Égalité, fraternité et nudité

(Par Julien-Pierre Maltais)


Il y a quelques semaines, la ville de New York a officialisé le règlement permettant à toute femme de se promener dans les rues de la ville seins nus. Alors que certains crient victoire en ce qui concerne l’égalité des sexes, d’autres sont choqués de la possibilité de voir, sur 5th avenue, une femme porter une jupe Chanel sans son chemisier agencé.

Ça me fait beaucoup penser à un sketch du nouveau spectacle d’un humoriste que j’adore, Louis CK, qui s’intitule « Of course! But maybe… ».

Of course, l’homme et la femme devraient être traités de la même façon, et l’égalité des sexes est un débat encore tout à fait d’actualité quand on regarde ce qui se passe un peu partout dans le monde (j’inclus ici bien entendu notre monde, la réalité occidentale, où encore de nos jours les femmes ne sont pas toujours traitées de la même manière que les hommes). But maybe… si les femmes décident de se libérer de l’oppression que leur chandail exerce sur elles dans un lieu public, il ne faut pas se surprendre qu’elles se fassent regarder comme de la viande fraiche.

Oh je sais, c’est horrible que de voir les femmes comme ça! Ce qui est bon pour pitou est bon pour minou, et si les hommes ont le droit de se promener seins nus, et bien les femmes devraient pouvoir le faire aussi, au même titre qu’un père devrait avoir les mêmes droits de garde que son ex-femme lorsque l’on parle d’un divorce où un enfant est impliqué. Of course!

Un homme, hétérosexuel entendons-nous, aimera toujours les seins, et les considèrera toujours comme une partie inhérente à la sexualité féminine. On peut crier, se débattre comme un diable dans l’eau bénite tant qu’on veut, les seins seront toujours vus comme des attributs excitants du corps de la femme.

C’est comme ça.

C’est injuste, peut-être, mais c’est comme ça.

On passe tellement de temps à dire que tous et chacun sont égaux en tous points qu’on commence, je crois, à perdre le cap. S’il est vrai que nous sommes tous ÉGAUX, il serait ridicule d’affirmer que nous sommes tous PAREILS. Pourquoi les épreuves présentées aux Jeux olympiques ne sont-elles pas mixtes? Peut-être, et je dis bien peut-être, parce que le gagnant de l’épreuve du lancer du javelot aux derniers Jeux olympiques de Londres a fait un score de 88.84 mètres, et que du côté féminin, la meilleure performance se situe à 66.19 mètres. Comment on peut expliquer ça? Et bien je crois que c’est assez simple : l’homme a lancé plus loin (et conséquemment plus fort) que la femme.

Mon exemple du javelot peut sembler ridicule, mais il reste compréhensible de tous. Je croyais qu’il allait de soi que les seins d’une femme étaient associés à la sexualité. Je croyais que c’était évident, mais non! On veut tellement pousser le concept d’égalité que l’on en oublie les différences fondamentales entre l’homme et la femme; nous serons toujours à mes yeux égaux, mais nous ne serons jamais identiques.

J’ai fait un petit sondage sur ma page Facebook pour savoir si mes amiEs iraient magasiner sur Ste-Catherine seins nus. L’écrasante majorité s’est prononcée en faveur du « non, es-tu un maudit malade toi?! ». J’ai eu droit à quelques « ah c’est cool, c’est bien que les femmes puissent le faire…non non mais j’le ferais jamais moi-même là, t’es fou! », mais sans plus.

Cette « autorisation », si elle s’applique à toutes, n’attire apparemment qu’une infime minorité, et l’égalité mammaire semble, à ce que je peux voir, n’être qu’une espèce de minuscule bonbon qu’on aura lancé à quelques féministes isolées et vindicatives.

(Archive 10/06/2013)

Votre opinion?

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s