Critique : World War Z (film)

(Par Jean-Christophe Dagenais)

Le cinéma « zombirifique » passe enfin dans la cour des grands aux côtés de Brad Pitt, et 200 millions en poche.

Alors qu’un virus inconnu ne cesse de se propager, les grandes villes du monde font face à leur extinction. Gerry Lane, auparavant agent de l’Organisation des Nations Unies, est appelé sur un bateau de l’armée américaine pour y assurer la sécurité de sa famille. Toutefois, celui-ci devra les aider pour remonter à la source du Virus. Ainsi donc, il devra abandonner sa famille, pour venir en aide au reste de l’humanité et trouver un remède à cette pandémie destructrice.

Deux cuillérées de fin du monde, un kilo de zombie, une goutte de pandémie, une tasse et demie de Brad Pitt et 200 millions de budgets, voilà le genre de recette parfaite pour un film de zombie qui fera parler de lui. Tous ceux qui me connaissent relativement bien connaissent aussi bien ma dépendance pour les morts-vivants et tout ce qui s’y rattache. Ainsi soit-il, il y a place toujours place à intérêt. Cette fois-ci, mon attention a surtout été portée sur le populaire Brad Pitt. Certes, il est beau bonhomme, avec sa barbe parfaitement taillée à la Tony Stark (Iron Man) et ses longs cheveux soyeux nous rappelant Chris Hemsworth (Thor). En plus, il joue majoritairement des rôles importants, qui feront parler de lui, mais cette fois-ci il a choisi de sauter la clôture. En plus de tenir le rôle principal dans un film de zombies, il en est producteur ! Malgré ma grande appréciation de ce comédien, je dois avouer avoir été très sceptique. J’avais l’impression que la présence de Brad Pitt occuperait beaucoup trop de place, comparativement au reste du film. Notre ami Brad Pitt dans un film de zombie passe aussi inaperçu que le Pape aux glissades d’eau (merci à Louis-José Houde pour cette réplique). Ma foi, j’ai été énormément surpris. Non seulement Brad Pitt est une fois de plus excellent, mais surtout, le film est bon tout court.

Un film de zombie peut facilement perdre de son essence, si on y met une trop grande quantité de clichés. Ce n’est pas compliqué, ils se ressemblent tous, autant l’un que l’autre. Disons que les choix pour se démarquer sont assez limités. Ce n’est pas compliqué, il y a deux choix. Un film de zombie peut être assujetti soit par des mangeurs de cervelles soit par des gens atteints d’un virus inconnu créant une pandémie. Que de bonnes recettes, mais beaucoup trop sur utilisées. Beaucoup se sont essayés et plusieurs ont réussi ! Mais pas tous. En revanche, World War Z a su m’épater sur plusieurs aspects, ce que certains sont loin d’avoir fait. Ce film contient des éléments scénaristiques, graphiques et théâtraux de grande qualité, ce qui à créé au plus profond de mon être un sentiment d’espoir et de renouveau. Merci infiniment.

En plus d’avoir une histoire qui se tient, la crédibilité des acteurs est irréprochable. En effet, ceux-ci permettent à l’histoire de bien se tenir, et ce, sans perdre notre attention. Le scénario est divisé en plusieurs parties distinctes. Il est à la fois simple, mais aussi divertissant et stressant. Je vous le dis, j’ai été surpris. Ma maman m’a toujours dit de ne jamais me fier à la première impression et une fois de plus, je lui ai désobéi.  J’étais quasiment désintéressé lorsque j’ai entendu parler de ce film, et me voici à le vanter comme jamais. Ce film est non seulement pour les fans du genre, mais pour monsieur/ madame tout le monde aimant les bons films d’action avec une touche d’horreur.

World War Z a été une découverte mémorable en ce début d’été. Il est exemplaire, bien structuré et intrigant. Je ne sais pas pour vous, mais c’est ce que je cherche dans un bon film. Je dois l’avouer, j’ai un parti-pris. Mais que voulez-vous, il est parfois mieux d’avoir un film de mort vivant avec une âme qu’un film de robots qui se transforment, sans âme. Vivement une suite.

 

Votre opinion?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s