Palmarès télévisé de 2013

(Par Patricia Leblanc et Marc-Olivier Lalonde)

On regarde aussi la télé chez Jestermind. Voici les séries télévisées qui ont marqué l’attention de deux de nos chroniqueurs en cette année 2013.  Suivez notre site pour avoir des critiques des séries à venir pour 2014!

Marc-Olivier Lalonde

Voici mes séries de l’année, dans le désordre. Sauf ma préférée, qui est la cinquième nommée. Avertissement : si une série en est à sa deuxième saison ou plus, je me laisse la liberté de parler des précédentes. Par contre, je ne dévoilerai pas l’intrigue des saisons en cours ou qui viennent de se terminer.

Sons of Anarchy

Sons of Anarchy (2008) Poster

On ne peut pas dire qu’il y ait des moments de répit dans cette série vaguement basée sur Hamlet! Des personnages importants ne seront pas de retour l’année prochaine pour la dernière saison. Et que dire de cette finale? Elle aura des répercussions importantes sur ceux qui auront survécu. Bien que ce soit un groupe de motards criminels, ils demeurent attachants et leurs péripéties nous tiennent à cœur. Katey Sagal (Gemma Teller) a remporté le Golden Globe comme meilleure actrice dans une série dramatique il y a quatre ans. Je ne serais pas surpris qu’elle répète l’exploit cette année. Gemma et son fils Jax ont une chose en commun : bien qu’ils aient les meilleures intentions, leurs actions causent souvent plus de tort que de bien aux personnes qui leur sont chères. Selon moi, Ron Perlman n’obtient pas le mérite qui lui revient. J’avoue qu’il n’est pas un acteur polyvalent mais son rôle dans SoA est de loin son meilleur depuis les deux films de la série Hellboy. Je n’aurais aucune difficulté à croire qu’il soit un motard dans la vie. La bande existera-t-elle toujours à la fin de la saison prochaine? Je lui souhaite mais rien n’est moins sûr.

Orange Is the New Black

Orange Is the New Black (2013) Poster

Quand j’ai découvert Orange Is the New Black, je me suis demandé dans quoi je m’embarquais. Les critiques louangeaient cette série exclusive à Netflix…avec raison. C’est très rare qu’une série présente autant de personnages féminins. Et c’est très bien ainsi! Voici le contexte : Piper Chapman (Taylor Schilling) est envoyée en prison pour avoir transporté de l’argent obtenu par la drogue appartenant à sa petite amie de l’époque, dix ans avant le début de la série. Une fois incarcérée, disons que sa vie change dramatiquement. Nous voyons à travers ses yeux comment une prison fédérale américaine peut être difficile moralement et physiquement. Par contre, la série est aussi drôle qu’elle peut l’être dramatique. Qu’est-ce qui différencie Orange Is the New Black de Prison Break ou Oz disons? La touche féminine, tout simplement. Nous avons vu au petit et au grand écran le quotidien carcéral des hommes mais c’est l’une des premières fois qu’il nous est permis de voir celui des femmes. Je lève mon chapeau à Taylor Schilling qui fait un excellent travail. J’adore comment la série présente les autres prisonnières. Nous découvrons que chacune est un personnage complexe ayant une histoire intéressante par des séquences provenant de leur passé.

Game of Thrones

Le trône de fer: Game of Thrones (2011) Poster

S’il y a une série qui peut compétitionner avec Breaking Bad pour les moments choquants, c’est Game of Thrones. Le fameux épisode «  The Rains of Castamere » (durant lequel s’est déroulé l’oubliable « mariage rouge ») en aura laissé plusieurs bouche bée.  Personne est réellement en sécurité dans cette série et il est préférable de ne pas trop s’attacher. Il y a deux types de téléspectateurs qui écoutent Game of Thrones : ceux qui ont lu les livres et ceux qui ne connaissent pas l’intrigue. Je fais partie de la première catégorie. Difficile pour moi donc de me faire surprendre par les évènements. Par contre, je peux savourer la réaction des autres quand surviennent des scènes marquantes. Avec un budget d’environ six millions de dollars par épisode, ce n’est pas pour rien que Game of Thrones est la plus belle série visuellement au petit écran en ce moment. Vous tomberez sous le charme de l’univers sanglant de George R. R. Martin. J’étais sur le point d’énumérer mes personnages coups de cœurs de la dernière saison mais j’ai réalisé que j’en avais trop et que j’aurais pris de l’espace pour rien. Aussi bien dire que vous les apprécierez tous aussi.

House of Cards

House of Cards (2013) Poster

Décidément, ce fut une année déterminante pour Netflix qui a fait réaliser aux téléspectateurs qu’elle pouvait produire des séries d’aussi grande qualité que celles à la télévision conventionnelle. Je suis un mordu de films et séries à saveur politique et House of Cards fut une révélation. Kevin Spacey brille dans le rôle de Frank Underwood, un politicien désirant se venger des gens lui ayant faussement promis le poste de secrétaire d’État aux dernières élections présidentielles. Il s’avère une personne impitoyable qui n’hésite pas à utiliser ses amis comme des marionnettes afin d’obtenir ce qu’il veut. La communication est son arme de prédilection et c’est grâce à elle que les autres le suivront comme des brebis. Robin Wright, qui joue le rôle de sa femme, incarne un personnage tout aussi fort que celui de Frank. Pas surprenant qu’ils s’affrontent à quelques reprises. Kate Mara complète la distribution principale dans le rôle d’une journaliste à la recherche de LA grosse histoire qui lui permettra d’être reconnue. Le seul bémol que je peux émettre est que je ne suis pas friand des séquences où le temps s’arrête et Frank s’adresse directement aux téléspectateurs. On appelle cela « briser le quatrième mur ».

Breaking Bad

Breaking Bad (2008) Poster

Bryan Cranston a confirmé sa place dans la cour des plus grands avec cette dernière saison de Breaking Bad. Son personnage, Walter White, est l’un des mieux écrits et les mieux interprétés de toutes les séries que j’ai pu avoir la chance de regarder depuis mon enfance.. Je le mets sans conteste sur un pied d’égalité avec Tony Soprano (The Sopranos), Frasier Crane (Frasier), Don Draper (Mad Men), George Costanza (Seinfeld) et Gregory House (House). Vous n’êtes pas d’accord avec l’idée d’inclure et de comparer des personnages tirés de drames et de comédies? Vous allez devoir faire avec puisque c’est mon top 5! Aaron Paul (Jesse Pinkman) et Anna Gunn (Skyler White) seront assurément nommés aux prochaines remises des prix Emmy et Golden Globes. Somme toute, Walter est le Michael Corleone de la télévision. Ses intentions initiales étaient pures mais il est tranquillement devenu ce qu’il évitait à tout prix à l’origine. Lentement, nous avons réalisé qu’il n’était pas une aussi bonne personne que nous le croyions. Nous voulions que le mauvais côté l’emporte. Si vous ne connaissez pas Breaking Bad, laissez tomber ce que vous faites maintenant et dirigez-vous vers la télévision la plus proche!

Mentions honorables

-The Newsroom
-The Walking Dead
-Downton Abbey
-Modern Family
-Mad Men

Patricia Leblanc

1- Breaking Bad

Breaking Bad (2008) Poster

Eh oui, quelle surprise! Je suis loin d’être la seule à avoir été fascinée par la transformation du personnage de Walter White, un professeur de chimie au secondaire qui devient cuisinier de méthamphétamine (crystal meth) lorsqu’il découvre qu’il a le cancer. Dotée d’une écriture incroyablement captivante, la série devient progressivement plus intense et bouleversante. Plus l’on regarde d’épisodes, plus l’on devient accro et qu’on encourage agressivement nos amis à regarder aussi l’émission et de partager notre stupeur face aux actions des protagonistes.

2- Game of Thrones

Le trône de fer: Game of Thrones (2011) Poster

Depuis la diffusion de la dernière émission le printemps passé, les fans attendent impatiemment la suite de cette histoire crue et sans pitié. La tendance des télé-séries à avoir beaucoup de personnages principaux qui perdent la vie est utilisée au maximum ici. Il y a tellement de personnages qu’il me fallait une page Wikipédia près de moi pendant la première saison pour tenter de comprendre qui étaient ces personnages et avec qui ils étaient reliés. C’est par contre la force de cette série: tout est permis, les revirements de situations sont surprenants et l’ambiguïté de la nature des personnages pique notre curiosité.

3- Raising Hope

Raising Hope (2010) Poster

Une comédie légère qui raconte l’histoire d’un jeune homme dans la vingtaine qui habite avec ses parents et sa grand-mère démente. Il découvre qu’il a une fille avec une tueuse en série avec qui il a eu une aventure d’un soir. Après l’exécution de la mère, Jimmy reçoit la garde de sa fille, Hope, et tente de l’élever de façon normale, malgré sa famille hors de l’ordinaire.

Mignons, comiques, ces épisodes de 25 minutes passent rapidement et les personnages sont attachants et aimables. Une bonne comédie qui remonte l’humeur.

4- Community

Community (2009) Poster

Un groupe de personnages inadaptés socialement se réunit à une université aux États-Unis et ils développent une amitié hors du commun. Tous les personnages sont uniques et apportent un aspect loufoque à l’émission. Leurs aventures farfelues me donnent envie de changer d’école pour les rejoindre.

5- The Walking Dead

The Walking Dead (2010) Poster

L’obsession avec les zombies se poursuit ici! C’est une série qui ne se concentre pas sur la maladie ni sur la cause de cette nouvelle infestation, mais plutôt sur la survie des personnages, de leurs interactions, leur développement psychologique et de leur désir de survivre. Cette série ne se retrouve pas plus haute dans la liste puisque je trouve qu’elle commence à manquer de souffle. Mais elle a beaucoup de potentiel pour la suite afin d’entreprendre une nouvelle aventure aussi palpitante que le début de la saison 3. 

On se revoit bientôt pour encore plus de télé chez Jestermind !

Votre opinion?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s