Critique : Oz le magnifique (film)

(Par Martin Gioffre)

« Le monde qui nous est connu. L’histoire qui ne l’est pas. »

Nous sommes en 1905. Les scènes sont filmées en noir et blanc. Un prestidigitateur Casanova (James Franco) du nom d’Oz le Magnifique se retrouve dans le pétrin et doit à tout prix s’enfuir. Il embarque dans un ballon à air chaud et se trouve empêtré dans les violents vents (et projectiles dangereux) d’une tornade. Celle-ci le propulse au-dessus des nuages et jusqu’à des contrées colorées et étranges où il fera la rencontre d’une belle jeune femme (Mila Kunis) qui tombera amoureuse de lui.

Le grand pays d’Oz, car c’est le nom du pays aussi (Si, si, c’est une coïncidence énorme. Aucun rapport avec le personnage. Non, mais arrêtez ! Je vous dis qu’il n’y a aucune coïncidence, c’est juste que l’auteur n’avait aucune imagination), se trouve assailli depuis quelque temps par la méchante sorcière. Les bonnes sorcières, dont fait partie Mila Kunis, se battent pour sauvegarder le pays en attendant que le grand magicien de la prophétie ne vienne pour les sauver et devenir leur roi. Le nom de ce magicien ? Selon la légende, il s’appellerait Oz, et c’est pour cela que le pays se nomme Oz (ah, tiens, j’ai menti. Vous vous êtes fait berner comme des blaireaux. Ha !). Bien sûr, Oz n’a pas de véritables pouvoirs et devra user de beaucoup de supercheries et « bricoleries » pour arriver à quelque chose.

Contrairement au film Le Magicien d’Oz qui est sorti au grand écran il y a maintenant quelque temps (il est probable que la vaste majorité d’entre vous, lecteurs, n’était même pas née à cette époque lointaine.  Ni même vos parents. Pour les autres, et bien, vous êtes maintenant des antiquités mobiles), ceci s’inscrit dans une sorte de préquelle par rapport à l’histoire originale. Et du point de vue de l’histoire, elle se tient très bien. On pourrait même dire qu’elle pourrait être suivie du film de 1939 sans altérer l’histoire de ce dernier! Est-ce donc une porte grande ouverte à un « reboot » du film original ? À n’en pas douter. Tant que les chiffres du box-office sont au rendez-vous, bien sûr.

Le film s’adresse selon moi à un public très jeune, étant donné l’ambiance bon enfant, la musique puissante et heureuse ainsi que les décors enchanteurs. Une autre caractéristique donne cette impression, et ne doit pas être confondue pour du mauvais travail : certains effets spéciaux sont particulièrement ralentis et dramatisés pour permettre à un public jeune de mieux capter l’action. Cela aide aussi à donner un côté moins violent à ces scènes qui auraient pu paraître brutales aux yeux de certains parents, autrement.

Comme souvent dans ces superproductions où presque tout se retrouve sur écran vert, le budget a été concentré sur les décors et la musique afin de donner une réalité impeccable aux images. La musique, je tiens à le souligner encore, était tantôt de cirque, tantôt timide, plus tard puissante et merveilleuse, puis dangereuse, et, enfin, triomphante et heureuse. Bref, la trame sonore collait parfaitement aux scènes et a su se faire remarquer de par sa qualité.

Que vous ayez des enfants à amener, que vous soyez jeunes ou vieux ou même en couple, ce film s’adresse à tous et devrait laisser très peu d’insatisfaits ! La qualité est au rendez-vous, les acteurs font leur travail et il y a très peu de temps morts. Ces deux heures ont passé très vite.

 

Votre opinion?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s