Critique : André Sauvé – Être (spectacle)

(Par Jérémie Bernard)

André Sauvé n’a plus à faire ses preuves sur la scène humoristique québécoise. Son style particulier, qui a le mérite de renforcer la rhétorique psychotique de cet artiste, fait de lui un des grands performeurs publics duquel on se souviendra longtemps. Personne ne parle comme André Sauvé. Personne ne pense comme lui et n’agit comme lui. Personne d’autre qu’André Sauvé EST André Sauvé.

Le Pavillon de l’île à Châteauguay ne cessera jamais de me surprendre. Cette salle en apparence très modeste a pu permettre à André Sauvé d’user de tous les éléments techniques (éclairage, décor) qui rendent son spectacle aussi saisissant. Que fait cet humoriste, sauf nous faire rire? Il nous fait réfléchir. Sur la société? Non, sur nous-mêmes, sur notre perception de notre être par rapport à soi et aux autres. Il nous fait voyager à l’intérieur de nos fondements les plus profonds pour les remettre en question et les reposer de façon diamétralement différente. Tout ça, il le fait en nous faisant rire.

André Sauvé, c’est une espèce de folie contrôlée et voulue, demandée. L’homme sait que ses cheveux hirsutes et son parlé à l’ancienne contribuent à se démarquer du reste de l’humour québécois, et il en use pour parfaire son personnage encore aujourd’hui. C’est justement là une de ces forces : sans avoir à jouer des personnages sur scène, il en joue un en continu, diffus à travers sa vraie personnalité, ce qui rend cette personne intéressante et attachante, sans qu’elle soit diluée dans la mer d’humoristes proposés dans notre coin de pays.

C’est avec un débit aussi calme qu’énervé qu’André Sauvé passe d’un numéro à l’autre, sans que l’on se rende compte une seconde du temps qui passe à une vitesse faramineuse. Chaque thème abordé est profondément intelligent, malgré les crises de nerfs absurdes très connues de l’humoriste. On aime regarder ce bouffon avoir l’air fou, et un instant après nous faire réaliser quelque chose de totalement nouveau par rapport à notre propre vie. C’est par ce mélange de brillance et de niaiseries qu’André Sauvé réussit à conquérir des masses aussi grandes et aussi variées.

Quelques numéros sortent du lot par leur réalisation originale. Nous avons eu droit à un autre numéro de bricolage avec André Sauvé (il y en avait un, qui avait fait fureur, lors de son précédent spectacle). Cette fois, l’humoriste nous montre comment construire une cabane pour les oiseaux. Laissez-moi vous dire que ce fut le moment d’imbécilité totale de la soirée, pour le grand bonheur de toute la salle, qui a pu cesser de réfléchir durant quelques minutes. Bravo à ce numéro savamment inséré à l’intérieur d’un spectacle plus songé.

Le numéro qui m’a le plus marqué est celui où de simples projecteurs étaient utilisés pour représenter des gens différents à une soirée mondaine. André Sauvé passe d’un groupe de gens à l’autre, prenant la peine de nous expliquer pourquoi ce genre de soirées le rebute totalement. Pourquoi il s’y sent mal à l’aise et qu’il trouve que tout cela n’est au final que très superficiel. Ce numéro particulier m’a justement fait réfléchir à tous ces moments dans une journée où c’est la version « surface » de nous qui parlons, où nous mettons de côté notre personnalité complète de peur qu’elle soit rejetée ou incomprise. Brillant, tout simplement brillant, sans jamais retirer le comique de la chose.

On pourrait penser qu’André Sauvé représente une nouvelle vague d’humoristes québécois, avec sa personnalité farfelue et ses textes intelligents. Moi je peux vous affirmer le contraire. Ce grand parleur s’inscrit plutôt à l’humour un peu plus vieux, de la trame d’Yvon Deschamps, qui arrivait aussi à faire rire sans bloquer le fait de faire réfléchir. André Sauvé est donc une évolution directe de l’humour à texte d’avant et des situations rocambolesques, voire absurdes d’aujourd’hui. Son spectacle « Être » le présente au sommet de son art et en possession de tous les bons mots pour mêler questionnements et sourires incontrôlables.

 

Votre opinion?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s