La Courte Échelle nous dit adieu

(Par Sophie Vaillancourt)

Je ne crois pas que la situation de l’industrie littéraire vous soit inconnue. Bien que nous sachions depuis un bon moment que la littérature version papier est en grande difficulté, nous ne nous attendions pas du tout à ce que l’une des plus vieilles et des plus réputées maisons d’édition québécoises ferme ses portes aussi subitement le mois dernier.

Les éditions de la Courte Échelle ont arrêté toutes leurs activités à la fin du mois dernier, prétextant chercher une solution à leur situation précaire. Pourtant, ils ont mis la clef dans la porte le 10 octobre, laissant les auteurs sans recours face à une clause de contrat non-valide selon une loi fédérale : celle concernant leurs droits d’auteur dans le cas où la maison d’édition ferait faillite. Il semblerait que cette clause ait été mise au contrat puisqu’il existe une telle loi provinciale. Par contre, une autre loi, fédérale, celle-ci, la contredit et prévaut même. Les auteurs se retrouvent donc à la merci de qui voudra bien acheter leurs droits d’auteur, sans avoir un mot à dire. Ils espèrent simplement tomber entre de bonnes mains.

Style: "Portrait B&W"Pour l’instant, je n’ai pas plus d’informations. Nous savons qu’il y aura jugement rendu vendredi matin concernant cette problématique. En attendant, je vous concocte une entrevue avec Annie Groovie, auteure du fabuleux Léon, qui a écrit un petit texte cette semaine afin de partager comment elle se sent par rapport à tout cela. Vous pouvez aussi apporter votre soutien aux auteurs et aux illustrateurs de la Courte Échelle sur leur page Facebook.

Advertisements

Votre opinion?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s