Archives de mot-clé : fantasy

Critique vidéoludique : Bound by Flame

(Par Jérémie Bernard)

Le studio Spiders est plutôt inconnu dans l’industrie vidéoludique. Ce petit studio français a pris de l’expérience en faisant quelques portages de franchises connues sur Xbox 360 (comme Sherlock Holmes), puis il s’est lancé plus récemment dans quelques titres originaux qui ont pu renflouer ses coffres et la confiance en soi de ses employés (Of Orcs and Men, Mars : War Logs). Maintenant dotés d’une certaine réputation, Spiders ont décidé de se lancer dans son premier très gros jeu sur l’ancienne génération de consoles, ainsi que sur Playstation 4. C’est le grand saut pour ce petit studio français. Bound by Flame est leur plus récente création : un jeu de rôle médiéval fantastique à saveur Dark Souls et Dragon’s Dogma. Ce titre est-il à la hauteur de ces deux piliers du jeu de rôle à la troisième personne sur consoles? Voyons voir. Continuer la lecture de Critique vidéoludique : Bound by Flame

Critique d’ici : William Descoteaux – Emma Archer et le monde des Enchanterains (Roman)

(Par Jérémie Bernard)

Décidément, l’industrie de l’édition québécoise est parfois un bien drôle d’oiseau. J’ai remarqué avec le temps que notre bagage créatif québécois en matière d’œuvres littéraires écrites dans le genre de la fantasy ou de la science-fiction est énorme, mais souvent mal exploitée. Les lecteurs existent et sont nombreux : c’est déjà ça. Les écrivains existent et sont nombreux : alors, quel est le problème? L’édition, justement ! Trop souvent, les talents d’ici sont contraints de publier ailleurs, faute d’établissement spécialisé en littérature de genres. Notre industrie jeunesse est gigantesque, mais souvent trop codée et formatée. Si nous ne sommes pas Anne Robillard ou Bryan Perro, comment publier un roman d’aventures à grand déploiement (et pour des gens plus vieux que huit ans) au Québec? Ce n’est pas toujours facile. Le roman que je critique aujourd’hui est le parfait témoin de ces problèmes d’édition auxquels il faudrait remédier au plus vite. Cette œuvre n’eut aucun problème à se faire publier en France, pour la qualité de son récit et la force de son écriture. Vous me direz que nous avons des moyens plus petits au Québec et que le livre n’aura pas été la priorité des éditeurs, mais comment se fait-il que ce roman ait pu être publié si facilement même s’il se déroule presque exclusivement au Québec? Voilà donc ma critique de ce premier roman de William Descoteaux, courageux écrivain qui s’aventure dans la littérature de genre dans un Québec frileux à la publication. Continuer la lecture de Critique d’ici : William Descoteaux – Emma Archer et le monde des Enchanterains (Roman)

Game of Thrones is coming back – Finally!

(By Patricia Leblanc)

After almost a year of waiting, the epic battle over the iron throne will return April 6th on HBO. After months of silence following season three’s shocking finale, news, trailers, featurettes and interviews are popping up everywhere, getting us pumped to see our favourite characters battle up on screen again. Continuer la lecture de Game of Thrones is coming back – Finally!

HBO continue la promotion de la 4e saison de Game of Thrones

(Par Arianne Lapierre)

HBO continue sa course promotionnelle de la 4e saison de la très populaire série Game of Thrones avec une nouvelle bande annonce de la série, la troisième à ce jour en plus d’inombrables petits clips et revues de tournage. Vous les avez manqués? Nous les avons rassemblés ici pour vous! Continuer la lecture de HBO continue la promotion de la 4e saison de Game of Thrones

Critique : Christopher Paolini – Le cycle de l’héritage (romans)

(Par Jérémie Bernard)

Christopher Paolini entama un énorme projet à l’âge de quinze ans. Il voulait écrire un roman. Douze ans plus tard, il se retrouve avec Le Cycle de l’Héritage entre les mains : quatre grands romans fantasy très inspiré de Tolkien qui ont vendu près de 35 millions de copies partout à travers le globe. Je passerai aujourd’hui en revue cette grande série moderne. Ces quatre livres ont bercé mon enfance avec Tolkien et J.K Rowling. Comment Eragon parvenait-il à me garder accroché malgré le manque d’originalité de son univers? Sa cohérence, et l’immense passion dont l’auteur a fait preuve pour le construire ont sans doute aidé. Continuer la lecture de Critique : Christopher Paolini – Le cycle de l’héritage (romans)

Critique : Percy Jackson – La mer des monstres (roman)

(Par Sophie Vaillancourt)

Pour faire suite à l’article qui porte sur le premier tome de cette série, et pour introduire le film du même nom qui est sorti au tout début du mois d’aout, je vous présente le deuxième roman mettant en vedette le Héros préféré de nos jeunes, Percy Jackson! Après une aventure abracadabrante dans le premier volet de la série, le jeune demi-dieu nous revient en pleine forme dans ce qui n’est que le début des péripéties entourant la prophétie dont il fait vraisemblablement partie. Continuer la lecture de Critique : Percy Jackson – La mer des monstres (roman)

Critique : Percy Jackson and the Olympians – the lightning thief (roman)

(Par Sophie Vaillancourt)

La littérature jeunesse a subi une telle expansion durant les deux dernières décennies (notamment avec Harry PotterTwilight et compagnie) qu’il est pratiquement impossible de se tenir à jour dans ses lectures. Des dizaines de séries ont vu la gloire du jour au lendemain : certaines la méritaient, d’autres ont seulement profité de la vague de popularité des romans jeunesse. Parmi ceux dont l’œuvre n’est pas restée dans l’ombre, et avec raison, se trouve un certain Rick Riordan. Après être passé sous mon radar pendant plusieurs années, malgré une série à succès et une première adaptation cinématographique, j’ai décidé de me pencher sur le phénomène chéri des plus jeunes. Et j’ai beaucoup à découvrir : il a présentement à son actif trois séries pour préadolescents, sans oublier le deuxième long métrage de la série Percy Jackson qui est sorti en salle le 7 août dernier. Continuer la lecture de Critique : Percy Jackson and the Olympians – the lightning thief (roman)

Critique : The campbridge companion to fantasy literature (théorie)

(Par Jérémie Bernard)

Le genre populaire en littérature qu’est le fantasy commence tranquillement à se frayer une place à travers les sphères hautement prisées de la « vraie » littérature. Ce genre associé à tort à la littérature jeunesse ou à la facilité des feuilletons d’autrefois a encore à faire ses preuves, mais de plus en plus d’universitaires prennent le temps de prouver en quoi ces romans pleins de magie et de dragons ont quelque chose de plus qu’un monde étrange à proposer à travers leurs pages. C’est un peu sous ce constat que se présente The Cambridge companion to Fantasy Literature. Continuer la lecture de Critique : The campbridge companion to fantasy literature (théorie)

Critique : Sionrah T.2 : L’ordre – Line Bordeleau (Roman)

(Par Jérémie Bernard)

Line Bordeleau a réussi un coup de maître avec ce deuxième tome de Sionrah. Ce qui était au début une banale histoire de prophétie, classique vu et revu dans la littérature jeunesse fantasy québécoise, se transforme dans L’ordre en une grande fresque qui non seulement mélange fantasy et science-fiction, mais prend la trame originale de Sionrah pour la pousser au maximum et ainsi offrir une série beaucoup plus poussée que ce qu’un classique jeunesse aurait eu l’audace de faire. Beaucoup de maturité et d’excellentes décisions narratives sont au rendez-vous. Ce livre prend le premier Sionrah et le projette bien plus loin, dans les méandres de la spiritualité et de l’Histoire revisitée. Je vous lance l’invitation : jetez un coup d’œil à cette série ! Je l’ai fait, et j’en suis ressorti impatient de lire la suite. Continuer la lecture de Critique : Sionrah T.2 : L’ordre – Line Bordeleau (Roman)

Critique : Brutal Legend (jeu vidéo)

(Par Jérémie Bernard)

Je me suis lancé dans Brutal Legend sans grandes attentes. Oui je savais que c’était un jeu d’aventure avec des références à la musique Heavy Metal. Oui je savais que Jack Black y était pour quelque chose. Quelle fut ma surprise lorsque je fus plongé dans cet univers bucolique, fou à lier, et attachant comme jamais! Alors que je m’attendais à un petit jeu qui allait me divertir après l’expérience traumatisante que j’ai vécue dans Metro 2033Brutal Legend parvint à me faire rire, à me raconter une excitante histoire et à me donner le goût de l’explorer de fond en comble! Continuer la lecture de Critique : Brutal Legend (jeu vidéo)

Critique : Jean-Pierre Davidts – Filigrane (roman)

(Par Jérémie Bernard)

C’est dans le même grand format à couverture souple que Jean-Pierre Davidts nous offre la suite de sa saga « fantasy » québécoise. Environ deux fois plus gros que ces prédécesseurs, « Filigrane » impressionnera aussi ses lecteurs par la structure le constituant. Beaucoup plus complexe dans son nombre de personnages et dans la distance entre les lieux visités, ce quatrième tome voit apparaître au sein même de ses chapitres plusieurs sous-chapitres dont l’entête renseigne le lecteur sur le lieu de ce dernier. Ces petites sections permettent de garder un rythme constant à travers cette myriade de personnages et d’événements éloignés, mais non moins reliés. Continuer la lecture de Critique : Jean-Pierre Davidts – Filigrane (roman)

Critique : Oz le magnifique (film)

(Par Martin Gioffre)

« Le monde qui nous est connu. L’histoire qui ne l’est pas. »

Nous sommes en 1905. Les scènes sont filmées en noir et blanc. Un prestidigitateur Casanova (James Franco) du nom d’Oz le Magnifique se retrouve dans le pétrin et doit à tout prix s’enfuir. Il embarque dans un ballon à air chaud et se trouve empêtré dans les violents vents (et projectiles dangereux) d’une tornade. Celle-ci le propulse au-dessus des nuages et jusqu’à des contrées colorées et étranges où il fera la rencontre d’une belle jeune femme (Mila Kunis) qui tombera amoureuse de lui. Continuer la lecture de Critique : Oz le magnifique (film)

Critique : Sublimes créatures (film)

(Par Sophie Vaillancourt)

Beautiful Creatures

Il y a quelques temps déjà, j’ai lu le livre 16 lunes (Beautiful Creatures en anglais) qui compte 635 pages en version folio. Quand même une bonne brique! Malgré le fait que la traduction est malheureusement mauvaise, l’histoire imaginée par Margaret Stohl et Kami Garcia est très originale. Ici se déroule une histoire d’amour entre un Mortel et une Enchanteresse, chose qui est impossible. Continuer la lecture de Critique : Sublimes créatures (film)