Critique : Jimmy Beaulieu – Non-Aventures : Planches à la première personne (BD)

(Par Jérémie Bernard)

À part les classiques franco-belges tels que Tintin  ou Asterix, et quelques comics de Spiderman ici et là, je ne me suis jamais trop attardé à la bande dessinée un peu plus « sérieuse ». Lors d’une conférence organisée dans le cadre d’un cours, j’ai découvert un artiste bien de chez nous qui m’a donné le goût de lire de la bande dessinée un peu plus sombre, un peu plus vraie. J’ai nommé, Jimmy Beaulieu. Je me suis donc lancé dans l’univers de la bédé pour adulte avec le recueil autobiographique Non-aventures de cet auteur trop peu connu par les non-initiés au Québec.

Ce recueil présente plusieurs récits plus ou moins longs qui racontent la jeunesse et les débuts professionnels de Jimmy Beaulieu. Au premier regard, un tel ouvrage autobiographique peut sembler facile et peu original, mais j’ai été surpris de la profondeur et de la sincérité du travail de l’artiste. Après quelques pages, on s’habitue au rythme particulier des récits et à la grande sensibilité du dessin. Même si le trait change d’un récit à l’autre, il est plus souvent de l’ordre de l’esquisse que du dessin très retravaillé. Cela ajoute une dimension plus personnelle au recueil, ce qui donne subrepticement l’impression de plonger dans les souvenirs et les réflexions pures de Jimmy Beaulieu.

Comme le dit le sous-titre, ces planches à la première personne tentent premièrement de rendre compte de la réalité d’un personnage, l’auteur, dans sa vie d’auteur et d’éditeur au Québec. Ce recueil est donc une collection de mises en abyme du métier de bédéiste, rendu par la bande dessinée elle-même! Le livre est séparé en trois grandes sections : « Quelques pelures », « Le moral des troupes » et « Le roi-cafard ». Chaque section raconte à sa façon des épisodes de la vie particulière de Jimmy Beaulieu et traite le médium bande dessinée d’une manière unique. Vers la fin, il y a même quelques planches en couleur, ainsi que des petites saynètes faisant penser à Garfield dans le format et l’utilisation des punch finaux.

Se côtoient dans ce recueil des réflexions sur la vie en général, sur les relations amoureuses, sur la famille, les amis… Jimmy Beaulieu s’amuse à mélanger tout cela avec des constats d’artistes et des anecdotes personnelles et professionnelles. Il utilise toujours le style dont il a besoin pour faire passer son message. Certaines planches priorisent la bulle et les dialogues, alors que d’autres vont surtout être des images avec de longs textes narratifs. La conformité de Non-aventures réside dans sa réalisation franche et son ton réflexif, en plus de s’affirmer comme une bédé typiquement québécoise, utilisant notre parlé à l’écrit et représentant Montréal et Québec dans toutes leurs qualités et défauts.

Par un dessin et un propos très personnel, Jimmy Beaulieu a su m’introduire à la bédé bien de chez nous, et même à la bédé contemporaine en général. Ce magnifique recueil de 350 pages se traverse dans le temps de le dire, curieux que nous sommes de voir comment Jimmy va traverser telle difficulté ou réfléchir à telle période de son existence. Ce livre se trouve à être un excellent passe-temps en plus d’un remontant pour tous les artistes qui ont tendance à avoir un peu trop les blues de l’hiver. Je le recommande à quiconque aime bien se faire raconter une anecdote de famille ou l’histoire particulière d’un ami, car c’est l’impression que Non-aventures aura irrémédiablement sur vous, comme il l’a eue sur moi.

na_extrait

Titre : Non-Aventures, planches à la première personne
Auteur : Jimmy Beaulieu
Année : 2013
Éditions : Mécanique Générale
Pages : 350
Genre : Recueil autobiographique, bande dessinée

Votre opinion?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s