Critique BD : The amazing spider-man firsts

(Par Jérémie Bernard)

Spider-Man a toujours été mon super héros favori. J’ai toujours été attiré par son côté moins sérieux, moins officiel que les autres héros en collants de mon enfance. Chacun de ses combats est un amalgame de vitesse et d’erreurs, ce qui fait de ce cher Peter Parker un héros tout à fait humain, un sauveur au grand sens des responsabilités. Voici une collection des premières bandes dessinées de toutes les grandes séries de l’univers de Spider-man qui ont marqué l’histoire, de 1963 à 2013. Inutile de vous dire comment ce genre de recueil peut s’avérer intéressant pour voir comment la série a muri, changée ou évoluée à travers les âges et les auteurs.

Spider-Man est apparu durant l’âge d’or des 4 fantastiques. C’est lors d’une rencontre avec eux que s’ouvre la célèbre série Amazing Spider-Man au début des années soixante. Le tracé de l’époque m’a fait beaucoup penser à Archie. Un dessin approximatif, des couleurs vives, des situations clichées à souhait… Connaissant un peu ce qui se fait en matière de comics un peu plus contemporain, je savais bien que ce premier spider-man n’allait pas rester aussi sériel dans son dessin.

J’ai pourtant adoré constater la cohérence de l’univers de Spider-man à travers toutes ces séries différentes issues d’auteurs et d’artistes différents. Au sein de tous les styles et toutes les formes de découpages temporelles, le lecteur peut toujours se retrouver dans le personnage de Peter Parker et de ses problèmes divers. Que ce soit dans une décennie ou dans une autre, il y a moyen de s’y retrouver sans même avoir lu plus de quelques bandes dessinées (ce qui est inextricablement mon cas).background

J’ai été surpris de voir à quel point chaque série possède sa propre identité narrative. L’univers de Spider-man est en fait bien plus complexe que je ne le croyais. Avec ces changements d’identités, ces dizaines de vilains et toutes ces situations dangereuses pour la ville de New York, les auteurs ont su garder le tout captivant à souhait, même si ces planches furent réalisées dans un contexte de production populaire où tout est à faire pour la veille.

Que ce soit avec un dessin minimaliste ou un tracé informatique qui gère toutes sortes d’éclairages très réalistes, le récit proposé d’une série à l’autre est toujours accrocheur. La direction artistique de Marvel et Stan Lee a fait un travail colossal pour ne pas perdre l’identité de l’homme-araignée dans ce maelstrom d’itérations narratives.

Si vous vous intéressez à Spider-man et que vous n’avez pas le temps ni les moyens pour vous taper l’entièreté de cette production s’étalant sur plus d’un demi-siècle, je vous propose donc The Amazing Spider-Man Firsts afin de voir quelles séries sont susceptibles de plus attiser votre curiosité. Une belle pièce historique, ce recueil permet de constater de l’énormité du phénomène Spider-Man en bande dessinée, et d’y prendre irrémédiablement goût.

 

 

Votre opinion?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s