Billet historique 9 : Erik le Rouge (950-1010)

(Par Ioan Sénécal)

Ahhh l’Amérique! Terre d’occasions, de liberté et d’aventure! Que serait devenu le monde sans la découverte de ce continent (on sait tous que les Amérindiens ne sont pas inclus dans «le monde»…)? Combien d’hommes et de femmes de pays sans culture seraient restés à l’état végétatif sans une bonne dose de liberté inculquée à grand coup de baïonnette et de missiles par l’Amérique!?

Bon, je sais, j’ai tendance à abuser de tirades quand j’entame un sujet politique… Toutefois, l’idée était ici de vous faire réaliser que le concept d’Amérique est victime de préjugés tenaces entretenus par notre système éducatif et par les médias. D’abord, l’Amérique n’était évidemment pas un continent vide à l’arrivée des Européens; on y comptait déjà des millions d’Amérindiens dont certains avaient développé de brillantes civilisations… Ensuite, l’Amérique ne se limite bien sûr pas qu’aux seuls États-Unis que l’on associe souvent, par abus de langage, à l’ensemble du continent. Et finalement, pour terminer cette interminable (et vague, je sais) introduction, Christophe Colomb n’a même pas été le premier Européen à mettre le pied en Amérique!

Il a d’abord été devancé par des individus relativement insignifiants: les pêcheurs basques et bretons. Ceux-ci venaient déjà pêcher la morue dans les bancs de Terre-Neuve aux alentours du 12e siècle de notre ère. C’est donc dire que notre pauvre Christophe s’est fait devancer par des barbus illettrés venus à la rame dans des barques qui prenaient l’eau!

Cependant, c’est un autre groupe qui détient réellement l’honneur d’avoir découvert (du point de vue européen du moins) l’Amérique: les Vikings! Plus précisément, c’est notre personnage d’aujourd’hui qui fut un des premiers à s’établir en terre américaine et à y bâtir une véritable colonie. Cet homme, c’est Eiríkr Rauð, c’est-à-dire Érik le Rouge!

Encore aujourd’hui, Érik le Rouge est le synonyme même de la masculinité! Il devait son surnom à la couleur de sa barbe (qui elle même tenait sa couleur du sang des ses victimes!). Il serait aussi né dans un volcan en Islande; ce qui reste peu probable puisque les parois du volcan n’auraient jamais pu contenir toute sa puissance…

Sans blague, Éric le Rouge a accompli des choses que peu d’hommes, aussi Vikings soient-ils, auraient pu accomplir.

D’abord, banni de l’Islande (pour cause de meurtre; quand je vous dis qu’il ne fallait pas niaiser avec ce gars-là!), il préfère partir vers l’Ouest que de partir vers l’Europe.

Après avoir navigué dans les mers arctiques (il aimait bien s’y baigner pour chasser des ours polaires à mains nues), il découvre une terre montagneuse qu’il baptise Gronland (ce qui veut dire Terre verte, ce qui peut paraître étrange pour les modernes que nous sommes puisque cette terre est en fait le Groenland, soit l’endroit où il règne la température la plus merdique qui soit si on exclut la région de Montréal pendant les vacances de la construction… Cependant, il faut comprendre que le Groenland de l’époque jouissait de températures beaucoup plus agréables que le Groenland d’aujourd’hui…. Bref!!) et s’y établit en compagnie de quelques colons (et de sa femme, un ours de 450 kilos!).

Au Gronland, Érik le Rouge s’autoproclame roi et mène des expéditions vers l’Ouest ce qui lui permet de découvrir une autre terre qu’il baptise Vinland (l’actuelle Terre-Neuve) et qui sera plus tard elle aussi colonisée par les Vikings.

Si l’histoire que je vous raconte peut sembler banale, c’est que je ne vous ai pas encore mentionné la date à laquelle notre cher Érik a réalisé tous ces exploits. On estime que les voyages d’Érik le Rouge eurent lieu entre 985 et 988, soit un bon 400 ans avant Christophe Colomb. Il serait donc important, si l’on tient absolument à donner le titre de découvreur de l’Amérique à un Européen, de réviser nos perceptions et de donner de juste droit ce titre à Érik le Rouge et aux superbes Vikings!

Ohh… et pour les curieux, Érik le Rouge est demeuré au Groenland jusqu’à sa mort vers l’an 1010 et, malheureusement pour sa descendance, le climat de cette région du globe s’est refroidi considérablement au fil des siècles suivants jusqu’à forcer l’extinction des colonies européennes en Amérique (mais pas celles des Inuits… qui ont vraiment la couenne dure!).

Cependant, il existe quelques croustillants théoriciens qui prétendent que les descendants d’Érik le Rouge se seraient rendus plus loin en Amérique et y auraient même fondé des villages!(CLIQUEZ ICI)… imaginez-vous la musique de X-Files!!

Sur cette finale paranormale, je vous laisse! À la semaine prochaine!

Photo

Votre opinion?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s