Critique : Lost in shadow (jeu vidéo)

(Par Francis Méthot)

Bonjour ou bonsoir à tous! Nous voici maintenant arrivés dans une autre semaine et comme promis voici la deuxième chronique (peut-être tant attendue) concernant ces jeux qui sont passés inaperçue ou oubliés.

Qu’ont en commun un enfant, un chevalier maléfique et de la lumière? C’est simple, une aventure merveilleuse! Le jeu Lost in Shadow sur la console Wii nous transporte dans un monde fantastique prédominé par une tour. Ce jeu vit le jour le 22 juillet 2010 au Japon et le 2 janvier 2011 en Amérique du Nord. Distribué et développé par Hudson Soft, il est le premier et dernier jeu de cette compagnie. Depuis, elle n’a pas développé. Hudson est principalement connue pour sa tête d’affiche des années 90, Bomberman.

Pour une raison obscure, le personnage principal (un jeune garçon d’une dizaine d’années) est prisonnier au plus haut de la tour. S’avance vers lui un énorme chevalier à l’air lugubre et menaçant. Il soulève son épée et *swoosh, il sépare votre corps de votre ombre et vous jette au bas de la tour. Votre but, récupérer votre corps en remontant la tour.

Lost in Shadow est un jeu de type aventure et casse-tête. Pour parvenir à vos fins, vous devez franchir plus de cinquante étages et descendre plusieurs étages sous terre. N’étant plus que l’ombre de vous-même, le jeu prend son charme comme suit, l’environnement du jeu est en deux temps. Premièrement, vous devez porter attention aux objets physiques vous entourant et deuxièmement, prendre conscience des ombres projetées par lesdits objets. Comme vous êtes constitués d’ombre, les objets physiques ne sont pas utilisables, mais uniquement leur projection ombragée. Donc, avec l’aide de votre intelligence, vous devez jouer avec la perspective des ombres pour avancer au sein de la tour et même jouer avec la luminosité d’une pièce pour changer l’orientation de la salle où vous êtes.

Dans chacune des salles que vous visitez, vous devez obtenir des fragments de votre passé (il y en a quatre-vingt-dix). Pour chaque morceau que vous trouvez, le héros devient plus fort. Avec tous ces casse-têtes, le jeu rajoute un quotient de difficulté, il y a une panoplie de monstres contre lesquels le personnage doit se défendre (dont entre autres des araignées).

Lors de sa sortie, le jeu a reçu une critique très mitigée due à sa complexité. Pourtant, avec Lost in Shadow vous en avez pour des heures de casse-têtes et d’aventures dramatiques pour sauver la vie d’un jeune garçon. Je vous le recommande fortement.

Si vous avez des questions et des commentaires, n’hésitez pas à m’écrire au fmethot27@gmail.com!

 

 

Votre opinion?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s