Univers, édition #6 : La comète ISON, de l’eau dans l’atmosphère d’exoplanètes et la planète qui ne devrait pas être là.

(Par Martin Gioffre)

Avec l’objectif d’en savoir toujours plus sur le monde qui nous entoure, l’être humain cherche de nouvelles façons de voir plus loin que ce que ses yeux lui permettent de voir. Il essaie de comprendre plus loin que ce que son cerveau lui permet de concevoir. Il a soif de connaissances, il veut tout connaître, de l’infiniment petit à… l’infiniment grand.

La comète ISON a été dans les manchettes dans les dernières semaines. Elle devait être la comète du siècle, être observable à l’oeil nu durant un bon moment et être aussi lumineuse que la pleine Lune. Ces promesses ne semblent pas avoir été tenues… Mais qu’est-il réellement arrivé à la comète ISON? Certains la croient morte, d’autres pensent qu’elle a survécu.

Il semblerait qu’il soit possible d’identifier la constitution de l’atmosphère d’une planète grâce à la manière dont la lumière se réfracte autour d’elle. Il serait donc possible de détecter de l’eau, du méthane et de l’oxygène sur une planète sans être obligés d’y dépêcher un rover à 2.5 milliards de dollars la shot.

Et que dites-vous d’une planète s’étant formée à plus de 97 milliards de kilomètres de son étoile? Sachant que Pluton, qui est quand même fucking loin (et n’est plus considérée comme une planète à part entière, nananananèreuuuuhhh), se trouve à environ 5.9 milliards de kilomètre, et considérant aussi que Voyager I, le premier objet artificiel à avoir quitté notre système solaire, se trouve à plus de 18 milliards de kilomètres du Soleil, ça semble gros. Il faut dire, la planète en question est énorme. Selon les estimations, elle serait 11 fois plus grosse que Jupiter (donc possiblement 100 fois plus massive, étant donné la pression exercée par la gravité de la planète). Une théorie intéressante est énoncée : il s’agirait d’une tentative de création de système stellaire binaire (deux étoiles qui tournent l’une autour de l’autre) qui aurait échoué. Même à cette taille, cette planète aurait été une très petite étoile…

Preuve que l’on doit constamment revoir les théorêmes et les modèles. On en apprend tous les jours!

 

Votre opinion?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s