Nous y étions : Le Comiccon de Montréal (événement).

(Par Marc-Olivier Lalonde)

La fin de semaine durant laquelle se déroule le Comiccon de Montréal est sûrement ma préférée à chaque année. Quel plaisir de se retrouver parmi ses semblables. Que vous soyez un(e) amateur(trice) de bandes dessinées, de jeux vidéo, de mangas (bandes dessinées japonaises), d’horreur, de fantaisie, de science-fiction ou de cartes à jouer Magic: The Gathering, Comiccon vous souhaite la bienvenue. Les nerdsgeeks et otakus se côtoient pour partager leurs expériences atypiques. Vous aimez vous déguiser à chaque mois afin de participer à des GN (Grandeur Nature, des jeux de rôles dans la vraie vie)? Sachez que si vous venez costumé(e) à Comiccon, vous serez pris(e) en photo plutôt que ridiculisé(e). Rien ne bat la camaraderie de cet évènement. À titre de comparaison, aller à une convention comme celle de Montréal c’est comme vivre dans l’univers de Star Trek. Les gens de toutes les cultures et de tous les horizons se réunissent pour s’assurer que le vaisseau Enterprise fonctionne à plein régime. Ici, les gens venant des quatre coins de la province (et même de pays extérieurs) se regroupent afin de converser avec leurs semblables, sans discrimination. Vous êtes intéressé(e) à l’idée d’y participer aussi mais vous ne savez pas à quoi vous attendre? Laissez-moi vous guider.

Si vous êtes quelqu’un qui aime collectionner des bandes dessinées, vous êtes à la bonne place puisqu’il y a plusieurs marchands. Certains se spécialisent dans les bédés plus rares, d’autres dans les plus communes. Le Comiccon n’est pas réellement l’endroit où vous ferez des aubaines cependant. Plusieurs détaillants offrent les mêmes prix (ou plus) que ce que vous retrouverez sur Amazon. Si vous cherchez un article rare, vous devriez y trouver votre compte. Beaucoup d’artistes et d’auteurs se rendent à l’évènement et c’est l’endroit idéal pour y faire autographier vos bédés les plus prisées. Certains sont prêts à vous faire des sketchs personnalisés aussi. Tout dépendant de la personne, soyez prêt(e) à dépenser plusieurs de vos dollars bien gagnés. Un sketch de Neal Adams par exemple, coûte 150$. Au Comiccon, plusieurs de ces artistes offrent aussi des conférences ou des séances de questions.  Les bédéistes aspirant(e)s peuvent s’en donner à coeur joie!

Les gens qui portent des costumes (les costume players ou cosplayers) sont monnaie courante. Certains sont des débutants alors que d’autres ont une réputation internationale comme Jessica Nigri et Monika Lee. Peu importe leur niveau d’expertise, ces gens seront heureux de poser pour vous. Ne soyez pas gêné(e), il n’y a que vous qui en ressortira perdant(e)! Les détails dans certains costumes sont époustouflants. Des cosplayers peuvent mettre des dizaines d’heures à perfectionner leur création afin de ressembler le plus possible au produit d’origine. J’ai pris quelques photos afin de vous permettre de constater la justesse de certains costumes : https://www.facebook.com/marcolivier.lalonde/media_set?set=a.10153293896990647.1073741825.853380646&

Les amateur(trice)s de jeux vidéo ont été gâté(e)s cette année puisque Sony était le commanditaire officiel de l’évènement. C’est donc dire que plusieurs de leurs produits étaient en vedette dont: la fameuse PlayStation 4, les jeux Beyond: Two SoulsBatman: Arkham OriginsAssassin’s Creed 4: Black Flag et Octodad (j’y reviendrai en détails dans un autre article). Sans compter les multiples tournois qui offraient aux participants la chance de s’affronter dans des jeux multijoueurs classiques comme : Super Smash Bros.Mortal Kombat 2 et Mario Kart 64. Quelques compagnies de jeux étaient présentes pour offrir des ateliers aux gens qui désirent faire carrière dans le domaine. Vous préférez les jeux de cartes et autres jeux de société? Comiccon saura combler vos désirs à votre tour.

Les amateur(trice)s d’horreur auront été déçu(e)s d’apprendre le désistement de quelques vedettes de la série The Walking Dead comme Michael Rooker et Laurie Holden. Il fallait s’y attendre parce qu’à chaque année des vedettes ont des empêchements de dernière minute puisqu’ils ont des clauses dans leur contrat leur permettant de s’abstenir si une opportunité d’affaires se présente. Je dois admettre cependant que cette année a été particulièrement frustrante puisque bon nombre d’artistes ne sont pas venus. Le Comiccon a fait tout en son pouvoir pour trouver des remplaçants de qualité et pas seulement pour le côté horreur de la convention.

Les moments les plus mémorables, pour moi, sont les prises de photos professionnelles avec des vedettes. Cette année, j’ai pu me faire poser avec Gillian Anderson, Edward James Olmos et Felicia Day. Tous étaient très agréables à côtoyer. J’ai inclus ces photos dans mon album mentionné précédemment. Ces photos peuvent s’avérer très coûteuses par contre. Prévoyez votre budget en conséquence. Les résultats sont nettement supérieurs cependant. En plus des ateliers et séssions de questions et réponses, certains films sont aussi projetés en soirée. J’ai assisté à la première canadienne du nouveau film d’animation de Kevin Smith : Jay and Silent Bob’s Super Groovy Cartoon Movie. Très drôle mais je ne le recommande qu’à un public averti qui ne s’offusque pas d’entendre des blagues salées et enfantines.

Quelques conseils afin d’éviter des situations fâcheuses:

-Si vous désirez prendre une photo d’une personne costumée, évitez de le faire au milieu d’une allée ou, pire encore, à l’intersection de deux de celles-ci. Ce qui peut paraître comme étant un geste banal peut causer des désagréments. La raison? Il y a BEAUCOUP de monde à Comiccon. Chaque personne veut se déplacer d’un endroit à l’autre. Si vous arrêtez les mouvements de foules, vous ferez des mécontent(e)s. C’est le même principe que lorsque vous conduisez une voiture. Si un problême survient, vous n’allez pas immobiliser votre véhicule au beau milieu de l’autoroute, évidemment. Vous vous déplacerez dans les voies d’accotement. Si vous ne pouvez pas vous installer dans les allées aux extrémités de l’immeuble, essayez de vous coller le plus possible à droite ou à gauche afin de minimiser les bloquages.

-Ce qui m’amène aux cosplayers eux-mêmes. Si votre costume est particulièrement réussi, vous vous ferez prendre en photo très souvent! Prévoyez en conséquence. Je ne dis pas de refuser les demandes, au contraire. Poussez-vous sur les côtés aussi. Là au moins les gens pourront quand même continuer de circuler.

-Puisque la convention est bondée la plupart du temps, vous decouvrirez ce que ressent une sardine dans sa boîte de conserve. Pas seulement parce qu’il est difficile de circuler, mais bien parce que je pense que plusieurs personnes oublient de porter ou d’amener du désodorisant. Je vous préviens, il peut faire chaud parfois à l’intérieur. De grâce, armez-vous en conséquence.

-Vous êtes claustrophobe? Ne venez qu’en fin de journée au Comiccon. Les parents auront alors quitté les lieux avec leurs enfants et le Palais des Congrès contiendra beaucoup moins de gens. Disons qu’entre 17h et la fermeture, vous ne courez aucun risque de vous faire prendre dans des foules massives.

-Ceci est surtout pour les messieurs : ce n’est pas parce qu’une femme porte un costume qui dévoile une bonne partie de son corps que c’est une excuse pour lui faire des avances ou pour émettre certains commentaires désobligeants. Vous trouvez que j’y vais fort? Sachez que dans beaucoup de conventions partout à travers le monde un code de conduite est établi et Montréal n’y fait pas exception : http://www.montrealcomiccon.com/fr/modalites-et-conditions/

Tournez donc votre langue dans votre bouche sept fois avant d’y aller d’un commentaire risqué!

-Conseil d’ami : amenez votre propre nourriture. Vous avez le droit d’être en possession d’un sac alors pourquoi ne pas en profiter? “Mais Marc-O, me demanderez-vous, je ne serais pas mieux d’encourager l’évènement en mangeant sur place?” Pas avec les prix exorbitants qu’ils affichent. Prenez mon exemple : avec taxes, un sandwich, une bouteille petit format d’eau Perrier et un sac de croustilles format régulier = 13.75$ Oui, c’est abherrant. Presqu’aussi pire qu’au Centre Bell. J’avais oublié de m’amener un repas samedi soir et je manquais de temps pour manger convenablement. De toute façon, il y a plusieurs restaurants au rez-de-chaussée qui offrent des prix bien plus attrayants comme Tim HortonsSubway et Press Café.

Comme vous avez pu le constater, je suis un grand amateur de l’évènement et je compte bien y retourner une fois de plus l’année prochaine. J’espère que je vous y croiserai!

Pour me donner vos impressions, envoyez-moi un courriel à marcolalonde@jestermind.com ou faites-moi signe sur ma page Facebook : https://www.facebook.com/marcolivier.lalonde

 

Une réflexion sur “Nous y étions : Le Comiccon de Montréal (événement).”

Votre opinion?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s