Univers, édition #5 : la formation des étoiles (3e partie)

(Par Martin Gioffre)

Avec l’objectif d’en savoir toujours plus sur le monde qui nous entoure, l’être humain cherche de nouvelles façons de voir plus loin que ce que ses yeux lui permettent de voir. Il essaie de comprendre plus loin que ce que son cerveau lui permet de concevoir. Il a soif de connaissances, il veut tout connaître, de l’infiniment petit à… l’infiniment grand.

 

Et voici maintenant la dernière étape de la formation d’une étoile. À l’intérieur de sa pouponnière, le nuage de gaz et de poussière, ça commence à chauffer et la pression augmente. Éventuellement, la gravité fera son effet et une partie du nuage va s’effondrer sur elle-même, atteindre des températures immenses, une pression intolérable – même pour des atomes. La fusion nucléaire va alors commencer à alimenter l’étoile naissante, à la manière d’une coeur qui pompe le sang.

Les restants du nuage vont alors commencer à tourner et tourner. La gravité de la nouvelle étoile et sa force d’attraction vont forcer toute cette matière à s’aglutiner, à révolutionner autour de cette boule de feu, donnant naissance à des géantes gazeuses ou des planètes rocheuses, créant peut-être la vie telle qu’on la connaît ici, sur Terre…

Toutefois, les planètes se forment généralement des centaines de millions ou des milliards d’années après la naissance de l’étoile. C’est un processus très long.

 

Votre opinion?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s