténèbres, désire conquérir le monde. Par le biais de son bras droit, le sorcier Agahnim, il va enlever les sept descendants des sages de la période de grands troubles. Durant cette période, Ganon (alors connue sous le nom de Ganondorf) disparut dans les terres sacrées et mit la main sur le pouvoir des dieux, la Triforce. Alors, les sept sages scellèrent l’accès au monde de la Triforce. Continuer la lecture de Critique : The legend of zelda – A link between worlds (jeu vidéo)

Critique : Tales of Xillia (jeu vidéo).

(Par Marc-Olivier Lalonde)

Tales of Xillia est paru le 6 août dernier. Puisque c’est un jeu de rôle japonais, disons que ça m’a pris plusieurs heures avant de voir défiler le générique de la fin. Des dizaines d’heures même. C’est la raison pour laquelle je n’en critique pas autant que prévu. Dommage. Pour les non-initié(e)s, Xillia fait partie d’une franchise qui fête cette année son dix-huitième anniversaire. Un peu à la manière des Final Fantasy, chaque histoire est indépendante et se déroule dans un univers différent. Inutile donc d’avoir joué aux précédents pour apprécier chaque titre. Continuer la lecture de Critique : Tales of Xillia (jeu vidéo).

Critique : Mass effect (jeu vidéo)

(Par Jérémie Bernard)

« Mass Effect » est caractéristique d’un tout nouveau genre hybride et mystérieux. Ce jeu est à la troisième personne, mais incorpore beaucoup d’éléments de la première personne, notamment une immersion totale et des conversations riches et détaillées (j’y reviendrai!). En offrant aux joueurs tout un nouvel univers de « Space Opera » où il est possible de se promener à notre guise tout en découvrant dans l’ordre choisi les multiples planètes proposées, les gens de Bioware ont très rapidement créés un véritable monstre! Pour ceux aimant les univers opulents et toujours plus profonds en réalité de ce qui est présenté dans le jeu, pour les amateurs de grandes histoires épiques et d’un « gameplay » différent, mais étonnamment efficace, essayez « Mass Effect » en étant conscient que vous serez aspirés comme dans un trou noir, incapable d’en sortir, mais surtout, n’en ayant aucunement l’envie! Continuer la lecture de Critique : Mass effect (jeu vidéo)

Critique : Pandora’s tower (jeu vidéo)

(Par Francis Méthot)

Le monde des jeux vidéo ne cesse de grandir. Malgré la fin d’une vie électronique, Nintendo nous pond encore des merveilles. Depuis son lancement il y a à peu près six mois de cela, la Wii U est devenue le centre d’attention des consommateurs. Hors, faites attention puisqu’un bijou provenant des studios Nintendo et Ganbarion vient de prendre place avec seulement deux ans de retard sur le marché mondial et je parle ici de Pandora’s Tower pour la Wii. Ce jeu est le troisième volet d’une trilogie[1] (et donc le dernier) à prendre place sur les étagères des magasins. Dans le but de ranimer l’amour perdu avec ce genre de jeu, Nintendo (avec l’aide de XSeed et de Mistwalker Studio) a tenté de nous ré-inculquer les JRPG[2]. Continuer la lecture de Critique : Pandora’s tower (jeu vidéo)

Critique : The legend of Dragoon (jeu vidéo)

(Par Francis Méthot)

Où sont passés ses merveilleux jeux de rôle que nous avions dans les années 90? Voilà la question que je me pose aujourd’hui et que je vous pose en même temps. À une certaine époque, le monde des JDR[1] pullulait de bonne intention. En veille de cette nouvelle ère au sein de laquelle les grandes compagnies n’ont plus en tête que leurs profits, qu’est-il advenu des franchises? Continuer la lecture de Critique : The legend of Dragoon (jeu vidéo)

Critique : Persona 4 Golden (jeu vidéo).

(Par Marc-Olivier Lalonde)

Introduction
Rise, Chie ou Yukiko? Qui sera ma petite amie?… Oh! Désolé, la fin du jeu approche et mon personnage doit décider qui parmi ces filles sera l’heureuse élue. En effet, Persona 4 n’est pas qu’un jeu de rôle japonais typique (JRPG), mais aussi une simulation de rencontres (dating sim). Ne riez pas, ça a son utilité! Les relations que forgera le héros affecteront directement les statistiques de ses copains. Je m’aventure trop loin un peu rapidement cependant.

Continuer la lecture de Critique : Persona 4 Golden (jeu vidéo).