E3 : Nos impressions! (jeux vidéo)

(Une collaboration de plusieurs chroniqueurs)

Début juin est synonyme de chaleur et de journées de plus en plus longues jusqu’au solstice d’été. C’est aussi le mois de l’E3, l’Electronic Entertainment Exposition. Il s’agit ni plus ni moins d’une des plus grandes conférences électroniques mondiales et les Majors du monde vidéoludique s’en servent comme vitrine pour annoncer ce sur quoi ils sont en train de travailler dans le moment. Chez Jestermind, on vous offre notre compte rendu.

L’E3 se déroule pendant plusieurs jours à Los Angeles. Il y a surtout les trois grandes conférences principales des trois plus grands constructeurs du jeu vidéo. C’est-à-dire Microsoft, SONY et Nintendo. Il y aura aussi des conférences secondaires tout aussi intéressantes que sont celles de EA et Ubisoft. Nos collaborateurs sont présents pour vous donner leurs impressions de cette exposition.

Pas moins d’une vingtaine de trailers exclusifs, une vingtaine de vidéos de gameplay ainsi que plusieurs annonces de tous les genres. Les conférences principales des trois constructeurs ont été décorées d’une dizaine d’exclusivités chacune. Tout d’abord, que s’est-il-passé durant les conférences plus précisément?

Microsoft
Tout d’abord, l’E3 débute avec l’énorme constructeur américain, Microsoft. Elle commence en force avec une des licences les plus populaires des dernières années, Call Of Duty : Advanced Warfare. On a mis de l’avant certains jeux avec des séquences de jeux directes. On parle ici d’Assassin’s Creed Unity, Fable Legends, Halo Masterchief, Tom Clancy’s The Division, entre autres. Microsoft a profité aussi de l’E3 pour annoncer de nouvelles franchises comme Sunset Overdrive ou Scalebound. On a eu droit aussi a quelques nouveautés contemplatives vraiment intriguantes avec Ori And The Blind Forest ou Inside. On remarquera surtout quelques absents durant la séance; Gears of War, mais surtout, des jeux utilisant la Kinect. Bref, la conférence s’est enchaînée rapidement pendant un peu plus d’une heure et demie.

Electronic Arts
Ensuite, c’est Electronic Arts qui avait son temps de diffusion. Ils ont commencé leur présentation avec un teaser de Star Wars Battlefront pour démontrer aux joueurs qu’il était toujours en développement. Los Angeles en début juin pour EA est souvent synonyme de vitrine pour leur jeux sportifs, FIFA 15, NHL 15, Madden NFL 15, mais en avant-plan cette année, la nouvelle série EA UFC. On notera la présence subtile de Mass Effect qui proposera quelque chose de différent selon les développeurs. Battlefield Hardline s’est donné la chance de pouvoir montrer un peu plus de contenu durant la conférence. C’est probablement la démo technique de Mirror’s Edge qui permettait aux fans d’EA d’avoir un peu plus d’enthousiasme durant cette courte conférence d’un peu moins d’une heure.

Ubisoft
Le constructeur français avait pour tâche de continuer cette grande journée en présentant leurs propres jeux. La présentation est amorcée par un trailer très saisissant de Far Cry 4. Assassin’s Creed Unity, The Division et The Crew se présentent avec de jolies trailers tandis que Just Dance nous revient avec l’édition 2015, avec son application smartphone. Une grande surprise reste la conclusion de cette conférence avec l’apparition soudaine de Rainbow Six Siege.

SONY
La première journée de l’E3 s’est conclue avec un deuxième grand constructeur vidéoludique, SONY. Elle s’est entamée avec l’annonce d’un nouveau bundle blanc de PS4 avec nul autre que Destiny. La conférence, qui a duré pratiquement deux heures, a permis à la compagnie de mettre de l’avant certains accessoires comme la Playstation TV, Playstation Now ainsi que le possible avènement de la réalité virtuelle. On a pu assister aux premiers footages en direct de Mortal Kombat X, Batman Arkham Knight, Little Big Planet 3 et Far Cry 4. On notera la présence accrue de trailers démonstratifs de Metal Gear Solid 5, Dead Island 2, Bloodborne (le petit dernier de From Software, créateur de Dark Souls). La conférence s’est conclue avec un teaser assez court d’une des franchises les plus populaire de la précédente génération, Uncharted 4 : A Thief’s End.

Nintendo
Pour une deuxième année consécutive, la firme nippone opte pour un Digital Event en guise de présentation pour l’E3. On notera la présence des Miis dans Super Smash Bros. ainsi que la venue de Palutena avec une magnifique vidéo empruntant le style graphique des animes japonais. La série Zelda est à l’honneur avec des précisions sur Hyrule Warriors et le nouveau Zelda sur console de salon. Certains titres exclusifs ont été présentés comme Xenoblade Chronicles X, Bayonetta 2, Captain Toad Treasure Tracker. Nintendo offrira aux joueurs aussi la possibilité de créer leur propre niveau de Mushroom Kingdom grâce à Mario Maker. Ils ont aussi profité de ce Direct pour mettre de l’avant leur nouveau joujou, Amiibo, un système de figurines semblables aux Skylanders ou à Disney Infinity, mais s’orientant vers l’univers Nintendo. Nintendo y est allé pour une conférence assez courte où l’emphase sera sur les démos disponibles à l’Electronic Entertainment Exposition, à Los Angeles.

Appréciation générale Philippe Crête :

Un E3 cette année axé davantage sur les jeux plutôt que les machines. Ce qui laissait présager un grand nombre de jeux dévoilés durant cette exposition. Un brin déçu je vous dirai, comme à chaque année étant donné qu’on rêve toujours un peu trop. Microsoft à été beaucoup plus poignant que dans les années précédentes malgré le fait qu’ils avaient beaucoup de présentations de jeux qui leur appartenait. On n’a pratiquement pas entendu parler de la Kinect. Cependant, j’ai été séduit par leurs exclusivités Scalebound et Sunset Overdrive qui semblaient vraiment biens. Pour SONY, en termes de contenu, la présentation était vraiment exceptionnelle. Dommage que certaines longueurs venaient vraiment gâcher le rythme. Même s’il n’est pas exclusif à SONY, le trailer de Dead Island 2 était vraiment charmant et remarquable. Le long trailer de cinq minutes de Metal Gear Solid V faisait réellement saliver. La présence d’Uncharted 4 à la fin a conclu la conférence sur une bonne note. C’est malheureux cependant que la vidéo soit si courte et dépourvue d’information vraiment révélatrice. EA en a profité pour montrer les plus récentes images de leur jeux sportifs, rien de surprenant. C’était plutôt l’avenir de Mass Effect qui suscitait mon attention. La deuxième journée est celle de Nintendo. Depuis deux ans, Nintendo fait plusieurs directs par année et j’ai l’impression que de pas en faire ferait une exposition à l’E3 beaucoup plus fournie. On parle ici d’une douzaine d’annonces différentes à comparer au double pour Microsoft ou Sony. Content d’avoir enfin pu rincer mes yeux sur les premières images du nouveau Zelda. J’aurais préféré un style plus réaliste à la Twilight Princess. Certains titres ont été démontrés alors qu’on savait en majorité des informations présentées, genre Bayonetta 2 ou les prochains Pokémons. Mais en vrai fan que je suis, c’était du bonbon. Ayant adoré Super Mario 3D World, le jeu représentant le Capitaine Toad à l’air vraiment sympathique, mais j’l’aurais vu plus comme un DLC qu’un jeu à plein tarif. Super Smash Bros. qui risque d’être un vrai joyau pour tous amateurs de la firme nippone et que dire sur la vidéo finale introduisant Palutena à l’univers de Nintendo (fallait s’y attendre étant donné que le studio Hal Laboratory est celui qui a travaillé sur le dernier Kid Icarus). En général, je suis satisfait de l’E3, mais on aurait aimé beaucoup plus de surprises, comme à chaque année.

La grande surprise : Capitaine Toad : Treasures Tracker
La déception : Le système graphique du prochain Zelda et l’apparition hyper agace de Conker…
Le jeu le plus intriguant : Ori And The Blind Forest
Le meilleur trailer : Metal Gear Solid V Phantom Pain
Le jeu le plus attendu : Uncharted 4
Conférence la moins réussie : EA, ai-je besoin de préciser ?
Conférence la plus réussie : SONY, malgré que ça aurait pu être beaucoup plus court.

Appréciation générale de Jean-Maxime Touzel :

Il est facile de déclarer que cette année sera beaucoup moins marquante que l’E3 de l’année dernière, or inutile en intégrant tous les points forts de chacune des conférences de presse. Autrefois un aspect gênant de l’Electronic Entertainment Exposition, Microsoft a su combler et même surpasser les attentes des adeptes au même titre que celles des indécis. Plusieurs titres saisissants tels Sunset Overdrive, Halo Master Chief Collection et Crackdown savent créer une jalousie tumultueuse auprès des gens qui refusent la Xbox One comme une console à posséder. Se voir déçu d’une conférence de presse telle celle de Sony serait une réaction capricieuse, en considérant surtout les titres gigantesques qui y furent diffusés et annoncés : Little Big Planet 3, No Man’s Sky, Metal Gear Solid 5, Grand Theft Auto 5 remis à jour ainsi que la perle visuelle que fut le court teaser d’Uncharted 4 : tout semble répondre aux critères d’une conférence parfaite. Voir ainsi la compagnie à la performance la plus boiteuse de l’année excéder même cette conférence rend crédibilité à Nintendo, créant un doute en ce qui concerne l’idée d’être sceptique quant au futur de la compagnie. Une poignée fulgurante de jeux exclusifs qui frôle l’innovation en gardant un pied confortable dans les envies réelles des fanatiques de Nintendo rend hommage au potentiel de la Wii U : Super Smash Bros U, The Legend of Zelda (d’un cel shading ahurissant), Bayonetta 2, Yoshi’s Wooly World, Kirby : Canvas Curse, ainsi que l’apparition très brève de Starfox : tout est à sa place dans ce premier E3 de la nouvelle génération, dans une zone de confort qui mérite peut-être d’être ébranlée davantage, mais qui nous laisse béat de toutes les manières possibles.

La grande surprise : Little Big Planet 3
La déception : Conker apparaît pour mourir à nouveau dans le trailer de Project Spark
Le jeu le plus intriguant : Inside
Le jeu le plus attendu : Uncharted 4 : A Thief’s End
Le meilleur trailer : Metal Gear Solid 5 : The Phantom Pain
Conférence la moins réussie : EA
Conférence la plus réussie : Nintendo

Appréciation générale d’ Olivier Leclair :

Uncharted 4, Assassin’s Creed Unity, Far Cry 4, Grim Fandango, Rise of the Tomb Raider, Zelda WiiU, tout ça est bien beau et bien excitant. Et oui, je suis terriblement déçu par l’absence de Beyond Good & Evil 2 et The Last Guardian, mais je ne suis pas surpris. Or, ce qui me surprend, c’est la grande place occupée par la scène indépendante lors des conférences. Les indies occupent un rôle de plus en plus important dans cette industrie et l’E3 de cette année en est la preuve. Les présentations de No Man’s Sky et Abzû ont conquis la conférence de Sony. Il va de même pour celles de Ori & the Blind Forest et Inside chez Microsoft. Ce qui me surprend davantage, c’est la vidéoconférence offerte par Nintendo. Ceux qui me connaissent savent que je porte Nintendo dans mon cœur depuis mon enfance. Or, depuis l’époque de la Wii, je suis désillusionné. Et si je possède une WiiU, c’est parce que je suis confiant que Nintendo possède les capacités pour se relever. Et cette vidéoconférence est le premier signe de relève chez le géant japonais. Avec Zelda WiiU, Yoshi: Woolly World, Xenoblade Chronicles X, Hyrule Warriors, Kirby WiiU et le mystérieux Star Fox WiiU, on ne peut qu’avouer que Nintendo semble reprendre sa forme et je m’en réjouis. La conférence de Microsoft, quant à elle, profitait d’un bon rythme, mais peu de surprises. Celle de Sony était pleine de surprises, mais alourdie par une demi-heure consacrée à Playstation Now, Youtube sur PS4, etc… Bref, pendant un instant, je me suis presque endormi devant mon écran. Or, la présentation de No Man’s Sky et le teaser d’Uncharted 4 qui ont suivi valaient le détour. La conférence d’EA, toutefois, était bourrée de sport, ce qui ne m’intéresse nullement, et de testostérone. Mirror’s Edge et Star Wars: Battlefront ont subtilement montré le bout de leur nez, mais je m’attendais à plus. La conférence d’Ubisoft faisait preuve d’une meilleure équilibre en mêlant du Just Dance 2015 avec du Assassin’s Creed Unity et du Shape Up avec du Far Cry 4. Le tout pour plaire à tous les types de joueurs sans que personne ne s’emmerde. Le moment fort de cette conférence est vraisemblablement l’ultime bande-annonce de Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre, un titre empruntant une esthétique bédéique dont l’histoire prend place lors de la Première guerre mondiale. La bande-annonce de The Division marque également par sa mise en scène et sa cinématographie. En bref, ce qu’on retiendra le plus de l’E3 2014, c’est la place occupée par les jeux indépendants et la relève de Nintendo. Si seulement The Last Guardian avait été présenté…

La grande surprise : Les jeux indépendants (No Man’s Sky, Inside, Ori & the Blind Forest, Abzû) et Zelda WiiU.
La grande déception : L’absence de The Last Guardian et de Beyond Good & Evil 2 ainsi que les informations avares concernant Mirror’s Edge et Star Wars: Battlefront.
Le plus intriguant : No Man’s Sky et le monde ouvert de Zelda WiiU.
Le plus attendu : Zelda WiiU, Uncharted 4 et No Man’s Sky
La meilleure bande-annonce : Soldats Inconnus: Mémoires de la Grande Guerre
La conférence la moins réussie : EA
La meilleure conférence : Nintendo

Appréciation générale d’Alexandre Poirier :

Après un E3 2013 où l’accent fût principalement mis sur l’annonce des nouvelles consoles, l’édition de 2014 s’annonçait davantage intéressante avec une pléthore d’annonces de nouveaux jeux afin que la poussière cesse de s’accumuler sur ces belles boîtes de plastique à 400$. Les conférences d’hier furent intéressantes, certes, mais loin d’être assez incroyables pour se pitcher en bas d’sa chaise, voire carrément redondantes : beaucoup de suites et de remakes HD en perspective pour les deux prochaines années et beaucoup de jeux ont été montrés jusqu’à trois reprises (Dragon Age : Inquisition, The Division p’is Battlefield Hardline, c’est à vous que j’parle), ce qui nous fait énormément douter sur la pertinence des conférences des deux géants de l’industrie que sont Ubisoft et Electronic Arts. Les quelques projets originaux misent beaucoup sur le multijoueur persistant et sur l’encensement des développeurs indépendants, mais peu de ces œuvres nous font lever le poil des bras, à l’exception peut-être de The Order : 1886, le nouveau jeu des créateurs de Journey et No Man’s Sky. Pour ce dernier, j’ai habituellement tendance à juger rapidement les gens/choses, mais ça, j’en suis tout simplement incapable. Peu importe l’idée qu’on peut s’en faire, l’émotion dans la voix du jeune développeur de No Man’s Sky ne peut me laisser de marbre et la démonstration ne fait qu’aguicher ma curiosité. La conférence de Sony nous a également valu une surprise de la part de Tim Schaefer, qui avait laissé entendre il y a quelques mois qu’il avait l’intention de réacquérir les droits de ses jeux d’aventure qui appartenaient auparavant à feu-Lucas Arts. Peut-être reverrons-nous Maniac Mansion et Full Throttle bientôt? Pour ce qui est du jeu le plus attendu, le choix fût plutôt difficile: juste « UN » jeu le plus attendu? Je sais que j’chiale, mais beaucoup de jeux m’ont fait crié de joie hier. Malgré tout, j’ai juste pas l’choix d’arrêter mon choix sur un certain jeu pour les trois raisons suivantes : Révolution française; mode coopératif à quatre joueurs; j’achèterais un tas de marde avec le logo de la série p’is ça m’dérangerait MÊME PAS. De plus, certains jeux très attendus comme Kingdom Hearts III et Final Fantasy XV pour ne nommer que ceux-là, manquaient tristement à l’appel: come on, on l’sait que vous travaillez d’ssus; lâchez d’nous décevoir avec une franchise merdique p’is grouillez-vous! Certaines conférences étaient réussies (du bitchage contre Microsoft, une suite à Uncharted, une nouvelle couleur de PS4 et un bon équilibre entre le blabla technique endormant et les démonstrations de jeux qui étaient du bonbon pour les yeux) et d’autres non (sérieusement, si tu commences ta conférence avec Star Wars Battlefront, c’est certain que le reste va être très ordinaire, voire abyssale). Après des jeux montrant les capacités techniques des consoles, peut-être verront nous des jeux surprenants en 2015?

La grande surprise : Le remake HD du légendaire jeu d’aventure de Tim Schaefer, Grim Fandango, pour Vita et PS4. Nostalgie, quand tu nous tiens!
La déception : Rien sur le nouveau Deus Ex des studios d’Eidos Montréal. A-RIEN PENTOUTE.
Le jeu le plus intriguant : No Man’s Sky. C’est beau p’is j’comprends rien.
Le jeu le plus attendu : Assassin’s Creed Unity. OH. QUE. OUI.
Meilleure bande-annonce : Assassin’s Creed Unity. « Everybody wants to rule the world ».
Conférence la moins réussie : EA, qui est aussi l’acronyme pour « Ennui Amorphe ».
Conférence la plus réussie : Sony. C’était la « plus réussie », mais c’était rien de particulièrement incroyable.

Appréciation générale de Pierre-Luc Latour :

Je m’attendais à plusieurs choses durant cet E3 qui fut très surprenant. Je m’attendais à un éclatement d’annonces de jeux toutes prévues pour 2014 et 2015, et je n’ai pas été déçu. À la lumière de ce que j’ai vu, je peux déjà prévoir que le futur coûtera cher à celui ou celle qui aime les jeux vidéo. La domination que plusieurs sites spécialisés prédisaient à Sony durant cet évènement ne s’est pas produit comme je l’espérais, au contraire. Force est d’admettre que si Microsoft avait tous bousillé l’année dernière en présentant la xbox one, ils se sont bien remis sur les rails cette année. D’ailleurs, il faut souligner le retour de la franchise Halo, mais aussi, du coffret collection de ce dernier qui sera un impératif pour celui qui veut jouer en ligne. Parlant de surprises, qui n’a pas fait le saut en voyant le trailer commenter d’Assassin’s Creed Unity? Jouer à 4? Oui! Merci Ubisoft. Qui n’a pas été charmé non plus par l’humour terriblement présent de Sunset Overdrive qui exhibait, en plus, des couleurs vibrantes et agréables. Du côté de Sony, il faut saluer une présentation sans tache qui ne fera que hausser le désir de plusieurs de posséder une PS4. Pour ce qui est de Nintendo, bien que je ne sois pas nécessairement un fan, je peux comprendre l’ampleur que représentait l’annonce d’un nouveau Smash Bros et aussi d’un nouvel open world pour Zelda. Bref, en tant que fan, je me réjouis déjà du futur du jeu de console qui est, selon moi, dévoué à connaître un nouvel âge d’or. Reste maintenant à ce que les développeurs et les grosses firmes de production ne s’abîment pas en route et livre toute la marchandise qui nous a été promise.

La grande surprise : No man’s sky et Sunset Overdrive
La déception : Pas plus de détail sur Battlefront 3 + le manque de Fallout 4
Le jeu le plus intriguant : Project Spark
Le jeu le plus attendu : Battlefront 3, The Division et AC Unity
Conférence la plus réussie : Sony et Microsoft
Conférence la moins réussie : EA
Meilleure bande-annonce : Assassin’s Creed Unity

Appréciation générale de Marc-Olivier Lalonde :

Nous avons eu droit à beaucoup de suites cette année. Peu importe la plate-forme ou la compagnie, tout le monde a misé sur du matériel ayant fait ses preuves dans le passé. Parmi les nouvelles franchises, Destiny essaiera de devenir aussi gigantesque que Halo. Les attentes sont énormes pour l’équipe de Bungie. Pour ce qui est de l’originalité, on repassera pas contre. Un autre jeu de tir à la première personne se déroulant dans un univers de science-fiction. Plus je vois des séquences de Dragon Age : Inquisition, plus je suis certain que je vais en faire l’achat. Je ne suis pas le seul à s’attendre à mieux que Dragon Age 2. Souhaitons que ce sera un retour en forme pour la franchise. Un jeu qui rivalisera directement avec est The Witcher 3 : Wild Hunt. Il a l’air magnifique, comme d’habitude. Si vous voulez tester la puissance de votre PC, cette série met la barre très haute. Abzû vient des créateurs de Journey et si le jeu atteint les mêmes sommets, attendez-vous à quelque chose de spécial. Journey fut une révélation et possède même de la musique ayant été nominée pour un prix Grammy. Si le désert et la chaleur étaient prédominants dans Journey (au début, du moins), l’eau et le froid semblent avoir pris le relais cette fois-ci. J’étais très ravi d’en voir plus sur Far Cry 4. J’avais adoré l’opus précédent ainsi que Blood Dragon. Si les missions secondaires sont plus variées que dans Far Cry 3, je serai satisfait. Ma plus grande surprise a été Rainbow Six : Siege. N’ayant pas joué aux plus récents opus de la série, je n’ai jamais anticipé un jeu de la franchise avec autant d’excitation. J’ai passé énormément de temps avec Rainbow Six pour la Nintendo 64. J’appréciais tout autant la planification avant une mission que le déroulement de celle-ci. Éliminer tous les ennemis, sauver les otages et ce, sans faire sonner d’alarme, était agréable au plus haut point. Nintendo a frappé fort cette année. Les ventes de la Wii U étaient décevantes (du moins, jusqu’au lancement de Mario Kart 8) et la compagnie nippone devait absolument sortir ses gros cannons pour rester compétitive face à Sony et Microsoft. Eh bien, je peux dire qu’ils ont réussi. Juste avant la conférence, nous avons découvert que le prochain Star Fox s’en vient dans un avenir pas si lointain. Tant que l’action se déroule soit dans un Landmaster ou un Arwing, je n’y vois aucun inconvénient. Nintendo n’est pas passée par quatre chemins et a choisi de parler de Super Smash Bros. dès le début de sa conférence. La plus grande innovation est l’introduction des Miis. En effet, vous pouvez vous joindre aux combats personnellement maintenant! Malgré la présence de Bayonetta 2, Xenoblade Chronicles X et Yoshi’s Wooly World, la vraie vedette a été le dévoilement officiel de The Legend of Zelda pour la Wii U. Nous aurons droit à monde ouvert comme jamais!

La grande surprise : Rainbow Six : Siege
La déception : Rien sur le prochain Metroid
Le jeu le plus intriguant : Abzû
Le jeu le plus attendu : The Legend of Zelda pour la Wii U
Conférence la moins réussie : Microsoft
Conférence la plus réussie : Sony
Meilleure bande-annonce : Tom Clancy’s The Division

Appréciation générale de Pascal Provost :

Microsoft s’est bien repris après la catastrophe d’E3 2013. Ils ont évité toute controverse en choisissant sagement de ne carrément pas rien mentionner au sujet de leur console ou du kinect. Du coté des jeux, quelques agréables surprises, notamment Ori and the Blind Forest, un jeu de plate-forme de type metroidvania, un genre qui souffre grandement dernièrement de l’entêtement incompréhensible de Nintendo et de Konami entre autre. Inside est un autre jeu intriguant, des créateurs de l’excellent Limbo. Pour le reste, bien peu à se mettre sous la dent. Sunset Overdrive m’a grandement déçu, j’ai l’impression d’avoir affaire à un jeu tout en style mais sans substance. N’étant pas un fan de Platinum Games, Scalebound ne m’excite pas vraiment et trop peu d’information au sujet du jeu est disponible pour se faire une idée. Sony fut un peu plus convaincante avec un éventail plus large de jeux. No Man’s Sky continue d’impressionner et fait parti de mes jeux les plus attendu. Bloodborne également, étant un grand fan de Miyazaki et de Demon/Dark Souls. Little Big Planet sera sans aucun doute un excellent jeu de plate-forme comme ses prédécesseurs et j’espère qu’ABZU pourra capturer la magie de Journey. Je ne sais trop quoi penser de Let it Die, comme la plupart des jeux de Suda 51 au fond. L’annonce de Grim Fandango n’a pas manqué de me faire sourire. Les plus jeunes d’entre vous aurez l’occasion de découvrir l’un des jeux les plus drôles de l’histoire des jeux vidéo. À ne pas manquer. Nintendo devait avoir une bonne présentation à E3 pour espérer continuer à surfer la vague de Mario Kart 8 et donner un peu de momentum à sa console pour la saison des fêtes. C’est mission accomplie, avec possiblement le meilleur éventail de jeux exclusifs à sa console dans les prochains mois avec Smash Bros, Hyrule Warriors et Bayonetta 2. The Legend of Zelda fut finalement annoncé pour la Wii U et il s’annonce très prometteur avec une approche rappelant un mélange de The Wind Waker et de Skyrim. Étonnant et rafraîchissant pour une série habituellement si conservatrice. Xenoblade Chronicles X, la suite à mon jeu préféré de la dernière génération était également très réussi. Je suis déçu qu’il ait été repoussé jusqu’en 2015, mais l’attente en vaudra la peine. Du coté des tierces parties, The Witcher III Wild Hunt devrait être phénoménal. CD Projekt ne reçoit pas tous le mérite qui lui revient pour la grande qualité de sa série. The Division continue d’impressionner, mais comme il s’agit d’Ubisoft, on se garde une petite gêne, surtout après le décevant Watch_Dogs. La plus grande surprise fut sans aucun doute la résurrection de Rainbow Six. Si Patriots semblait condamné à errer dans les limbes éternellement, sa transformation en Rainbow Six : Siege est la bienvenue. J’ai passé des nombreuses heures à jouer à Rainbow Six 64 avec mon collègue Marc-Olivier Lalonde et la perspective de pouvoir retrouver les cotés planification, tactique et travail d’équipe dans un jeu de tir est des plus réjouissante.

La grande surprise : Rainbow Six : Siege
La déception : Sunset Overdrive
Le jeu le plus intriguant : Ori and the Blind Forest
Le jeu le plus attendu : Xenoblade Chronicles X
Conférence la plus réussie : Sony
Conférence la moins réussie : Microsoft
Meilleure bande-annonce : Dead Island 2 et Tom Clancy’s The Division

Votre opinion?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s