Critique : Les âmes vagabondes (film)

(Par Sophie Vaillancourt)

Une invasion extraterrestre… pour notre bien!

Le 6 mai 2008, soit quelques mois avant la sortie du dernier volume de la série Twilight, l’auteure Stephenie Meyer a lancé un tout nouveau livre ne s’inscrivant pas dans une série. The Host est un roman de science-fiction qui rejoint plutôt un public de jeunes adultes. Quoique de très différent deTwilight, on peut toujours constater le talent de Meyer.

L’histoire

La Terre abrite les Humains, cette race d’êtres vivants qui se déchirent et s’entretuent. Afin d’enrayer cette violence, une population extraterrestre investit la planète et tente de ramener la paix sur celle-ci. En fait, ces extraterrestres sont des Âmes sans corps solide. Chacune d’entre elles doit s’emparer de l’enveloppe charnelle des habitants de la planète, ce qui revient en fait à tuer l’âme qui s’y trouve. Par contre, celle-ci, dans certains rares cas, est trop forte et résiste à l’invasion.

C’est ce qui arrive à Mélanie Stryder : celle-ci, alors qu’elle tentait de protéger son frère, se fait prendre par les Traqueurs, ces Âmes dont le devoir est de pister les humains qui sont toujours eux-mêmes.  Elle est ensuite amenée aux Soigneurs, qui introduisent une âme en elle : Vagabonde (ou Gaby). Cette Âme a pour mission d’investir la mémoire de Mélanie afin de retirer des informations sur la cachette des humains qui font partie de la résistance.

Or, Mélanie, qui ne veut pas abandonner, tente de faire comprendre à Gaby que les gens qu’elle livrera aux Traqueurs sont sa famille, les gens qu’elle aime. Mais l’Âme la chasse de son esprit et, tranquillement, Gaby a accès aux informations, mais aussi aux sentiments de Mélanie. Et ceux-ci se répandent en elle tel un poison bienfaiteur. Elle cache des informations aux Traqueurs, discute avec Mélanie pour essayer de la comprendre et commence à réfléchir en tant qu’entité unique. Sans le réaliser, Gaby s’attache à Mélanie et aux siens : elle se révèlera éventuellement prête à tout pour les défendre.

L’adaptation cinématographique

Le livre a été tellement populaire que, quelques années plus tard, ses droits ont été achetés pour en faire une adaptation cinématographique. Meyer a, bien évidemment, participé au script, et je crois que cela a aidé à respecter l’histoire.

Tout d’abord, le choix des acteurs, que je ne connaissais pas pour la plupart, est assez juste. J’ai lu le livre lorsqu’il est sorti et j’avais une idée bien précise des personnages. Le casting semble donc avoir été effectué de façon scrupuleuse puisque chaque acteur représente extrêmement bien le personnage qu’il joue, autant physiquement que psychologiquement.

De plus, je dois dire que j’ai regardé le film avec le livre entre les mains. Je voulais vérifier certaines informations, comparer certaines scènes, etc. Rappelez-vous ma critique sur Sublimes Créatures. Que disais-je? Le film n’était qu’inspiré de l’histoire, il ne la suivait pas vraiment dans tous ses détails. Eh bien je suis fière de vous annoncer que ce film-ci est tout le contraire! Et que j’en suis ravie! Les scènes sont respectées pratiquement à la lettre, on entend Mélanie et Gaby discuter, même si cela se passe dans leur tête, tous les personnages importants sont présents, certains détails ne sont pas omis, les liens entre tous les personnages sont comme décrits dans le roman, etc. C’est ce que j’appelle du bon boulot!

En bref, ceux qui auront lu le livre vont être ravis de voir le film! En ce qui concerne les autres, tout est tellement identique, que vous n’avez pas besoin de lire le livre pour comprendre l’histoire. Je vous le conseille tout de même!

 

Une réflexion sur “Critique : Les âmes vagabondes (film)”

Votre opinion?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s