Critique : Now you see me (film)

(Par Panda)

Je déroge de la Seconde Guerre mondiale pour ce film. Après deux mois de procrastination, j’ai décidé d’aller voir ce film. Je ne fus point déçue.

Now you see me. Un film de magie. Loin de la trempe d’Harry Potter. Des tours de magie dans le monde réel, qui font rêver. Daniel, Henley, Merritt, Jack, les Four Horseman. Ils ont préparé un tour de magie en trois actes. Un se déroulant à Las Vegas, un autre en Nouvelle-Orléans, et le dernier à New York. De grandes villes, chacune ayant leur propre histoire.

Las Vegas. La ville du vice. Les casinos, l’abus. Les Four Horseman se préparent au lancement de leur premier acte. Ils semblent bien ordinaires : des magiciens qui font des trucs de carte, un mentaliste, etc. Ceci n’est qu’une apparence, un avant-goût de leur réel tour de magie : cambrioler une banque. Remettre l’argent entre les mains des spectateurs. Tout cela en direct de Paris.

C’est à ce moment que l’agent du FBI, Dylan Rhodes, entre en jeu. Une agente d’Interpol, Alma Dray, lui annonce que ses employeurs l’ont envoyée pour gérer la situation. D’abord, l’agent Rhodes ne croit pas à la magie : il a donc une certaine réticence à parler de « magiciens voleurs de banque ». Il cherche la logique derrière ce crime. Il fait même appel à Thaddeus Bradley (notre cher ami Dieu, autrement appelé Morgan Freeman) pour prouver qu’il ne s’agit pas de la magie, mais plutôt l’œuvre de quatre individus tout de même intelligents.

Pour élucider ce vol, Rhodes et Dray se transportent à la Nouvelle-Orléans, où le second acte doit avoir lieu. Le spectacle commence comme le premier : des petits tours de magie qui impressionnent. Mais, au moment où les Four Horseman remercient leur agent, Arthur Tressler (Michael Caine), ils lui vident son compte bancaire ! Au lieu de garder l’argent pour eux, ils le remettent aux Haïtiens dans la salle, qui ne l’ont pas eu de chance avec le passage de l’ouragan Katrina. Un beau geste, mais cela enrage Arthur Tressler, bien évidemment, mais aussi les agents du FBI. Comment ont-ils pu leur glisser sous leurs doigts?

Cela les emmène donc à New York, pour le troisième et dernier acte. Réussiront-ils? Je ne vais tout de même pas vous le dire ! Je dois avouer que la twist de la fin du film m’a surprise, et agréablement ! Petit côté kitsch à la finale du film, mais bon, c’est un film américain, on ne peut pas demander la lune !

J’aime rarement les films fictifs. Par contre, celui-ci avait un petit côté réel me permettant de croire que cela pourrait se réaliser. (Eh oui, je me suis fait avoir comme tous les autres, mais que voulez-vous, j’aime rêver dans la vie). Les acteurs ont été choisis sagement : Jesse Eisenberg dans le rôle de Daniel (le coordonnateur des Four Horseman), Mark Ruffalo (l’agent du FBI), Woody Harrelson (Merrit McKinney, le mentaliste), Isla Fisher (la seule magicienne), le jeune Dave Franco (dans le rôle du voleur Jack), Mélanie Laurent (l’agente d’Interpol), Morgan Freeman (dont on ne se lassera jamais) et Michael Caine (plus effacé, mais justement, cette discrétion a permis de voir le potentiel des plus jeunes acteurs). Bref, un bon film de magie, mais plutôt réaliste. Cela a valu la peine de le voir la semaine avant sa sortie en DVD !

 

Votre opinion?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s