Critique : Iron Man 3 (film).

(Par Marc-Olivier Lalonde)

Les troisièmes films d’une trilogie ont en général une mauvaise réputation. Nous n’avons qu’à penser aux GodfatherMatrixBatman (série de films des années 1990), Spider-ManTransformers etc… S’ils sont bien exécutés, ils peuvent ouvrir la voie vers d’autres suites. S’ils sont assez terribles, le futur de la franchise peut être mis en péril. En contrepartie, certaines trilogies ont su éviter le piège de la facilité. Les Batman de Christopher Nolan et les Lord of the Rings en sont de parfaits exemples. Où se situe Iron Man 3 dans tout ça? Quelque part entre les deux extrémités si vous voulez mon avis (et j’imagine que vous la voulez puisque vous êtes en train de lire cette critique!).

La dernière fois que nous avons vu Tony Stark à l’écran, il mangeait un shawarma après avoir aidé les autres membres des Avengers à vaincre des envahisseurs extra-terrestres (ceux qui auront vu la scène suivant le générique de Avengers comprendront). Scientifique dans l’âme, Tony a de la difficulté à réaliser que les humains ne sont pas seuls dans l’univers. De plus, il est passé très près de mourir lorsqu’il a redirigé le missile nucléaire à travers le portail. Tout cela a des répercussions importantes sur la stabilité psychologique de Tony. Il ne dort plus et passe le plus clair de son temps dans son laboratoire/garage à créer et à améliorer ses armures. Sa relation avec Pepper Potts est plutôt tendue. L’arrivée de Aldrich Killian, fervent admirateur de Pepper, n’aidera en rien la situation. Et, cerise sur le gâteau, un terroriste se faisant appeler le Mandarin déclare ouvertement la guerre aux États-Unis. Il est à l’origine de plusieurs attentats et il souhaite viser des cibles de plus en plus importantes. Seule lumière à l’horizon : James Rhodes, meilleur ami de Tony, allège sa charge de travail puisqu’il oeuvre pour le gouvernement américain avec sa propre armure. Elle n’est plus peinturée en noir et en gris et ne porte plus le même sobriquet. War Machine a dû laisser sa place au Iron Patriot.

Robert Downey Jr. est une fois de plus fantastique dans le rôle-titre. Dès les premières minutes du premier film, je savais qu’il était le parfait acteur pour incarner le super héros. Dommage cependant que le côté alcoolique de Tony ne soit jamais abordé dans les films. Étant un ancien consommateur de substances illicites, y compris l’alcool, Downey Jr. aurait joué cet aspect du super héros sans problème. Le Captain America de Chris Evans et le Thor de Chris Hemsworth n’atteignent pas les sommets d’Iron Man. La raison en est fort simple : ils ne sont tout simplement pas d’aussi bons acteurs que Downey Jr. Certes, ils peuvent porter un film sur leurs épaules, mais ils n’élèvent pas leur jeu au même niveau. Cela est particulièrement apparent dans les scènes humoristiques. Downey Jr. a un charisme inné qui lui permet de livrer ses lignes sans que celles-ci semblent forcées. Il n’a pas besoin de situations loufoques pour être drôle. Ces dernières surviennent un peu trop souvent à mon goût dans Iron Man 3. Mais c’est moins flagrant et exaspérant que les scènes du deuxième film. Pas de Tony Stark soûl au milieu d’une fête (ou de Peter Parker emo dansant dans les rues!). Je dirais qu’un élément qui m’a particulièrement dérangé est l’introduction d’un certain personnage secondaire joué par un enfant. Shane Black, le réalisateur du film, lui a accordé beaucoup trop d’importance. Black aurait dû écouter le regretté W.C. Fields quand il affirmait qu’on ne doit pas travailler avec des enfants et des animaux à Hollywood. En effet, bien que le jeune acteur ne soit pas mauvais, ses scènes abaissent la qualité générale du film. Était-ce une idée de Disney (nouvel acheteur de Marvel)? Ça ne me surprendrait pas. Le premier film a démontré amplement que cette formule n’était pas nécessaire pour avoir du succès.

Si vous aimez l’action, la deuxième partie du film saura vous satisfaire. Deux scènes me viennent à l’esprit. La première est un sauvetage aérien où Iron Man doit attraper des gens tombés en bas d’un avion. C’est spectaculaire et très bien filmé. La deuxième se déroule à la fin du film durant le combat final. Disons que les explosions et les coups de feu (et de poing!) surviennent à profusion. Le combat entre Tony et le Mandarin aura de quoi vous satisfaire assurément. Ce n’est pas aussi épique ou grandiose que la scène d’invasion extra-terrestre d’Avengers mais vous allez apprécier quand même. Pour les grands amateurs de Pepper Potts/Gwyneth Paltrow (nouvellement élue plus belle femme du monde selon le magazine People), sachez qu’elle portera une des armures de Tony durant une scène. Dans la bande dessinée, une armure personnalisée lui est offerte par Tony afin qu’elle devienne l’héroïne Rescue. Le film ne va pas jusque-là cependant.

Le film pose une question : est-ce que c’est l’armure ou l’homme qui fait le super héros? Bien que les cinéphiles doivent se prononcer sur la question, ultimement, Tony doit aussi y répondre afin de survivre aux obstacles qui se dresseront sur son chemin. Croyez-moi, il y en aura plusieurs. Ceux qui n’ont pas aimé les deux premiers films ne changeront pas d’avis avec Iron Man 3. En revanche, les amateurs de la série apprécieront la finale de la trilogie.Un petit conseil de ma part, évitez de comparer le film à Avengers ou à The Dark Knight Rises, vous serez déçus. Diminuez vos attentes quand vous irez voir le film. De cette manière, vous serez agréablement surpris. Ce n’est pas un mauvais film, évidemment, mais ce n’est pas un chef-d’oeuvre non plus. Comme critique finale, je place le film sur un pied d’égalité avec les films Thor et Captain America. Ils ne sont pas aussi bons que le premier Iron Man, mais ils sont définitivement meilleurs que sa suite! Pour ceux (et celles!) qui veulent en apprendre plus, sachez que le film a été largement influencé par la minisérie Iron Man : Extremis. L’armure de Tony ainsi que la technologie employée dans les films sont expliquées dans les moindres détails.

Vous n’êtes pas d’accord avec mon opinion du film? Vous avez le droit, évidemment. Puisque j’ai évité de vous gâcher les moments cruciaux du film, j’aurai grand plaisir à en discuter avec vous quand vous l’aurez vu.

 

Votre opinion?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s