Archives de mot-clé : jeunesse

Les lectures d’Eve : « Chick lit », humour, amour…

(Par Eve Gloutnay)

J’ai toujours été curieux de savoir ce que les gens lisent. Eve, avec qui je travaille depuis plusieurs années, est une très grande lectrice, ayant toujours un livre en main et un autre en tête. Je lui ai récemment demandé de m’envoyer quelques listes de coups de cœur personnels, question de voir un peu ce qui peut intéresser cette jeune demoiselle très férue de littérature sans l’avoir jamais étudiée. Voici donc sa première liste, plus sentimentale, qui pourrait donner quelques idées de lecture aux dames qui suivent le département littéraire de Jestermind. -Jérémie Bernard-

Continuer la lecture de Les lectures d’Eve : « Chick lit », humour, amour…

Critique littéraire : Les êtres artificiels

(Par Stéphanie Bourgoin-Gaudet)

Lorsque j’ai lu la quatrième couverture du premier tome de la série Les âmes perdues, Les êtres artificiels, j’ai tout de suite été tentée de le lire même si l’auteure, Tiffany Truitt, m’était inconnue. Les premières pages du livre m’ont plu et je me suis dit qu’elles promettaient autant que le résumé. Toutefois, en refermant le livre, après en avoir lu la dernière page, mon avis est beaucoup plus mitigé. Continuer la lecture de Critique littéraire : Les êtres artificiels

Vos nouveaux trésors littéraires – Mai

(Par Stéphanie Bourgoin-Gaudet et Sophie Vaillancourt)

À chaque mois, une foule de nouvelles publications prennent d’assaut les tablettes de vos librairies préférées. Stéphanie et moi-même nous sommes donné le mandat de vous partager les livres que nous attendons avec impatience ainsi que ceux que nous avons découverts durant nos recherches et qui nous ont paru intéressants. Je tiens à vous rappeler que nous avons aussi comme but de vous faire découvrir la littérature jeunesse, donc ne vous étonnez pas si cet article contient peu de fictions générales. Continuer la lecture de Vos nouveaux trésors littéraires – Mai

Quatre filles et un jean pour toujours

(Par Stéphanie Bourgoin-Gaudet)

Après l’annonce, hier, de l’adaptation cinématographique du livre Not A Drop To Drink, c’est au tour d’un autre livre pour adolescents de voir ses droits achetés. En fait, c’est la suite de deux films qui sont déjà parus il y a six ans. Tous les fans de la série qui ont lu les livres ou vu les films dans leur adolescence pourront bientôt voir à l’écran Quatre filles et un jean pour toujours, le dernier livre de la série d’Ann Brashares. Continuer la lecture de Quatre filles et un jean pour toujours

Critique : Averia, T.1 – Patrice Cazeault (Roman)

(Par Sophie Vaillancourt)

À noter que ce texte est un travail universitaire, donc il ne prend pas la forme habituelle de mes critiques. Je suis partie de mon texte qui se retrouve dans les Coups de coeur littéraires 2013 et voici le résultat final, analysé un peu plus en profondeur pour mon cours de littérature. Continuer la lecture de Critique : Averia, T.1 – Patrice Cazeault (Roman)

Actualité – Eleanor & Park aura son adaptation cinématographique (Cinéma).

(Par Sophie Vaillancourt)

C’est vraiment une année chargée pour la littérature jeunesse! Non seulement plusieurs gros titres sortent en tablette, mais en plus les droits de certains d’entre eux ont été achetés pour en faire des adaptations cinématographiques. Le dernier roman jeunesse à avoir vu ses droits achetés est le fameux Eleanor & Park de Rainbow Rowell. DreamWorks a annoncé la semaine dernière vouloir porter à l’écran l’histoire d’amour incroyable de ces deux jeunes. Toutefois, nous devrons tous travailler notre patience, car le tournage ne commencera qu’en 2015. Il faudra donc attendre longtemps avant de le voir dans une de nos salles de cinéma. À ma connaissance, le roman n’est toujours pas sorti en français, mais comme l’adaptation cinématographique vient d’être annoncée, les traducteurs vont se faire aller la plume, c’est certain! Pour vous faire patienter, quoi de mieux que le résumé du livre : Continuer la lecture de Actualité – Eleanor & Park aura son adaptation cinématographique (Cinéma).

Journée internationale de la littérature pour la jeunesse

(Par Stéphanie Bourgoin-Gaudet)

En plus d’être la journée mondiale de la sensibilisation à l’autisme, aujourd’hui est aussi la journée internationale du livre pour la jeunesse. Vous vous en êtes sûrement rendu compte, Sophie et moi lisons beaucoup de littérature jeunesse. D’ailleurs, un de nos buts est de vous faire connaître cette littérature, écrite pour les jeunes, mais qui est de plus en plus lue par le public adulte. Continuer la lecture de Journée internationale de la littérature pour la jeunesse

Critique : Delirium – Lauren Oliver (Roman)

(Par Sophie Vaillancourt)

Comme vous avez pu le constater en lisant mon Coup de Cœur 2013, j’aime beaucoup les romans qui poussent les lecteurs à réfléchir. Encore plus quand ce sont des romans pour adolescents! Une auteure jeunesse qui excelle dans ce domaine est la grande Lauren Oliver. Après nous avoir livré le très troublant Before I Fall, elle récidive, mais cette fois-ci avec une série, Delirium, qui compte trois tomes et plusieurs novellas. De genre dystopique, cette série présente une société où les hautes instances ont déclaré que l’amour est une maladie mortelle et qu’il faut se faire opérer le jour de ses 18 ans afin d’en être délivré. Particulier, me direz-vous? Extrêmement! Et surtout, ça porte à se remettre en question en tant que société. Continuer la lecture de Critique : Delirium – Lauren Oliver (Roman)

Critique : The Fault in Our Stars – John Green (Roman)

(Par Sophie Vaillancourt)

Lors de mon dernier stage, j’ai créé des liens avec mes élèves grâce à mon amour pour les livres. Je leur ai présenté des tonnes de romans aussi différents les uns que les autres, et ils sont fait la même chose envers moi. Certaines de mes élèves m’ont poussée à lire un roman qui patientait sur mes tablettes depuis quelques mois. Un roman qui traite de la maladie la plus insidieuse et imprévisible : le cancer. Une histoire qui met en scène deux adolescents que la vie a malmenés, et qui n’ont pas fini de souffrir. Malheureusement. Continuer la lecture de Critique : The Fault in Our Stars – John Green (Roman)

Collection TABOU : Un 20e qui promet!

(Par Stéphanie Bourgoin-Gaudet)

Grande fan de la collection Tabou, c’est avec impatience que j’attends toujours la sortie des romans qui en font partie. Chaque histoire aborde des sujets tabous à l’adolescence, mais qui sont tout de même des « réalités que vivent les jeunes d’aujourd’hui. » Après les troubles alimentaires, la maladie mentale, l’inceste, le décrochage et plein d’autres thèmes, Ce qui ne tue pas, le 20e roman de la collection qui est arrivé dans nos librairies le 15 janvier, porte sur le suicide. À la différence de l’histoire dans Dernière station, c’est surtout le pacte de suicide qui est traité dans cette œuvre. Continuer la lecture de Collection TABOU : Un 20e qui promet!

Critique : Il était une fois les Boys (film)

(Par Philippe Crête)

Au Québec, il y a trois sujets de conversation essentiels à un bon dialogue pure laine ; la météo, la politique et le hockey. C’est devenu un emblème national tellement il est omniprésent dans notre culture. Nombre de films ont été portés sur le sujet et la franchise la plus populaire est sans doute celle des Boys. Une bonne série qui alliait humour, hockey et confrérie. Est paru dernièrement le film Il était une fois les Boys. Il s’agit de l’origine de la série où les personnages, alors adolescents, sont amenés à relever en groupe les défis qui s’annoncent devant eux. On ne se le cachera pas, le film est clairement orienté vers un public plus jeune. Ne cherchez pas une suite aux Boys, vous allez être déçus. Adoptant une formule narrative beaucoup plus classique, le réalisateur ne cherche pas à faire des prouesses techniques ou à révolutionner le cinéma. Il cherche à faire un film intéressant sur le hockey pour les jeunes, un beau clin d’œil aux films originaux. Continuer la lecture de Critique : Il était une fois les Boys (film)

Critique : Profil par Jay Asher (Roman)

(Par Sophie Vaillancourt)

En parcourant mes articles, vous en êtes probablement venus à la conclusion que j’aimais beaucoup les livres pour adolescents et que je penchais plutôt vers l’invraisemblable, le fantastique. Vous avez raison! Or, lorsqu’un livre est une perle, peu importe le genre dont il fait partie, il doit être connu. Je me donne donc comme mandat ici de vous faire découvrir un roman de Jay Asher, qui nous fait réfléchir sur le pouvoir que les réseaux sociaux ont sur nous. Continuer la lecture de Critique : Profil par Jay Asher (Roman)

Critique : Sionrah T.2 : L’ordre – Line Bordeleau (Roman)

(Par Jérémie Bernard)

Line Bordeleau a réussi un coup de maître avec ce deuxième tome de Sionrah. Ce qui était au début une banale histoire de prophétie, classique vu et revu dans la littérature jeunesse fantasy québécoise, se transforme dans L’ordre en une grande fresque qui non seulement mélange fantasy et science-fiction, mais prend la trame originale de Sionrah pour la pousser au maximum et ainsi offrir une série beaucoup plus poussée que ce qu’un classique jeunesse aurait eu l’audace de faire. Beaucoup de maturité et d’excellentes décisions narratives sont au rendez-vous. Ce livre prend le premier Sionrah et le projette bien plus loin, dans les méandres de la spiritualité et de l’Histoire revisitée. Je vous lance l’invitation : jetez un coup d’œil à cette série ! Je l’ai fait, et j’en suis ressorti impatient de lire la suite. Continuer la lecture de Critique : Sionrah T.2 : L’ordre – Line Bordeleau (Roman)

Critique : Jean-Claude Mourlevat – Le combat d’hiver

(Par Sophie Vaillancourt)

C’est la guerre.

Du moins, ce l’était jusqu’à il y a une douzaine d’années, lorsque le gouvernement (appelé la Phalange) a fait taire toutes les voix de la résistance. Pour toujours.

Des hommes et des femmes ont disparu du jour au lendemain, tout simplement parce que leur opinion ne concordait pas avec celle de la Phalange. Continuer la lecture de Critique : Jean-Claude Mourlevat – Le combat d’hiver

Critique : Jean-Pierre Davidts – Filigrane (roman)

(Par Jérémie Bernard)

C’est dans le même grand format à couverture souple que Jean-Pierre Davidts nous offre la suite de sa saga « fantasy » québécoise. Environ deux fois plus gros que ces prédécesseurs, « Filigrane » impressionnera aussi ses lecteurs par la structure le constituant. Beaucoup plus complexe dans son nombre de personnages et dans la distance entre les lieux visités, ce quatrième tome voit apparaître au sein même de ses chapitres plusieurs sous-chapitres dont l’entête renseigne le lecteur sur le lieu de ce dernier. Ces petites sections permettent de garder un rythme constant à travers cette myriade de personnages et d’événements éloignés, mais non moins reliés. Continuer la lecture de Critique : Jean-Pierre Davidts – Filigrane (roman)

Critique : Le garçon en pyjama rayé (roman)

(Par Sophie Vaillancourt)

Bruno, ou comment passer le reste de sa vie en pyjama

Je travaille chez Coles, qui fait partie de la chaine Chapters Indigo. En tant qu’employés, nous avons le droit de recommander des livres, c’est-à-dire que nous pouvons écrire notre nom sur un autocollant et l’apposer sur le livre. Ainsi, les clients savent qu’un employé a lu ce livre et qu’il le trouve bon. Le magasin pour lequel je travaille emploie aussi ma meilleure amie. J’ai vu son nom sur un des petits livres qui se cachent aisément entre deux grosses briques, et il a attiré mon attention. Continuer la lecture de Critique : Le garçon en pyjama rayé (roman)

Critique : Le coup de la giraffe (roman)

(Par Sophie Vaillancourt)

Le silence du Bonheur.

Il y a quelques années déjà, j’avais découvert avec plaisir la série Pirates de Camille Bouchard. En 2012, l’auteur  présente une nouvelle œuvre, Le coup de la girafe, qui n’est pas du tout semblable à ses écrits précédents : Bouchard a changé de cap quant aux thèmes abordés dans ses romans, et c’est totalement réussi! Finaliste pour le Prix des libraires Jeunesse 2012, son roman n’a malheureusement pas raflé les honneurs. Mais ce n’est certainement pas ça qui doit nous empêcher de découvrir un bijou de la littérature jeunesse. Continuer la lecture de Critique : Le coup de la giraffe (roman)

Critique : Sublimes créatures (film)

(Par Sophie Vaillancourt)

Beautiful Creatures

Il y a quelques temps déjà, j’ai lu le livre 16 lunes (Beautiful Creatures en anglais) qui compte 635 pages en version folio. Quand même une bonne brique! Malgré le fait que la traduction est malheureusement mauvaise, l’histoire imaginée par Margaret Stohl et Kami Garcia est très originale. Ici se déroule une histoire d’amour entre un Mortel et une Enchanteresse, chose qui est impossible. Continuer la lecture de Critique : Sublimes créatures (film)