Critique : Ben Counter – Battle for the Abyss

(Par Jérémie Bernard)

C’est la deuxième fois, avec Battle for the Abyss, que Ben Counter se joint à la belle équipe chargée de mettre sur papier la complexe et fascinante histoire de l’Hérésie d’Horus. Ce récit se veut beaucoup plus microscopique que celui à dimension incroyable qu’était le septième livre de la série, Legion, par Dan Abnett. Un petit vaisseau appartenant aux Ultramarines cherche à trouver qui a détruit un autre vaisseau leur appartenant, et découvrent une machination totalement hors du commun : leurs propres frères d’une autre Légion Astarte les auraient trahis. Encore une fois, l’hérésie est au rendez-vous, mais Horus est laissé de côté pour s’attarder à un conflit un peu plus localisé.

Après l’écriture d’Abnett, il est difficile de replonger dans les choix de points de vue et de narrations beaucoup plus classiques de Counter. Une fois la transition opérée, je me suis tout de même rendu compte de la qualité universelle de ce roman. Il y a peu de personnages dans ce huitième tome, comparativement à ce que l’on nous a habitués de lire dès le début de la série. Cette simplicité volontaire peut apparaître comme un défaut lors de la première moitié du livre, mais devient rapidement une qualité lorsque les personnages commencent à s’ouvrir psychologiquement et à sortir de leur carcan caricatural.

Car oui, les personnages sont très archétypaux, du moins au début. Avec un gros méchant Word Bearer comme Zadkiel et quelques gentils issus de Légions différentes sans n’avoir rien d’autre à offrir que les qualités et défauts issus de ces groupes particuliers, il est difficile de bien s’identifier à ces Marines trop simplistes. Au fil des pages cependant, Ben Counter parvient à surprendre le lecteur à chaque détour d’événement en présentant les quelques personnages que nous commençons à connaitre (et à prendre pour acquis) sous un jour radicalement différent. Et c’est là que l’action commence à vraiment se montrer le bout du nez. Être projeté dans l’inconnu à la fois à travers des événements de plus en plus tendus et par des personnages différents que ceux que l’on croyait connaître, cela ne peut que faire mouche. L’auteur ramollit le lecteur qui se fie trop rapidement aux apparences pour ensuite l’attendre au détour avec quelques bons revirements dignes de cette série épique.

Le livre se termine donc de façon beaucoup plus maitrisée qu’il n’a été commencé. Voulu par l’auteur? Je crois que oui, en partie à tout le moins. La surprise du lecteur lorsque les personnages sortent de leurs sphères de valeurs et d’actions habituelles se fait aussi sentir par les autres personnages. Là est une preuve de l’art calculé de Counter.

En somme, Battle for the Abyss fait penser à un énorme roman policier intergalactique où l’enquête se transforme rapidement en course contre la montre et en bataille pour la protection de milliers de vies. Avec un rythme fulgurant dès la moitié de ses pages franchies, ce livre tient en haleine tant par la tension entre les personnages principaux que par l’impossibilité quasi certaine de la réussite de la quête en cours. De revoir quelques loyalistes être trahis honteusement par les forces du Warp fait toujours plaisir, et Battle for the Abyss ne fait pas dans la dentelle avec son lot de démons et d’opérations héroïco-suicidaires. Que la série continue (et elle le fait, croyez-moi, avec plus de 20 titres disponibles)!

 

Votre opinion?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s