Critique : Luigi’s Mansion Dark Moon (Jeu vidéo)

(Par Philippe Crête)

Après un opus formidablement exploité sur Gamecube, Luigi’s Mansion se paie une nouvelle version sur 3DS plus de dix ans plus tard. On accompagne encore une fois notre cher ami Luigi, un peu fifon, dans l’exploration de manoirs hantés par des fantômes. Il est difficile de classer ce jeu dans une catégorie particulière. Sans être purement action ou puzzle, le soft est unique et propose quelque chose de vraiment différent. Son penchant humoristique est intéressant et le courage de Luigi est encore une fois plutôt déficient. On en pense quoi chez Jestermind.com de ce nouveau volet?

Tout d’abord, le premier Luigi’s Mansion était sorti en 2001 lors du lancement de la quatrième console de Nintendo. Le jeu n’avait pas charmé autant que souhaité, car les fans voyaient, en lui, un spin-off pour les contenter en attendant le prochain jeu 3D de Mario, devenu Super Mario Sunshine. Au fil du temps, les gens ce sont mis à y voir tout simplement une nouvelle saga à part entière. C’est en 2013 qu’on a eu droit à sa suite. À l’époque, on y reprochait sa longévité restreinte, sa difficulté pas très relevée et un développement de l’histoire monotone. Je vous préviens que dans cette deuxième version, tous ces défauts sont corrigés!

Luigi's MansionProposant un total de cinq manoirs tous aussi lugubres que charmants, Luigi’s Mansion 2 : Dark Moon est beaucoup plus ambitieux que son prédécesseur. Le déroulement des niveaux est alors plus maîtrisé et on a moins l’impression d’être dans un immense labyrinthe. Les énigmes sont beaucoup plus relevées et les pièges sont nombreux. On convient aussi qu’il s’agit plus d’un jeu puzzle contemplatif plutôt que d’un jeu d’adresse bourré d’action. Il en vient donc ardu d’analyser la difficulté d’un jeu alors qu’après avoir compris le concept du jeu, on ne fait que vivre les aventures de notre Luigi. L’ajout de gemmes à collectionner ainsi que des évaluations de notre parcours dans un niveau rend la longévité un peu plus convenable.  Le mode multi-joueurs est vraiment intéressant et permet aussi d’y jouer avec une seule cartouche : un très bon move de Nintendo.

Le trois-dimension stéréoscopique est vraiment bien implémenté et offre une valeur plus captivante à ce concept accessoire souvent dispensable. On retrouve encore, comme dans tout bon jeu de Mario, des graphismes exemplaires, sans pour autant être exceptionnels. Ce sont plutôt les animations de Luigi et des fantômes qui donnent un charme au système esthétique. Il était impératif que le jeu propose des décors variés et attachants étant donné qu’il s’agit d’une aventure d’exploration plus contemplative. L’ambiance lugubre et ténébreuse devient humoristique quand on incarne notre petit Luigi gringalet.

Bref, Luigi’s Mansion 2 : Dark Moon est vraiment une expérience vidéoludique en soi plutôt qu’un jeu vidéo d’aventure à grand déploiement. Il est primordial de l’essayer si on a possession d’une 3DS pour y voir une ambiance humoristique vraiment sympathique et un style de jeu particulier qui nous sort de notre zone confort.

Votre opinion?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s