Critique : House of cards (Télésérie)

(Par Martin Gioffre)

House of Cards est une série originale de Netflix, le groupe Internet de diffusion de contenu vidéo par streaming. Lorsque Netflix a annoncé cette première saison dotée d’un budget incroyable de 100 millions de dollars, c’était un puissant coup porté aux géants de la diffusion aux États-Unis et partout dans le monde où Netflix est disponible. Pourquoi ? Parce que Netflix offre un abonnement mensuel à tout son catalogue, dans une multitude de pays pour la somme modique de 7.99$ par mois seulement. Visionnement illimité, disponible sur PC, consoles de jeu, platines DVD et Blu-ray, téléviseurs intelligents, téléphones intelligents… En bref, Netflix est accessible de partout tant qu’une connexion internet est disponible. Ceci est un Game Changer  pour tous les réseaux de distribution de contenu visuel.

Revenons-en à nos moutons, si vous le voulez bien ! House of Cards est une série de drame politique centrée sur le personnage de Frank Underwood  (Kevin Spacey) se déroulant dans le présent à Washington DC. Frank est le whip du parti politique au pouvoir. Son objectif : le pouvoir. Le pouvoir sur qui ? Tous. Sur le Président, le Vice-Président, les représentants, les sénateurs, sa femme, sa maîtresse, ses amis, ses sources, ses aides, etc. Frank est un homme qui fait lui-même la basse besogne et s’assure toujours que les choses fonctionnent à sa manière. Menaces, chantage, complots et manipulation sont ses outils de prédilection. Jusqu’où Frank est-il prêt à aller pour obtenir ce qu’il veut ?

Pourtant, il nous parle à nous, les téléspectateurs. Souvent lorsqu’il vient d’apprendre une nouvelle ou d’avoir une importante discussion, Frank Underwood se tourne vers la caméra et nous parle de son plan, de ce qu’il pense, de ses émotions et de ses impressions sur le passé et pour la suite.  C’est d’ailleurs là que réside l’intérêt de la série : on en apprend énormément sur ce qui se trame dans les bas-fonds de la société politique. Ceux qui semblent avoir le pouvoir n’en sont pas toujours en contrôle, sont souvent manipulés et utilisés par des gens aux desseins obscurs.

Impossible pour moi de savoir où les 100 millions ont été dépensés. Il n’y a pas tant d’effets spéciaux ou quoi que ce soit. Peut-être est-ce pour la réservation des lieux historiques utilisés ? Ou peut-être est-ce une somme allouée à toute la série, incluant les futures saisons ? Impossible de savoir à l’heure actuelle. Mais House of Cards ne semble pas manquer de quoi que ce soit. La réalisation est impeccable, le jeu des acteurs est sans faille, et la trame sonore sait rester subtile et entraînante. La bande-son du générique est d’ailleurs particulièrement accrocheuse ! House of Cards est une série à voir, définitivement. Pouvoir, argent et sexe.  Son potentiel est infini.

 

Votre opinion?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s