Critique : Godzilla (Cinéma)

(Par Marc-Olivier Lalonde)

Je vous l’ai répété à maintes reprises, je suis un fervent amateur de tout ce qui touche aux kaijus (des monstres géants ayant des origines nippones). Il fallait donc à tout prix que je vois la nouvelle version de Godzilla. Mes attentes n’étaient pas très élevées cependant puisque le précédent film produit par Hollywood avait été un navet de la pire sorte. Je ne m’en cacherai pas, le jeune Marc-O de 12 ans avait apprécié au plus haut point le film. Sincèrement. Disons que j’ai développé un meilleur jugement depuis…Il y a deux façons d’aborder le film. Il y a ceux qui veulent un univers gravitant autour de Godzilla et ceux qui veulent voir des combats à tout pris. Ceux qui veulent uniquement voir Godzilla seront déçus que la première partie du film se concentre surtout sur ce qui entoure le monstre et les conséquences de son apparition. En d’autres termes, les humains sont surtout mis en évidence.

Si je devais faire un parallèle, je comparerais le film à Batman Begins. Voyez-vous, Batman comme nous le connaissons aujourd’hui n’apparaît qu’environ une heure après le début du film. Nous voyons comment Bruce Wayne a lentement créé son alter ego. C’est ce qui a fait la force du film si vous voulez mon avis. Avec Godzilla, nous ne découvrons pas seulement son origine mais aussi la vie et le quotidien des gens affectés par lui. Puisque la table est mise, les éventuelles suites pourront alors se concentrer bien plus sur notre kaiju préféré et son combat contre d’autres abominations. Les amateurs qui se sont lassés des interactions humaines seront alors servis.

Bryan Cranston a offert la prestation la plus solide du film. Il est de loin le meilleur acteur de la distribution et aurait pleinement mérité d’être le personnage principal. Aaron Taylor-Johnson est un bon acteur mais il n’a pas su démontrer dans ce film qu’il était assez crédible. Elizabeth Olsen, qui joue sa femme, prouve clairement qu’elle possède des habiletés d’actrice supérieures aux siennes. Joseph Gordon-Levitt, qui a refusé le rôle, aurait fait un travail bien supérieur à Taylor-Johnson. Ken Watanabe a fait un travail solide, comme toujours. Il mérite qu’on le voit plus souvent dans des films américains. Fait cocasse : son personnage, Ichiro Serizawa, porte le même nom de famille que Daisuke Serizawa, un scientifique ayant apparu dans le tout premier film de Godzilla. Malgré son grand talent, Watanabe n’a pas été aidé par le scénario. J’avais l’impression qu’il gardait la même expression pendant toute la durée du film. Dommage. Franchement, Juliette Binoche a aussi été sous-utilisée. Une si grande actrice mérite mieux.

Pour ce qui en est des effets spéciaux, rien à redire, le film est sublime. Je l’ai visionné en IMAX 3D. Pour ce qui est de la 3D, je ne le vous recommande pas nécessairement. Godzilla n’avait rien à offrir de plus grâce à la troisième dimension. Par contre, l’IMAX rend parfaitement justice à l’ampleur du monstre et aux dégâts qu’il peut causer. En fait, ne pas voir ce film au grand écran ne serait pas lui rendre justice. Je pourrais dire la même chose de tous les films catastrophe.

Il y a eu une petite controverse par rapport à l’apparence de Godzilla ainsi qu’à son nouveau cri. C’est une tempête dans un verre d’eau selon moi. D’autant plus qu’à la base, c’est le même rugissement mais modifié. Ça aurait été impensable de tourner un film similaire tout en ayant un acteur dans un costume de lézard. Autres temps, autres moeurs. J’aime la nouvelle apparence de Godzilla bien honnêtement. Il a l’air féroce tout en gardant des similitudes avec les films précédents. Au moins il ne ressemble pas au tyrannosaure de la version de 1998. Cette dernière est tellement détestée par les japonais qu’on a donné un nouveau nom au kaiju : Zilla.

Est-ce que les autres monstres légendaires de la compagnie Toho feront leur apparition dans les deux autres films de la trilogie? Il faudra d’abord que Warner Bros. et Legendary Pictures obtiennent les droits. C’est à espérer que Mothra, Rodan et MechaGodzilla puissent affronter Godzilla. Qui sait, peut-être que King Kong fera aussi son grand retour? Il ne faut pas oublier que les deux monstres se sont affrontés dans le passé et que King Kong est sorti vainqueur du duel.

En somme, j’ai apprécié Godzilla mais je m’attends à mieux pour les deux prochains films. Je pense que le monstre est véritablement arrivé au nouveau millénaire. Je suis d’avis que les humains joueront un rôle moindre dans les suites. À ce sujet, je ne suis pas certain si d’aussi grosses vedettes feront partie de la future distribution par contre.

Votre opinion?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s