Critique Hardware : Chromebook C7 de Acer

(Par Joey Delisle)

Mon laptop, vieux d’au moins 5 ans, commencait à chauffer, était rendu assez lent, surtout au startup, n’avait plus de batterie et pesait une tonne. Étant un étudiant qui n’a pas la chance de passer ses mercredis soirs à nager dans une piscine de billets de 100$, l’achat d’un nouveau laptop devait tenir compte du facteur monétaire. En regardant mes options, je suis tombé sur le chromebook C7 de Acer à 250$. Écran 11,6 pouces, processeur dual-core Intel Celebron, 2 Gb de RAM, 320 Gb de disque dur et le plus important: Chrome Operating System (OS). Ces specs peuvent sembler désuets, alors j’y reviendrai plus tard.

Mais qu’est-ce que Chrome OS? C’est un système d’opération, comme Windows 7 ou OS X Mountain Lion, qui comporte une différence majeure avec ces deux autres systèmes; on ne peut aller que sur Internet avec Chrome OS, ce qui veut dire que l’on ne peut pas faire l’installation de programmes. Pas de Photoshop. Pas de Skype. Pas de Microsoft Office. Alors, pourquoi as-tu acheté ce jouet inutile, me demanderez-vous. Et bien, avec Chrome OS, ou plutôt, avec Internet et Google, vous pouvez exécuter les mêmes tâches que n’importe quel autre programme (ou presque), mais souvent sur un ordre de grandeur plus petit. Je m’explique; pour modifier vos images, vous pouvez aller sur pixlr.com, pour avoir un vidéo-chat avec votre grand-mère qui habite en Colombie-Britannique, vous pouvez utiliser Google Hangout et pour rédiger vos travaux scolaires ou professionnels, vous pouvez utiliser Google Docs, Spreadsheets ou Presentation. Le seul problème, c’est que Photoshop a des fonctionnalités beaucoup plus avancées que pixlr. Donc si vous avez besoin de ces fonctionnalités, vous aurez besoin d’un autre ordinateur.

Étant une personne qui s’est habitué au fil du temps à travailler sur de gros projets sur ma tour avec mes deux écrans et à amener mon laptop à l’école pour faire des travaux on-the-go, je n’ai pas eu trop de difficultés à m’intégrer à Chrome OS, surtout que j’utilisais déjà beaucoup d’applications de Google, comme Google Drive (un disque dur personnel sur Internet) et Google Docs. Le Web Store pour Google Chrome offre autant d’applications gratuites que de logiciels que vous utilisez couramment. J’ai par exemple trouvé un AutoCAD/3D viewer, un compiler pour écrire et tester des lignes d’une panoplie de langages informatiques, comme C++, HTML, CSS et Python, et un émulateur de commande Octave, qui est la version gratuite de MATLAB.

L’ordinateur lui-même a ses points forts et ses points faibles. Le boot-up complet, c’est-à-dire de l’ouverture de l’ordinateur à la reprise des activités que j’avais laissé ouverte en fermant l’ordinateur, prend plus ou moins 50 secondes, moins le temps que j’ai mis à entrer mon mot de passe. Si je ferme simplement le couvert pour le mettre en mode ‘’Sleep’’, la reprise se fait en 2 secondes. Je viens de le tester. Un aspect que j’aime beaucoup du Chromebook est qu’il s’ouvre automatiquement quand j’ouvre (je flip) l’écran. La durée de vie de la batterie est moyenne avec environ 4h d’utilisation intensive. L’ordinateur en tant que tel pèse 1.38 kg; mon sac à dos est tellement moins lourd maintenant! Le set up du système se fait en deux secondes si vous avez déjà un compte Gmail, sinon vous devrez vous en faire un. Le clavier est très convivial et le touch pad permet le scroll up and down, left to right avec deux doigts, mais ne supporte pas le zoom in/out. Le processeur dual-core, quant à lui, offre des performances moyennes; autant que la navigation se fait très rapidement, on sent parfois des légers bugs, des légers bris de cadences. Par exemple, lorsque je suis sur feedly pour lire mes articles de Jestermind et que je descend dans la liste des articles, ce n’est pas parfaitement fluide. Cela ne m’empêche pas de fonctionner du tout, mais ça peut être une cause d’irritation. Oubliez le gaming avec ce laptop, bien évidemment, à par peut-être pour les jeux flash. Les vidéos 1080p sur youtube roulent sans problème. Comme dernier point négatif, j’aimerais souligner que l’on ne peut imprimer du Chromebook qu’à l’aide d’une imprimante avec Cloud Print intégré. Sinon, on doit passer par une autre machine connecté à une imprimante pour imprimer. Comme je n’imprime généralement que mes documents Words ou PDF, je les mets sur mon Google Drive et je vais les imprimer de ma tour.

En conclusion, j’aimerais vous dire que j’apprécie grandement mon achat. L’accès unique au Web ne m’empêche pas de fonctionner normalement et même si un processeur plus performant aurait pu rendre l’expérience un peu plus dynamique, pour 250$, ça vaut la peine. You get what you paid for. Quelques petites remarques pour terminer. Avant d’acheter un Chromebook (ou n’importe quel ordinateur en fait), assurez-vous de bien connaître l’utilisation que vous allez en faire et voyez quels aspects matériels et logiciels vont pouvoir combler vos besoins. J’aimerais aussi souligner que le Chromebook vient avec 100Gb de Google Drive gratuit pour 2 ans. l’adaptateur pour charger le laptop vient avec un petit bidule qui permet de positionner l’adaptateur à la verticale ou à l’horizontale par rapport aux prises électriques, de façon à ne pas bloquer de prises électriques adjacentes, ce qui est très pratique. Si vous avez des questions ou commentaires supplémentaires sur le laptop, n’hésitez pas à m’écrire dans le bas de la page!

 

Votre opinion?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s