Critique : Michel J. Lévesque – La société secrète des Alters (roman)

(Par Sophie Vaillancourt)

Depuis un bon moment, je regarde ma bibliothèque et je ne sais pas quoi lire : il y a trop de choix! En effet, j’accumule de plus en plus les romans que je veux lire, mais aussi les séries (j’attends qu’elles soient complètes avant de les lire). En farfouillant dans mes tablettes, je me rends compte qu’un nom d’auteur revient souvent. Je fais alors le lien entre une série que j’ai adorée, Soixante-Six, et sa première série, la plus populaire, que je n’ai toujours pas commencée, Arielle Queen. Honte à moi! J’attrape donc le tome 1 et me mets en mode lecture…

Bon. Avant de vous parler de l’histoire, laissez-moi m’attarder sur la page couverture. Au premier coup d’œil, je ne me doutais pas un instant du genre auquel se rattachait le récit : on aperçoit quatre personnages assez originaux, devant un crépuscule qui laisse apparaitre un ciel noir et un bon nombre d’étoiles. Le réflexe de mon cerveau : ce sera un bon roman de science-fiction. ERREUR. C’est du fantastique, avec un petit soupçon de sci-fi. La couverture est donc un bon leurre et, une fois qu’on a lu le roman, on fait le lien entre l’image et l’histoire. Comme quoi l’habit ne fait pas le moine.

De toute façon, que c’eût été de la science-fiction ou du fantastique, l’histoire est excellente. Avec Arielle Queen, on évite (pour le moment, je n’en suis quand même qu’au premier tome et il doit y en avoir 12 en tout) les loups-garous, les vampires, les anges et tout ce qui possède actuellement une emprise sur la littérature jeunesse de nos jours. Out lesTwilightJournal d’un vampireLa Maison de la Nuit! Voici donc une série qui se consacre à la mythologie nordique (Odin, Loki, Hel, Thor, etc.) et aux elfes. Enfin, du changement! Pas que je n’aime pas la recette traditionnelle des romans jeunesse, mais ça fait du bien de voir autre chose!

Pour faire court (car c’est tout de même une histoire complexe…), Arielle est une adolescente au physique peu commode (selon elle) : elle est boulote, petite, rousse et donc parsemée de tâches de rousseur. Elle déteste son apparence parce qu’elle n’a pas confiance en elle pour approcher les garçons. Elle est entourée de ses fidèles amies, Rose et Élizabeth, qui gardent tous ses secrets. Le plus important d’entre eux est le fait qu’elle aime le beau Simon Vanesse, et ce depuis la quatrième année primaire. Mais celui-ci ne lui porte aucune attention. Pauvre Arielle.

Au matin de son 16e anniversaire, elle trouve la caméra de son oncle (Ah oui! Elle habite avec son oncle Yvan) dans sa chambre avec un mot qui dit : « Joyeux anniversaire! Appuie sur PLAY. » Ce qu’elle s’empresse de faire. Mais la vidéo la trouble : une jeune femme demande son aide, lui supplie de l’aider car elle n’a plus beaucoup de temps devant elle. Le plus dérangeant dans ce petit film? La jeune femme ressemble comme deux gouttes d’eau à Arielle, mais en plus sexy : cheveux noirs et longs, peau blanche et lisse, silhouette svelte et musclée. Et en plus, le tout a été filmé dans sa chambre! Décidément très bizarre…

Malgré tout, Arielle décide d’apporter son aide à la jeune femme de la vidéo. Le soir même, elle « rencontre » donc la fameuse inconnue qui, en fait, est son alter (comme dans alter ego) et vit à l’intérieur d’elle. Elleira est donc une autre version d’Arielle. La nuit, elle peut prendre possession de son corps et le modifie grâce à un médaillon, afin de retrouver ses pouvoirs d’alter. Malgré ces pouvoirs, Elleira est mourante. Avant de rendre l’âme, elle doit accomplir une dernière chose (mais je ne vous dirai pas c’est quoi), mais elle a besoin de l’énergie d’Arielle pour se mouvoir.

Une fois Elleira éteinte, Arielle peut maintenant utiliser les deux corps : le sien et celui de l’alter. Avec l’aide de son fidèle Brutal, son chat domestique qui est en fait un animalter, la jeune fille poursuit le travail commencé par Elleira. Elle découvre qu’elle est en fait une des deux élus de la prophétie Dossemo Hagma, ou « le voyage des Huit ». Son but? Elle doit aider les alters (ou alters nocta) qui ont été créés pour exterminer les elfes noirs (ou elfes sylphors)…

Pour vous aider à comprendre un peu mieux, je vous mets en extrait le prologue du tome 1.
Message à l’humanité d’Absalona, Lady de Nordland
Les elfes noirs ont été les premiers démons à fouler le sol de notre monde. Ils ont été libérés des prisons de l’Alfaheim, la demeure des elfes de lumière, par Loki et Hel, les dieux du mal, afin d’être envoyés sur Terre pour faire contrepoids aux premiers humains créés par Odin, le dieu suprême des peuples du Nord et maître d’Asgard, la cité du ciel. N’étant point de nature pacifique, les elfes n’ont pas tardé à déclarer la guerre aux hommes. Markhomer, le souverain de Mannaheim, le royaume des hommes, fut contraint de capituler trois ans seulement après le début des premiers combats.

Après s’être débarrassés de Markhomer et avoir condamné son fils, le prince Kalev, à l’exil, les elfes noirs se sont rebellés contre leurs propres maîtres, Loki et Hel, et ont menacé d’envahir les neufs royaumes de l’univers. Les dieux ont alors décidé d’envoyer une autre race de démons sur la Terre, afin qu’ils traquent et éliminent les elfes renégats. « Alter » fut le nom qu’on attribua à ces nouveaux démons.

Le Dossemo Hagma, c’est-à-dire « Voyage des Huit », est une prophétie relatée dans le premier chapitre du Livre d’Amon, la bible des Lios Alfes. Elle raconte que deux champions s’opposeront aux alters une fois que ceux-ci auront anéanti les elfes noirs. La prophétie dit aussi que, après avoir vaincu les démons alters, deux élus descendront au royaume des morts pour combattre les forces du mal et conquérir l’Helheim. La victoire du bien sera totale lorsque les deux élus ne feront plus qu’un.

Ainsi donc parlait Amon :

« Les alters nocta disparaîtront de Midgard, le royaume terrestre, après leur victoire sur les elfes sylphors, car les médaillons demi-lunes formeront à nouveau un cercle parfait. Se produira alors le Voyage des Huit. Le royaume des morts accueillera dans sa citadelle les huit champions qui auront libéré Midgard de ses ennemis. Ensemble, ils combattront les ténèbres et vaincront. »

Cet extrait vous a mis l’eau à la bouche? Vous pouvez télécharger l’intégralité du tome 1 au lien suivant (ou aller l’acheter et encourager l’auteur!) :

http://dl.dropboxusercontent.com/u/10865185/arielle.queen.1.pdf

 

Votre opinion?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s