Critique : Of monsters and men (concert)

(Par Jérémie Bernard)

J’avais déjà vu Of Monsters and Men à Montréal, le 17 novembre 2012. Il faut dire que ce groupe a la cote à Montréal, pour revenir plus de 3 fois dans la même année ! Voyons voir ce que leur spectacle au Canal Lachine le 24 mai 2013 avait à offrir.

Première partie (Half Moon Run) :

J’aime bien ce qu’offre Half Moon Run en termes de juxtaposition musicale. Cette formation de Montréal offre une musique toujours rythmée, mais aussi très douce dans son essence. Le groupe a donc eu comme mandat de réchauffer la foule bondée de l’Esplanade du Centenaire par ses compositions audacieuses et connues à Montréal, en plus d’offrir un spectacle visuel intéressant. Le groupe utilise beaucoup d’instruments pour arriver à recréer le son particulier proposé sur leur album. Cela donne des mélanges plutôt intéressants comme un guitariste faisant des percussions ou encore un batteur jouant du clavier! La soirée a donc plutôt bien débuté avec ces musiciens hors pair de chez nous.

Côté ambiance, Of Monsters and Men réussit toujours son coup. Les balades profondes et les mélodies à chanter en chœur ont tout pour conquérir aisément un large public. Pour preuve, le grand terrain de L’Esplanade du Centenaire était comble ce soir-là! La formation islandaise a pris le temps de jouer (encore une fois) son dernier et seul album en plus d’offrir au public quelques nouveautés intéressantes. Pour quelqu’un comme moi qui les avais déjà vus quelques mois auparavant, je fus un peu déçu d’avoir affaire au même spectacle à quelques détails près.

Quelques petites déceptions sont venues rendre ma soirée un peu moins agréable. Premièrement, la température n’était pas trop de notre côté, avec une pluie soutenue du début à la fin, mais cela n’est pas prévisible du tout. Deuxièmement, j’étais moi-même positionné plutôt loin de l’action, condamné à apprécier les détails de ce qui se faisait sur scène par le biais de deux écrans géants (ouf!) qui m’ont permis d’y voir quelque chose. Troisièmement, ces chers Islandais semblaient quelque peu engourdis par le froid : ils ont joué le tout plus lentement que d’habitude. Astuce pour gagner quelques minutes avec une bibliothèque de chansons assez dégarnie? Je crois que je n’aime mieux pas le savoir. Il n’en reste pas moins qu’avec des chansons déjà très tranquilles, les entendre au ralenti n’aide pas à faire lever la soirée comme il faudrait. Au moins il y avait une foule énergique prête à chanter à tout instant avec le groupe pour garder mon humeur trempée et refroidie à un niveau socialement acceptable !

De mon point de vue d’habitué du groupe, ce spectacle n’était pas des plus réussis, mais si l’on analyse la soirée objectivement, le groupe a offert une très belle prestation à ses fans montréalais. Le son était très bon et très clair; un plus rendu possible à l’équipe de l’Esplanade (qui a aussi fait un excellent travail lors du spectacle de The National) et les lumières couplées des écrans m’ont permis de ne pas perdre le fil malgré la distance qui me séparait de la scène. Un très bon spectacle, donc, mais tout de même très similaire à ce que le groupe avait déjà offert au Métropolis en novembre. Un nouvel album s’impose pour rafraichir le tout? Je crois bien que oui, les p’tits gars.

 

Votre opinion?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s